Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes202042 – LoireRoche-la-Molière – Les roches meu...

2020
42 – Loire

Roche-la-Molière – Les roches meulières

Prospection diachronique (2020)
Responsable d’opération : Christian Ranchon

Notes de la rédaction

Ranchon C. 2020 : Roche-la-Molière (Loire), les roches meulières.

Texte intégral

1Plus communément appelé le site des Rieux, sur le versant sud de cet affleurement rocheux, le site se nomme les Appends/Côte Chez Nous. Il est situé à une altitude comprise entre 490 et 535 m, au nord-ouest de la commune de Roche la Molière.

2Alain Belmont se déplace en 2009 sur le site des Rieux, montrant une extraction meulière peut-être locale à l’origine de cette exploitation. On y retrouve des meules de 136 cm de diamètre, non décollées du substrat, qui pourraient être contemporaines d’un certain Guillelmus de Rocha Moyer, qui vécut aux alentours de 1250. Le site offre également la vision de meules de 90 cm de diamètre, qui pourraient dater, selon Alain Belmont, d’une période alto-médiévale.

3Lors d’une sortie, plus à l’ouest du site, je découvre des carrières d’exploitation de meules, qui vont s’avérer être d’une grande importance, tant par les techniques d’extraction (en fût, en escalier, en piles d’assiettes, sur blocs épars, en paroi frontale...) que par leur nombre, puisqu’à ce jour je dénombre une surface d’environ 11 ha d’extraction meulière. La position géographique de ces sites semble être importante puisqu’ils se trouvent à proximité de voies très anciennes, d’origine celte selon Jacques Laversanne. Quelques objets (mortiers et molettes, polissoirs, etc.) retrouvés sur le tracé de ces voies font penser à une occupation ancienne.

4Le versant nord, au-dessus du Liseron, nommé Combatée, présente, lui aussi, une exploitation meulière importante et l’on retrouve, aux alentours de ces exploitations, une voie très ancienne, puisque, sur le sommet de la butte longeant la voie, je retrouve une première borne située à une lieue gauloise, soit environ 2 300 m de la borne de la voie ancienne située à la Croix des Sagnes. Tous ces éléments laissent à penser que ces extractions de meules, avec des diamètres inférieurs au mètre et jouxtant ces voies anciennes, ressemblent à des exploitations, qui pourraient dater de la période gallo-romaine et perdurer jusqu’à la période alto-médiévale, et même jusqu’aux xie et xiie s. D’autres éléments sont présents sur le site, tels ces murets formant des terrasses : ce sont des murets en gros blocs, qui soutiennent des chemins menant sur les endroits élevés du site. Les diamètres de ces meules (43 cm, 60, 72, 80, 90, 96 et 1 m) pourraient bien évoquer une exploitation gallo-romaine, selon F. Boyer. La forme tronconique pourrait ressembler à une « méta » (meule gisante), employée dans le moulin pompéien.

5Les parcelles communales prospectées cette année 2020 livrent un petit aperçu de l’exploitation et de l’extraction des meules, puisque, à ce jour, le site s’étend environ sur environ 11 ha. Ces prospections dureront les années à venir et pourraient en apprendre plus quant à l’occupation des lieux.

Fig. 1 – Le site des Rieux

Fig. 1 – Le site des Rieux

Cliché : C. Ranchon.

Fig. 2 – Mortier et molette ; polissoir

Fig. 2 – Mortier et molette ; polissoir

Clichés : C. Ranchon.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Le site des Rieux
Crédits Cliché : C. Ranchon.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/63228/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 539k
Titre Fig. 2 – Mortier et molette ; polissoir
Crédits Clichés : C. Ranchon.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/63228/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 321k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christian Ranchon, « Roche-la-Molière – Les roches meulières » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 17 mai 2021, consulté le 22 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/63228

Haut de page

Responsable d’opération

Christian Ranchon

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search