Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNouvelle-Aquitaine201716 – CharenteChassenon – Les Chenevières

2017
16 – Charente

Chassenon – Les Chenevières

Fouille programmée (2017)
Responsable d’opération : Cécile Doulan

Entrées d’index

Année de l'opération :

2017

Numéro d’opération :

206215

Nature de l'opération :

fouille programmée
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Département de la Charente

Doulan C. avec la collab. de Carpentier L., Geniès C., Le Martret A., Loiseau C., Pradier H., Morelle N., Sarreste F., Sicard S., Soulas S. 2017 : Les Chenevières, commune de Chassenon (Charente), PCR « Cassinomagus, l’agglomération et son ensemble monumental : chronologie, organisation et techniques », Axe 2 – « le lieu de culte des Chenevières : architecture, organisation et cheminements », fouilles programmées 2017, rapport intermédiaire de fouilles programmées, Département de la Charente, Poitiers, SRA.

Texte intégral

1La fouille programmée (7-31 août) menée sur le lieu de culte antique des Chenevières à Chassenon s’inscrit dans le cadre d’un projet collectif de recherche (2015-2017) « Cassinomagus, l’agglomération et son ensemble monumental : chronologie, organisation et techniques » (S. Sicard, dir.). Elle concerne en particulier l’axe 2 du PCR consacré au « lieu de culte des Chenevières : architecture, organisation et cheminements » (C. Doulan, dir.).

2Le questionnement de la campagne 2017 portait sur les limites de l’espace cultuel (identification du mur d’enceinte et des aménagements périphériques, études architecturales et fonctionnelles). Quatre sondages ont été ouverts sur l’emprise supposée du mur de péribole et sur la pièce d’angle sud-ouest qui lui est accolée.

3Le sondage implanté sur la route des Combeaux n’a pas permis de localiser la limite ouest du lieu de culte antique, mais seulement deux états anciens de la route actuelle. En revanche, les sondages nord-est et sud-ouest ont fourni des informations importantes sur l’ordonnancement du lieu de culte et en particulier sur les sens de circulation au sein des esplanades cultuelles est et ouest. Ainsi, la pièce d’angle sud-ouest, de plan rectangulaire et d’une superficie intérieure de 186 m2, s’articule entre deux portiques, est et ouest, qui sont respectivement adossés au mur d’enceinte sud des cours est et ouest. Deux ouvertures aménagées dans les murs de la pièce d’angle communiquent avec les espaces de circulation, larges de 7 m, qui ont conservé leurs sols construits. Le portique sud-est donne à l’est sur le passage ouvert dans le mur de péribole est, à son extrémité sud ; celui-ci ouvre sur l’extérieur du lieu de culte, vers les thermes de Longeas et en particulier vers la pièce d’angle sud-ouest de l’édifice de bains. Le portique sud-ouest aboutit à l’ouest sur un aménagement intégré dans le mur d’enceinte sud et le portique adossé. De plan rectangulaire, cet espace s’apparente à une pièce hypothétiquement identifiée avec une entrée dans le lieu de culte depuis les quartiers sud de l’agglomération.

4La partie nord du lieu de culte se présente selon le même dispositif que celui mis en évidence au sud. La pièce d’angle nord-ouest relie en effet deux portiques ouvrant sur les cours est et ouest du lieu de culte. Large de 7 m, le portique nord-est est adossé au mur d’enceinte qui est renforcé par une série d’arcs de décharge en sous-œuvre. Son angle nord-est, mis en évidence lors de la campagne 2017 (fig. 1), est arasé en dessous des niveaux de sol. À l’approche du mur de péribole est, le portique nord-est fait un retour d’angle vers le sud. Cette découverte inattendue n’est pourtant pas surprenante et incite à proposer une circulation selon un itinéraire circulaire le long du mur qui enserre l’ensemble du lieu de culte. Cette hypothèse devra être vérifiée pour les sections ouest et est du péribole.

Fig. 1 – Vue aérienne de l’angle nord-est du mur de péribole du lieu de culte antique des Chenevières

Fig. 1 – Vue aérienne de l’angle nord-est du mur de péribole du lieu de culte antique des Chenevières

Cliché : H. Pradier.

5Des vestiges antérieurs à la construction du lieu de culte ont été à nouveau mis au jour. Ils représentent la phase 1 du site des Chenevières qui couvre le ier s. apr. J.‑C. et se présentent sous la forme de fosses et trous de poteau. Cette phase correspond aussi aux premiers états de l’axe viaire qui longe au nord les quartiers sud de l’agglomération et qui a été pérennisée lors de la mise en place de l’ensemble monumental à la fin du ier ou au début du iie s. apr. J.‑C. Enfin, une phase de réoccupation de la pièce d’angle sud-ouest est attestée par les vestiges d’un probable bâtiment sur poteaux porteurs plantés dans les niveaux de sols de la pièce.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue aérienne de l’angle nord-est du mur de péribole du lieu de culte antique des Chenevières
Crédits Cliché : H. Pradier.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/69089/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,7M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Cécile Doulan, « Chassenon – Les Chenevières » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nouvelle-Aquitaine, mis en ligne le 30 mai 2021, consulté le 26 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/69089

Haut de page

Auteur

Cécile Doulan

Département de la Charente

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Cécile Doulan

Département de la Charente

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search