Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNouvelle-Aquitaine201717 – Charente-MaritimeChambon – Église Saint-Jacques-du...

2017
17 – Charente-Maritime

Chambon – Église Saint-Jacques-du-Cher

Opération préventive de diagnostic (2017)
Responsable d’opération : Bastien Gissinger

Entrées d’index

Année de l'opération :

2017

Numéro d’opération :

206582

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Département de la Charente-Maritime

Texte intégral

1Cette petite opération a permis de révéler l’environnement archéologique direct de l’église Saint-Jacques-du-Cher. Huit tranchées ont ainsi été réalisées à proximité plus ou moins immédiate de l’édifice.

2Plusieurs éléments ont pu être mis en évidence par l’opération. L’église romane a subi des reconstructions importantes, notamment au niveau du mur gouttereau nord, partiellement rebâti sur une voûte gothique appartenant à une salle souterraine s’étendant au nord. L’église se prolongeait sur plus de 7 m vers l’ouest dans un état antérieur, elle y était également voûtée en ogive. La porte et le mur ouest de cet état ont ainsi été appréhendés, de même que des sols de terre battue.

3Vers l’ouest, des constructions prolongèrent dans un second temps l’église en un bâtiment à vocation sans doute religieuse (presbytère ?).

4Le plan exact et les phases de cet édifice ou de ces constructions multiples ne peuvent être appréhendés au travers des seuls éléments recueillis au sein des tranchées avec une précision suffisante. On constate cependant la présence d’un corps de bâtiment orienté est/ouest au nord de la parcelle, de murs parcellaires immédiatement au nord, d’un autre corps de bâtiment orienté nord/sud longeant cette fois la limite ouest de la parcelle. Ces murs sont médiévaux pour la plupart (xive-xve s.), modernes pour le reste.

5Des traces d’un artisanat métallurgique ont été repérées, antérieures au xive s.

6Sans surprise, la présence de sépultures était attendue et s’est vue confirmer par les sondages, sur une surface avoisinant 2 500 m2 à l’ouest et au sud-ouest de l’église. Elles sont, pour celles qu’il a été possible d’observer en détail, installées en coffres de pierres, selon une orientation est/ouest, tête à l’ouest. La densité est moyenne et l’organisation assez rigoureuse.

7De nombreux murs de jardins ou de parcelles indiquent des divisions de l’espace. Un puits se trouve tout contre l’un de ces murs. Il semble abandonné relativement récemment, durant la période moderne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bastien Gissinger, « Chambon – Église Saint-Jacques-du-Cher » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nouvelle-Aquitaine, mis en ligne le 30 mai 2021, consulté le 03 août 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/69509

Haut de page

Auteur

Bastien Gissinger

Département de la Charente-Maritime

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Bastien Gissinger

Département de la Charente-Maritime

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search