Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes200769D – RhôneGrigny – Le Rhône (du PK14 au PK15)

2007
69D – Rhône

Grigny – Le Rhône (du PK14 au PK15)

2007 – Prospection inventaire
Responsable d’opération : Alain Lavocat

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 229439

Date de l'opération : 2007 (SD) ; 2006 (EX)

1Après avoir étudié les épaves d’une ciselande (2001) et d’une savoyarde (2005), toutes deux échouées dans le Rhône, l’intervention 2007 avait comme objectif de réaliser l’étude d’une autre épave, également échouée dans le Rhône, au point kilométrique (PK) 14.8, au sud de Lyon.

2Cette épave (Fig. n°1 : Épave) gît sous 1,5 m à 2,5 m d’eau, à proximité immédiate de l’île de la Table Ronde, créée au milieu du XXe s. et qui sépare à cet endroit le Vieux Rhône du canal navigable. Elle gît contre la berge, légèrement en biais, dans la partie aval d’une anse. Un diagnostic opéré en 2006 avait permis d’estimer son état de conservation comme correct, justifiant l’intervention.

3Le côté bâbord de l’épave n’a pas pu être étudié car reposant sous l’île dont la berge s’effondre. Le tableau arrière a quant à lui disparu. Seul le bordé tribord, une partie de l’avant, situé côté aval et environ 1,5 m de largeur de la sole ont pu faire l’objet d’une étude. Du fait de la gîte importante de l’épave (25 ° en moyenne), la couche de sédiment la recouvrant atteignait un mètre du côté de l’île. N’ayant matériellement pas le temps de dégager une quantité aussi importante de sédiment, décision a été prise de réaliser deux tranchées en direction de l’île, l’une vers le milieu et l’autre à l’arrière supposé du bateau, afin d’appréhender toute la largeur conservée de la sole.

4Malgré des conditions météorologiques peu favorables et bien que le bateau ne soit pas conservé dans son intégralité, l’épave de Grigny a livré un certain nombre d’informations.

5La première est qu’il ne peut pas s’agir de l’ancien bac à traille et cela pour au moins trois raisons :

6L’hypothèse la plus plausible est qu’il s’agit d’un chaland chargé de pierres qui descendait le Rhône et qui a fait naufrage à cet endroit.

7En effet, par ses caractéristiques générales, (forme, dimensions, évasement du bordé, etc.), il semblerait, que l’épave de Grigny s’apparente aux bateaux du type bêche. En l’occurrence, il s’agirait d’une bêche de transport, construite en grand nombre sur le haut Rhône et à Condrieu et non d’une bêche de dragage ou d’une bêche de pêche, dont les caractéristiques sont très différentes.

8Plusieurs éléments étayent cette thèse :

9Le scénario de l’accident semble cohérent. Le bateau, après avoir chargé sur le haut Rhône a descendu le fleuve. Peut-être une partie de la cargaison était-elle destinée à Lyon, ce qui expliquerait la faible importance de celle-ci lors du naufrage. Peut-être a-t-elle été récupérée après le naufrage. En tout état de cause, ce bateau est venu heurter un haut-fond se trouvant au milieu du Rhône légèrement en aval du bac à traille. Trop avarié pour être récupéré, il a été abandonné avec le reste de sa cargaison. Son épave a échappé de justesse à l’ensevelissement lors de la création de l’île.

10LAVOCAT Alain

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Épave

Fig. n°1 : Épave

Auteur(s) : Lavocat, Alain. Crédits : ADLFI (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Épave
Crédits Auteur(s) : Lavocat, Alain. Crédits : ADLFI (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/6841/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 129k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Lavocat, « Grigny – Le Rhône (du PK14 au PK15) » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 26 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/6841

Haut de page

Auteur

Alain Lavocat

BEN

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Alain Lavocat

BEN

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search