Skip to navigation – Site map
2007

Huez

Le Ribot, le Pertus
Éric Thirault and Pierre Rostan
Éric Thirault and Pierre Rostan

Index terms

Chronological index :

Néolithique moyen

Geographical index :

Rhône-Alpes, Isère (38), Huez
Top of page

Full text

Date de l'opération : 2007 (FP)
Inventeur(s) : Rostan Pierre (BEN)

1Les prospections menées par Pierre Rostan depuis une décennie dans les Alpes du Sud françaises, augmentées depuis trois ans par des sondages et une extension des recherches dans les Alpes du Nord, renouvellent entièrement la question de l’exploitation du quartz hyalin. Il apparaît que l’Oisans constitue une région d’extraction intense, avec environ 200 points documentés. Les quantités de cristaux extraits autorisent à parler d’une prospection et d’une extraction systématique. La quête du quartz hyalin constitue donc une motivation sérieuse à la fréquentation de la montagne dans des régions jusqu’à ce jour quasiment vierges de vestiges préhistoriques.

2La découverte de tessons du Néolithique moyen dans l’extraction Ribot 1, en surface d’un lambeau de sol, constituait une opportunité de dater l’extraction et d’identifier les modalités d’accès à cette ressource exceptionnelle. Les dégradations récentes subies par la cavité (grattages de la part de cristalliers amateurs, usage comme commodités, etc.), facilement accessible depuis la célèbre route de la montée de l’Alpe d’Huez, ont motivé la réalisation d’une petite fouille de sauvetage pour documenter le lambeau de sol encore présent dans la cavité.

3Las, la fouille a montré que l’intégralité du secteur concerné, à savoir une vaste cupule thermique de plus d’un mètre cube (Fig. n°1 : Le Ribot 1 : vue d'ensemble des cupules thermiques de l'extraction préhistorique, depuis le sud), a été entièrement chamboulée lors des travaux de carrière entrepris au XXe s. Le sédiment présent est donc sur place, mais pas en place. Les objets qu’il contient, en revanche, n’ont pas pu être amené d’un autre lieu. L’observation des traces d’extraction et de dégradation démontre, en effet, que l’exploitation se développait initialement plus avant vers le sud : la carrière récente a détruit une partie des travaux, ce qui signifie que le sédiment et les objets piégés par la cupule thermique étaient initialement situés à plusieurs mètres de l’entrée.

4Le mobilier collecté comprend une poignée de tessons néolithiques, dont certains incontestablement du Néolithique moyen chasséen, ainsi que des ossements, certains de patine ancienne. Parmi eux, des os et dents humaines qui signent une fonction funéraire, à une date à préciser.

5Cette courte intervention démontre que :

6THIRAULT Éric, ROSTAN Pierre

Top of page

Annex

Fig. n°1 : Le Ribot 1 : vue d'ensemble des cupules thermiques de l'extraction préhistorique, depuis le sud

Fig. n°1 : Le Ribot 1 : vue d'ensemble des cupules thermiques de l'extraction préhistorique, depuis le sud

Auteur(s) : Thirault, Éric. Crédits : ADLFI (2007)

Top of page

List of illustrations

Title Fig. n°1 : Le Ribot 1 : vue d'ensemble des cupules thermiques de l'extraction préhistorique, depuis le sud
Credits Auteur(s) : Thirault, Éric. Crédits : ADLFI (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/6990/img-1.jpg
File image/jpeg, 200k
Top of page

References

Electronic reference

Éric Thirault and Pierre Rostan, « Huez », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [Online], Rhône-Alpes, Online since 01 March 2007, connection on 20 September 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/6990

Top of page

About the excavations director

Éric Thirault

BEN

By this excavations director

Pierre Rostan

BEN

By this excavations director

Top of page

Copyright

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Top of page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals