Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNouvelle-Aquitaine201717 – Charente-MaritimeNuaillé-d’Aunis – Chemin de Parcay

2017
17 – Charente-Maritime

Nuaillé-d’Aunis – Chemin de Parcay

Opération préventive de diagnostic (2017)
Responsable d’opération : Stéphane Vacher

Entrées d’index

Année de l'opération :

2017

Numéro d’opération :

206732

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Vacher S. 2018 : La villa antique de Nuaillé-d’Aunis (17) : premiers résultats, rapport de diagnostic archéologique, Poitiers, Inrap GSO.

Texte intégral

1L’emprise diagnostiquée a livré des indices de sites qui appartiennent à deux phases. La plus ancienne se rattache à la Protohistoire. Les structures, fosses et trous de poteaux se répartissent avec un maillage large, elles ne peuvent être calées précisément au vu du mobilier céramique mis au jour, seul un tesson permettrait une attribution au début de cette période.

2Le second indice de site marque l’épicentre d’une occupation antique qui se concentre dans la partie ouest de l’emprise à proximité du marais sous une faible couverture végétale. Elle regroupe un ensemble de murs, fossés, fosses, structures de combustion, trous de poteaux, carrière et une potentielle sépulture non datée à ce stade d’intervention. Ces aménagements sont scellés par un niveau de terre noire riche en mobilier distribué lors de l’occupation et/ou lors de la phase de destruction du site. Aucun niveau de sol parfaitement conservé n’a été mis en évidence même s’ils sont présents sous une forme arasée, hérissons, ou déstructurée entre certains murs.

3L’implantation correspond à une villa dont le mobilier céramique caractérise la seconde moitié du iie s. apr. J.‑C. La présence de quelques éléments augusto-tibériens pourrait indiquer une mise en place plus ancienne qui n’a pas été caractérisée par des structures à ce stade d’intervention. Le mobilier abondant est à l’image de celui que l’on trouve sur ce type d’implantation avec, outre de la céramique, la présence d’éléments lithiques, de mobilier métalliques, de monnaie, de verre, d’enduits peints, de graines et de la faune terrestre et marine, coquillages et poissons.

4Une intervention de fouille sur ce site permettrait de mieux caractériser les occupations antiques présentes sur la bande littorale en Aunis et établirait une nouvelle référence à comparer, entre autres, avec les occupations mises au jours à Aytré, Zac de Bongraine et à L’Houmeau, site de Monsidun.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Stéphane Vacher, « Nuaillé-d’Aunis – Chemin de Parcay » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nouvelle-Aquitaine, mis en ligne le 30 mai 2021, consulté le 28 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/69694

Haut de page

Auteur

Stéphane Vacher

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Stéphane Vacher

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search