Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes2016Projets collectifs de rechercheConstitution d’une « pigmentothèq...

2016
Projets collectifs de recherche

Constitution d’une « pigmentothèque » : un outil pour comprendre l’approvisionnement en matériaux colorants durant la Préhistoire

Projet collectif de recherche (2016)
Responsable d’opération : Émilie Chalmin
Notice rédigée avec Hélène Salomon

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Université de Savoie

Chalmin É. 2016 : Projet collectif de recherche, constitution d’une « pigmentothèque » : un outil pour comprendre l’approvisionnement en matériaux colorants durant la Préhistoire, rapport d’activité.

Texte intégral

1Fréquemment présentes dans les dépôts archéologiques depuis la fin du Moustérien, et utilisées dans l’art pariétal à partir du Paléolithique supérieur, les matières colorantes semblent s’inscrire au cœur des sociétés préhistoriques dans différentes pratiques : techniques, artisanales et symboliques. La plupart des peintures des sites ornés recensés dans la région du sud-est de la France (une trentaine de grottes et d’abris-sous-roche) a été réalisée avec un mélange de matières riches en oxydes de fer pour obtenir une large gamme de nuances de couleurs, du jaune au rouge. Or, si l’étude de ces matières colorantes par des méthodes physico-chimiques, couplées aux approches classiques de pétrographie, est à même de renseigner sur les déplacements des groupes humains, au même titre que d’autres matériaux (silex, coquillage), ce type d’analyse requiert au préalable de bien connaître les gîtes d’approvisionnement naturels existants, en s’attachant à en décrire les spécificités, les variations verticales et latérales et en cherchant à restituer l’évolution de leur accessibilité au cours du temps. Par la grande diversité des caractéristiques des matières premières colorantes mises au jour dans les différents sites archéologiques, il nous est d’ores et déjà possible de conclure à l’existence passée de plusieurs sources d’approvisionnement. Pourtant, notre connaissance des gîtes d’extraction et des formations géologiques qui ont orienté les choix de matières premières colorantes reste encore très limitée. C’est pourquoi nous avons mis en place une équipe qui travaille, depuis l’année dernière, à la construction d’une pigmentothèque, et dont l’objectif repose sur la connaissance des matières colorantes naturelles provenant, dans un premier temps, des gorges de l’Ardèche et du Gardon, en cohérence avec la présence de sites ornés, afin de renforcer la connaissance des ressources minérales ferrugineuses au niveau local. Cette région karstique présente une partition des ensembles géologiques et géomorphologiques qui offre un terrain d’investigation privilégié pour distinguer les matières riches en oxydes de fer en fonction de leur genèse et évolution.

2L’enjeu de l’établissement d’un référentiel de ressources minérales colorantes repose sur la capacité d’établir, pour chaque gisement ou pour un groupe de gisements, une carte d’identité qui soit suffisamment pertinente, en prenant en considération leur dynamique, pour ensuite faire des rapprochements concordants avec les fragments colorants trouvés en fouille. Bien que basée sur des méthodologies existantes, l’originalité de la construction de cette pigmentothèque est bien de s’intéresser aux matériaux naturels présentant des caractéristiques reconnaissables pour les comparer avec des fragments colorants trouvés en fouille en contexte d’habitat et/ou d’art rupestre. La difficulté d’établir un tel référentiel réside en particulier dans la très grande richesse et la vaste variété des matières premières susceptibles de produire des pigments exploitables durant la Préhistoire, la modification des gîtes au cours du temps, en particulier suite à l’exploitation minière récente, et l’envergure parfois très limitée de certaines formations. Il est donc important de s’appuyer sur une documentation robuste des formations géologiques et de procéder à des prospections en multipliant l’échantillonnage et en considérant différents contextes géologiques et géomorphologiques.

3Pour faire une comparaison entre les sources potentielles et les différents matériaux archéologiques, il est essentiel de s’appuyer sur la complémentarité des signatures pétrographique, minéralogique et chimique.

Fig. 1 – Divers faciès de matière colorante provenant des environs de Vagnas (Ardèche)

Fig. 1 – Divers faciès de matière colorante provenant des environs de Vagnas (Ardèche)

Cliché : H. Salomon (université de Savoie).

Fig. 2 – Coupe stratigraphique naturelle dans le cours du Rieussec (Ardèche)

Fig. 2 – Coupe stratigraphique naturelle dans le cours du Rieussec (Ardèche)

Cliché : É. Chalmin (université de Savoie).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Divers faciès de matière colorante provenant des environs de Vagnas (Ardèche)
Crédits Cliché : H. Salomon (université de Savoie).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/65664/img-1.JPG
Fichier image/jpeg, 404k
Titre Fig. 2 – Coupe stratigraphique naturelle dans le cours du Rieussec (Ardèche)
Crédits Cliché : É. Chalmin (université de Savoie).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/65664/img-2.JPG
Fichier image/jpeg, 734k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Émilie Chalmin, Hélène Salomon, « Constitution d’une « pigmentothèque » : un outil pour comprendre l’approvisionnement en matériaux colorants durant la Préhistoire » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 20 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/65664

Haut de page

Auteurs

Émilie Chalmin

Université de Savoie

Articles du même auteur

Hélène Salomon

Haut de page

Responsable d’opération

Émilie Chalmin

Université de Savoie

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search