Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes200673 – SavoieAnciennes exploitations de quartz...

2006
73 – Savoie

Anciennes exploitations de quartz hyalins dans la vallée de la Tarentaise

Prospection thématique (2006)
Responsable d’opération : Pierre Rostan

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Bureau d’études géologiques Tethys

Texte intégral

1Les recherches sur les anciennes exploitations de cristaux de quartz hyalins que nous avons entreprises depuis plusieurs années dans le massif alpin ont permis de mettre en évidence en altitude un ensemble de sites d’extraction qui témoignent d’une activité concernant l’ensemble des Alpes françaises et qui a pu représenter une véritable facteur d’occupation de la montagne avec une exploitation systématique des ressources en cristaux de quartz dans les vallées alpines.

2Des gîtes très importants ont été rencontrés dans la Haute vallée de la Romanche (Hautes-Alpes et Isère) avec des travaux d’exploitation en fosses, tranchées et galeries particulièrement développés, totalisant plus de 150 sites d’extraction pour l’instant. Les développements récents ont permis de rencontrer de la céramique chasséenne sur le site d’extraction le plus important et le plus développé près du Bourg-d’Oisans, ainsi qu’un outillage lithique plus ou moins abondant sur les principaux sites d’extraction jusqu’en haute altitude.

3La démarche entamée ici consiste donc à tenter de préciser la distribution des gîtes de cristaux de quartz dans l’ensemble du massif alpin, en particulier français, et notamment plus au nord des zones où la recherche s’était portée jusqu’ici.

4Une fois les gisements identifiés, leur analyse gîtologique et l’examen minéralogique de leurs produits minéralogiques conduit à préciser les possibilités d’utilisation des cristaux comme matière première archéologique, cet aspect étant conduit ici sans distinction d’ordre chronologique. C’est dans ce contexte de recensement général des secteurs susceptibles de livrer des cristaux de quartz que les prospections dans la basse vallée de la Tarentaise ont été entreprises, de façon à poursuivre cette démarche d’évaluation des ressources en cristaux des Alpes françaises avec leurs potentialités sur le plan de l’archéologie, en particulier préhistorique.

5Les cristaux de quartz hyalins se rencontrent au sein de cavités géodiques de filons de quartz en général subverticaux encaissés dans le socle cristallin près de son contact avec la couverture triasique. Ces filons, quasiment monominéraux ou avec un peu de calcite, comportent des cavités pouvant atteindre parfois plusieurs mètres cubes disposées en chapelets, mais aussi également parfois de grandes cavités d’allure fissurale étroites et très allongées.

6Les différentes sources écrites témoignant d’exploitations de cristaux au xviiie s. dans la vallée de la Tarentaise concernent exclusivement la commune de La Léchère dans les secteurs de Doucy et des Celliers, ainsi que le secteur du Grand Mont, plus au nord, en limite avec le Beaufortin, sans que d’autres zones de la vallée n’y soient citées et c’est logiquement ce secteur qui a été retenu pour débuter la recherche.

7Les prospections dans la basse vallée de la Tarentaise ont ainsi montré une localisation des travaux pour le quartz hyalin dans une étroite bande, orientée approximativement nord-sud, entre le col de la Lauzière et le secteur du Grand Mont, correspondant au secteur où les filons de quartz sont géologiquement les plus développés.

8Les cristaux sont, par contre, absents, au moins en gîtes importants, des secteurs plus à l’ouest, bien que constitués également par le socle cristallin, et les gîtes apparaissent donc, comme en Oisans, localisés principalement dans la partie orientale du socle des massifs cristallins externes.

9Plus à l’est, dans les formations sédimentaires du Carbonifère alpin ou des nappes de charriage, ne se rencontrent plus que des gîtes du type fissures alpines, susceptibles de livrer des cristaux en général de plus faible taille et surtout en nombre sensiblement plus restreint.

10Cette zone riche en filons de quartz comportant des cavités géodiques se poursuit vers le nord dans le massif du Beaufortin et la région de Chamonix et vers le sud en Maurienne (massif du Grand Châtelard, partie orientale de Belledonne) puis dans le massif des Grandes Rousses et le Pelvoux.

11Les travaux les plus importants ont été rencontrés dans la région de Doucy-Combe Louvière (secteur Les Grands Plans-Le Crétet) et dans les pentes qui dominent la rive droite du torrent de l’Eau Rousse. Il s’agit, sur le plateau des Grand Plans, de travaux en fosses et en tranchées étroites en nombre important (plus d’une vingtaine de points d’extraction recensés), le plus souvent n’excédant pas quelques mètres mais dont certains développent des alignements sur plus de 50 m.

12Les haldes et certaines des fosses d’extraction ne se trahissent qu’à travers la présence de chablis et il apparaît alors que ces haldes représentent les premiers dépôts sur le substratum rocheux et se localisent, la plupart du temps, sous les horizons colluvionnés du sol.

13Sur le versant escarpé dominant l’Eau Rousse se rencontrent plusieurs zones d’extraction, avec, en particulier, un véritable champ filonien dont les filons, tous très peu puissants, ont systématiquement été le siège de travaux anciens, très nombreux mais de faible volume et strictement limités au volume des cavités géodiques. Plusieurs amorces de galeries creusées par la méthode du feu y ont de plus été identifiées.

14On y note également, sur les sites localisés le plus au nord, quelques grattages à la poudre à caractère ponctuel et limité qui témoignent, selon un schéma classique dans les exploitations alpines, de reprises tardives des sites avec une importance très restreinte.

15Peu de sites ont été identifiés sur le secteur du Grand Mont et les exploitations de cristaux dans ce secteur dont il est fait état au xviiie s. doivent ainsi plutôt se situer sur le versant beaufortin de ce massif. La vallée de Grande Maison a montré la présence de différents grands filons de quartz mais ceux-ci, jusqu’ici, n’ont pas montré de traces d’exploitations de cristaux hormis des travaux ponctuels sur des gîtes de très faible extension clairement attribuables à la fin du xixe ou au xxe s.

16La prospection n’a livré, pour l’instant, aucun mobilier archéologique permettant d’étayer des hypothèses chronologiques, et, si la tradition a gardé le souvenir d’une partie de ces travaux, sans doute du xviiie s., aux Grands Plans (lieu-dit la Chambre à Bozon), au col de la Madeleine (chemin des cristalliers), etc., l’essentiel des travaux miniers apparaît nettement antérieur à ces périodes.

17On retrouve, en effet, en Tarentaise les caractéristiques des exploitations de cristaux mises en évidence dans la Haute Romanche avec une exploitation systématique des ressources et avec des travaux au caractère polyphasé comportant une phase technologique principale manifestement très ancienne avec des tranchées, des fosses et des attaques au feu, puis une phase plus tardive mais à caractère anecdotique, conduite à la poudre sur des gîtes systématiquement déjà travaillés antérieurement et qui est a priori attribuable aux travaux des xviie et xviiie s. signalés dans la littérature.

18Ainsi, ces sites constituent donc en tous points la poursuite septentrionale des très nombreux sites d’extraction recensés dans l’Oisans par leurs caractères gîtologiques, comme par les vestiges des exploitations ou leur chronologie relative et pour certains desquels un âge Néolithique moyen se trouve avéré.

19À titre d’hypothèse de travail, et bien que celles-ci n’aient pas livré pour l’instant d’éléments chronologiques, il est possible ici d’attribuer un âge préhistorique au sens large aux principales phases de travaux de la Tarentaise, par suite de leur très forte analogie avec les sites d’extraction de cristaux de quartz hyalin de la Haute Romanche.

20Il apparaît ainsi que l’extraction des cristaux de quartz hyalins a fait très tôt l’objet d’une recherche à caractère systématique avec des travaux dispersés dans les massifs montagneux, souvent archaïques, mais aussi quelquefois très poussés, et qui témoignent d’une industrie du quartz hyalin organisée et spécialisée, qui apparaît à présent généralisée à l’ensemble de la ressource disponible dans le massif alpin.

21Les recherches à venir devront, d’une part, s’attacher à préciser l’extension des aires géographiques où s’est déroulée l’industrie extractive des cristaux, mais aussi, d’autre part, à affiner les datations actuelles et à poursuivre les démarches entamées pour appréhender l’organisation et la gestion des sites d’extraction.

Fig. 1 – Schéma de localisation des gîtes d’extraction de cristaux

Fig. 1 – Schéma de localisation des gîtes d’extraction de cristaux

DAO : P. Rostan (Tethys).

Fig. 2 – Zones de répartition dans la région de Daucy-Combe Lauvière

Fig. 2 – Zones de répartition dans la région de Daucy-Combe Lauvière

DAO : P. Rostan (Tethys).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Schéma de localisation des gîtes d’extraction de cristaux
Crédits DAO : P. Rostan (Tethys).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/62994/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 218k
Titre Fig. 2 – Zones de répartition dans la région de Daucy-Combe Lauvière
Crédits DAO : P. Rostan (Tethys).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/62994/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 97k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre Rostan, « Anciennes exploitations de quartz hyalins dans la vallée de la Tarentaise » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 22 février 2021, consulté le 27 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/62994

Haut de page

Auteur

Pierre Rostan

Bureau d’études géologiques Tethys

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Pierre Rostan

Bureau d’études géologiques Tethys

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search