Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes200707 – ArdècheVallon-Pont-d’Arc – La Brugière, ...

2007
07 – Ardèche

Vallon-Pont-d’Arc – La Brugière, Les Mazes, Parc résidentiel des rives de l’Ardèche

2007 – Opération de diagnostic
Responsable d’opération : Éric Durand

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 229316 et 229317

Date de l'opération : 2006 - 2007 (SD)

Phase 2 bis

1Les six sondages ouverts sur les 3 300 m2 accessibles ont permis de compléter l’opération menée en juillet 2006 et d’attester un indice de site conservé in situ.

2Seul un sondage (S3) a permis, en effet, de mettre au jour un fond de fossé ou de microchenal creusé dans un horizon naturel. Conservé sous 0,3 m de limon et sur 2,8 m de développement, cette structure présente une largeur d’ouverture moyenne de 1,7 m. Son creusement observé sur 0,3 m de puissance présente un tracé et un profil irrégulier en U et en V. La présence de céramique non tournée associée à de nombreux galets de l’Ardèche évoque un abandon au Néolithique voire pendant la Protohistoire et confirme les indices de sites périphériques repérés lors des précédentes opérations préventives (S19 et S 20 situées 200 m plus au nord).

Accueil-Auberge

3Les dix-sept sondages ouverts sur l’ensemble du site (1 ha accessible) ont permis d’attester deux sites archéologiques localisés en limite d’emprise (est).

4Le premier site (S10) correspond à une portion de voirie datée par la céramique du XIXe s. confirmant ainsi sa mention sur le cadastre de 1827. Mis au jour sur 14,5 m de long sous 0,4 m de recouvrement, cet empierrement (bande de roulement) est composé de galets (majorité de quartz, quelques grès et granit de l’Ardèche) et de tuiles. Sa stratigraphie dévoile un à deux niveaux de recharge de galets (module moyen 0,1 m) installées sur le même horizon naturel hydromorphe (limon argileux panaché gris, rouille, gris clair, très oxydé) que l’occupation du Néolithique final mis au jour trouvé dans le sondage voisin.

5Outre la mise au jour ponctuelle sous la terre végétale (-0,3 m) de quelques petits fragments de céramique non tournée en S16 (ext. ouest) et S6 (ext. sud), la découverte majeure de l’opération est la présence d’une occupation du Néolithique final dont l’extension spatiale (sondage 9) n’a pu être totalement définie et dont la fonction (habitat ?) reste en suspens. Mis au jour sur les 20 m2 de la fenêtre, elle est matérialisée par un niveau d’abandon (entre -0,2 m et -0,5 m) marqué par une concentration de céramiques non tournées (trois cent trois fragments dont treize préhensions et huit bords ; 3,8 kg) et quelques galets dont certains thermofractés inclus. La couche d’occupation n’a fait l’objet que d’un nettoyage postdécapage et d’observations de surface. Il présente un épandage voire un aménagement (sol ?) dans la zone médiane de galets de quartzite, grès et basalte associés à quelques gros fragments de céramique à plat installé en partie sur un paléosol (horizon oxydé).

6DURAND Éric

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Éric Durand, « Vallon-Pont-d’Arc – La Brugière, Les Mazes, Parc résidentiel des rives de l’Ardèche » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 28 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7022

Haut de page

Auteur

Éric Durand

INRAP

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Éric Durand

INRAP

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search