Navigation – Plan du site
2007

Changy – RN7, déviation

Responsable(s) des opérations : Éric Thévenin
Notice rédigée par : Éric Thévenin

Entrées d’index

Géographique :

Rhône-Alpes, Loire (42), Changy

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 229370

Date de l'opération : 2007 (EX)

1Cette opération de diagnostic concerne l’emplacement de quatre grandes zones de dépôts (nos 1,4, 6 et 7) sur le projet de déviation de la RN 7 au passage des communes de Changy (Loire) et de La Pacaudière, au nord-ouest de l’agglomération de Roanne. Le secteur emprunté par le nouveau tracé occupe (à un kilomètre à l’est de l’actuelle nationale) les derniers escarpements des monts de La Madeleine.

2Sur deux cent soixante-sept sondages ouverts, une vingtaine seulement se sont avérés positifs. Les plus significatifs d’entre-eux sont situés dans l’emprise du dépôt n° 6 où deux sites sont attestés sur la rive droite de la rivière Arcon.

3Le premier site, gallo-romain, couvre une surface d’un hectare environ. Le sondage 282 a permis le dégagement d’une canalisation en maçonnerie dont le conduit (0,10 m x 0,10 m) est couvert de dalles. Celles-ci sont apparues à la profondeur moyenne de 0,30 m. Cet aménagement de qualité se trouve paradoxalement isolé à l’ouest d’un épandage de tuiles (sondage 283) et d’une petite construction rectangulaire de 6,50 m x 2,70 m sur poteaux, (sondage 285) et dépourvue de niveau de sol et de mobilier. Du même secteur provient un tronçon de petit fossé ou de drain d’orientation est-ouest (sondage 282). Sa largeur est de 0,50 m pour une profondeur approximative de 0,24 m. Une petite céramique à pâte grossière provient du comblement de cet aménagement. Un autre petit fossé observé dans de mauvaises conditions climatiques se trouve à proximité.

4Aucun lien ne semble rattacher ces différentes structures isolées et dispersées. Les typochronologies laissent toutefois envisager un terminus post quem des IIe s. et IIIe s. pour une partie du site dont l’occupation serait épisodique ou saisonnière (habitat de bord de rivière).

5Le second site, à l’est de l’emprise du dépôt n° 6 s’avère être médiéval. L’ensemble des vestiges laisse entrevoir la présence d’un ou de plusieurs bâtiments semi-enterrés ou sur poteaux datant à priori des VIIe s. au IXe s. Les niveaux d’abandon et peut-être d’occupation sont conservés. Il s’agit sans doute d’une installation rurale à vocation agricole. La surface concernée pourrait s’étendre au-delà des 644 m2 définis par les vestiges, vers le nord-est et vers l’ouest.

6Quelques éléments céramiques isolés de La Tène finale figurent également dans cette zone.

7Pour leur part, les sondages des dépôts n° 1, 4 et 7 se sont avérés presque totalement négatifs.

8THÉVENIN Éric

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Éric Thévenin, « Changy – RN7, déviation », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 04 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/6819

Haut de page

Responsable d'opération

Éric Thévenin

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals