Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes202063 – Puy-de-DômeClermont-Ferrand – Rue de Bouys

2020
63 – Puy-de-Dôme

Clermont-Ferrand – Rue de Bouys

Opération préventive de diagnostic (2020)
Responsable d’opération : Bertrand Houdusse

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Houdusse B. 2020 : Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes) rue de Bouys, rapport de diagnostic, Clermont-Ferrand, Inrap.

Texte intégral

1L’opération menée à Clermont-Ferrand rue de Bouys, préalablement à la construction d’un lotissement, a entraîné l’ouverture de six tranchées, dont la superficie cumulée correspond à 7,3 % de la surface prescrite (9 384 m2) et 10 % de la surface accessible (6 850 m2). Sur cette zone de versant, dans le secteur nord-ouest de la commune, à proximité des côtes de Chanturgue, ce sont les traces de deux périodes d’occupation qui ont été mises en évidence, à travers la découverte de 25 faits archéologiques.

2En premier lieu, la mise au jour d’une fosse (F26), datée, avec précaution, du Néolithique final, en partie basse des parcelles, confirme que ce secteur du vallon de Rivaly connaît une occupation à la Protohistoire ancienne. Son comblement riche en mobilier livre des témoins évidents d’un contexte domestique. En comparaison avec les structures mises au jour sur la fouille proche de Trémonteix, il s’agit d’un ensemble mobilier conséquent (fig. 1). Dans la même tranchée, la présence d’un sol ancien a aussi été révélée, et daté au sens large de la Protohistoire ancienne. La question se pose donc de savoir si ces vestiges constituent les traces directes d’un habitat, dont nous n’aurions entrevu que quelques éléments.

Fig. 1 – Exemples de préhensions issues du lot mobilier du trou de poteau F 25

Fig. 1 – Exemples de préhensions issues du lot mobilier du trou de poteau F 25

Cliché : B. Houdusse (Inrap).

3En outre, dans plusieurs autres tranchées, des niveaux correspondant à des sols anciens ont été découverts, scellés par des colluvions postérieures. Leur datation n’est pas assurée. Concernant encore la Protohistoire, on notera la découverte à plusieurs reprises, y compris dans les structures plus récentes, de tessons du deuxième âge du Fer.

4La principale découverte de cette opération concerne un système d’adduction d’eau, qui se présente sous la forme de tuyaux en terre cuite disposés dans le fond d’une tranchée de pose. Cette canalisation a été mise en évidence sur une longueur minimale de 60 m, et on peut supposer son extension vers l’ouest autant que vers l’est. Elle est datée de l’Antiquité par quelques tessons du Haut-Empire. Ses caractéristiques techniques plaident, sans aucun doute, pour un ouvrage d’adduction d’eau, avec une pente de l’ouvrage qui s’établit autour de 1 %.

5Cette adduction présente plusieurs caractères originaux, qui, pour certains, n’ont été qu’entrevus : existence de deux gabarits de tuyaux différents, longueur importante des éléments de conduite (environ 1,5 m de longueur par tuyau pour celui de plus grand diamètre), indices de détails constructifs ou modifications apportées à la construction d’origine (doubles tuyaux dans une tranchée, juxtaposition de tuyaux de taille différente, gros fragments de tuyau en remblai de la tranchée de pose), existence d’aménagements connexes (bac de décantation (?) implanté en fosse, sur le parcours de la canalisation), étude possible des procédés de fabrication de ces tuyaux en terre cuite, et de leur chronologie.

6Le potentiel informatif de cet ouvrage est très grand, car il est présent à faible profondeur dans une partie du terrain. Les informations substantielles déjà récoltées (tuyaux biens conservés, de gabarits différents, probable ouvrage annexe (bac de décantation?), indices de réparations, léger changement d’axe du tracé) justifieraient sans doute une étude plus avancée de cet ensemble, afin de répondre à plusieurs questions simples, notamment la datation précise de l’ouvrage, mais aussi pour alimenter un pan d’histoire des techniques d’ingénierie (ici, l’hydraulique antique) et manufacturières sur la fabrication des tuyaux de terre cuite. Ce type de vestige, bien que fréquemment rencontré par l’archéologie préventive, ne bénéficie, en effet, que rarement d’études dédiées.

Fig. 2 – Fosse F10, canalisations à gauche et à droite, fossé (en biais au premier plan), après leur découverte

Fig. 2 – Fosse F10, canalisations à gauche et à droite, fossé (en biais au premier plan), après leur découverte

Cliché : Vue vers le nord.

B. Houdusse (Inrap).

Fig. 3 – Fosse F10 : plan de détail des différents aménagements mis au jour

Fig. 3 – Fosse F10 : plan de détail des différents aménagements mis au jour

Photographie en fin de dégagement. Échelle 1/20.

DAO : B. Houdusse (Inrap).

Fig. 4 – a, détail de l’emboîtement des embouts de grand gabarit ; b, graffite (X) réalisé sur un tuyau

Fig. 4 – a, détail de l’emboîtement des embouts de grand gabarit ; b, graffite (X) réalisé sur un tuyau

Clichés : B. Houdusse (Inrap).

Haut de page

Bibliographie

Saintot S. 2012 : Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) Zac de Trémonteix, lot 3, rapport de fouilles, Clermont-Ferrand, Inrap, 2012.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Exemples de préhensions issues du lot mobilier du trou de poteau F 25
Crédits Cliché : B. Houdusse (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/68359/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 180k
Titre Fig. 2 – Fosse F10, canalisations à gauche et à droite, fossé (en biais au premier plan), après leur découverte
Légende Cliché : Vue vers le nord.
Crédits B. Houdusse (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/68359/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 659k
Titre Fig. 3 – Fosse F10 : plan de détail des différents aménagements mis au jour
Légende Photographie en fin de dégagement. Échelle 1/20.
Crédits DAO : B. Houdusse (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/68359/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 605k
Titre Fig. 4 – a, détail de l’emboîtement des embouts de grand gabarit ; b, graffite (X) réalisé sur un tuyau
Crédits Clichés : B. Houdusse (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/68359/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 379k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bertrand Houdusse, « Clermont-Ferrand – Rue de Bouys » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 28 mai 2021, consulté le 21 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/68359

Haut de page

Auteur

Bertrand Houdusse

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Bertrand Houdusse

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search