Navigation – Plan du site
2007

Détrier

Les Granges, ensemble immobilier « Le Grand Pré »
Responsable(s) des opérations : Jean-Luc Gisclon
Notice rédigée par : Jean-Luc Gisclon

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 229382

Date de l'opération : 2007 (SD)

1Les vestiges du Grand Pré, au hameau des Granges, s’organisent sur le terrain de façon inégale du nord au sud, selon les périodes et le type d’occupation : au sud, en amont, l’occupation en dur (bâti) couvre environ un tiers du terrain, alors qu’au nord quelques murs, des remblais et surtout des fosses occupent les deux tiers restants. Le site a livré des indices d’occupation de La Tène finale et d’époque augustéenne en remblai, quelques structures fossoyées et du mobilier épars du Ier s. apr. J.-C., et surtout un ensemble de constructions du IIIe s. édifié dans la partie amont du terrain (sondages 1, 2, 3 et 4) sur un replat naturel d’environ 30 m à 40 m de large s’étendant vers l’est en amont de Champ Mercier (Fig. n°1 : Plan des bâtiments). Ce bâti présente un plan globalement cohérent, suggérant une contemporanéité d’occupation avec différentes phases d’agrandissement au cours du IIIe s., avec une dernière occupation au IVe s. dans les ruines des bâtiments. Le statut et la fonction de cet ensemble d’au moins cinq bâtiments reste à préciser (habitat ?).

2L’interprétation de certains murs situés plus bas sur la pente est difficile et leur relation avec le bâti en amont reste incertaine.

3Le terrain situé au nord des bâtiments, en pente douce, est couvert au IIIe s. par une couche de remblais plus ou moins caillouteux qui évoque une terrasse empierrée dans la partie centrale (sondage 12). Les déchets de métallurgie (scories) qui ont été trouvés dans le sondage 10, dans la partie aval au nord-ouest du terrain, proviennent d’une activité artisanale non localisée, peut-être antérieure ou contemporaine des bâtiments du IIIe s., à rapprocher de celle découverte aux Grangettes située à environ 50 m au nord-ouest et datée de la fin des IIe s. et IIIe s. (Ferber, 2007) et de celle découverte par V. Ardhingi en 1936 au sud-ouest du projet, dans la parcelle 513. Le haut Moyen Âge est également présent sur le site sous forme d’une tombe en coffrage de dalles (F5) dans la partie nord-est (sondage 8). Cette occupation funéraire, apparemment isolée, est à rapprocher des nombreuses découvertes, anciennes ou récentes, de tombes en coffres de dalles datées du haut Moyen Âge faites en périphérie de la zone diagnostiquée, au hameau des Granges, à la Cité au nord-ouest, et au sud-ouest également, installées dans les ruines de bâtiments antiques.

4Ce site présente donc surtout l’intérêt de receler à faible profondeur un ensemble de bâtiments antiques du IIIe s. relativement bien conservés, avec des murs de 0,60 m à 0,90 m de hauteur dans la partie amont et des sols d’occupation bien datés par le mobilier céramique ou métallique (monnaies), recouverts par des couches de démolition contenant de nombreux fragments de tuiles. La stratigraphie est simple et bien lisible dans l’ensemble, comme souvent en milieu rural. Il s’agit d’une découverte importante pour cette période, la zone bâtie en amont couvrant environ 2 000 m2 minimum (100 m x 20 m) alors que la zone bâtie en aval (sondage 5) peut s’étendre sur près de 1 000 m2 vers l’est. Il est d’ailleurs probable que l’occupation amont couvre tout le replat s’étendant vers l’est, en amont de Champ Mercier. Pour la première fois à Détrier se dessine clairement le plan d’un ensemble étendu d’habitations appartenant à l’agglomération antique, connue anciennement de façon imprécise ou réduite.

5GISCLON Jean-Luc

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan des bâtiments

Fig. n°1 : Plan des bâtiments

Auteur(s) : Couteau, S. ; Macabéo, G. Crédits : ADLFI (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan des bâtiments
Crédits Auteur(s) : Couteau, S. ; Macabéo, G. Crédits : ADLFI (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7012/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 78k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jean-Luc Gisclon, « Détrier », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 22 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7012

Haut de page

Responsable d'opération

Jean-Luc Gisclon

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals