Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNormandie201614 – CalvadosAudrieu – Les Grands Jardins (tra...

2016
14 – Calvados

Audrieu – Les Grands Jardins (tranche 3)

Fouille préventive (2016)
Responsable d’opération : Élise Séhier

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Le site d’Audrieu « Les Grands Jardins », localisé en cœur de bourg, correspond à une succession d’occupations allant du Haut-Empire au xve s. La prescription (30 400 m2) fait suite au projet de construction d’un écoquartier (lotissements) sur des parcelles localisées à proximité de l’église. Le site doit être fouillé en trois phases préventives correspondant aux trois phases d’aménagements du lotissement. L’étude intégrale du site n’interviendra qu’au terme des trois campagnes de fouille. La fouille de la tranche 3 (2 616 m2) du site a été menée au cours du mois de juillet 2016. Elle vient compléter la fouille préventive de la tranche 1 réalisé en 2015. Cette dernière réalisée sur 15 300 m2 a permis le décapage et la fouille d’une première portion d’établissements ruraux et parcellaires appartenant à quatre grands chapitres chronologiques et définissant l’évolution générale du site.

2La première phase d’occupation appartient au Haut-Empire. Elle est caractérisée par la présence d’un réseau fossoyé parcellaire, orienté nord-ouest – sud-est, organisant et scindant l’espace. La seconde phase d’occupation appartient au premier Moyen Âge où, entre le viie s. et le xe s. s’implante, se développe et s’organise un habitat rural. Ce dernier est implanté au viie-début du viiie s. Au cours de cette période, plusieurs segments fossoyés sont aménagés afin de délimiter des espaces. Les aires qu’ils définissent accueillent plusieurs bâtiments sur poteaux plantés, de terre et de bois, accompagnés de structures annexes (fosse, foyers, fours, silos, etc.) qui organisent un habitat à vocation domestique. Cet habitat s’étend également sur la zone de fouille de la future tranche 2 dont la fouille est prévue en 2018.

3Au cours du viiie-début du ixe s., l’habitat se voit agrémenté d’un grand fossé d’enclos cloisonnant plusieurs bâtiments. L’implantation de cet enclos a été réalisé au nord du secteur d’habitat le plus dense. Il ne perturbe en rien sa pérennité jusqu’au début du ixe s. car si au nord du site, les segments fossoyés du viie-début du viiie s. se voient recoupés par le creusement de l’enclos, il n’en est rien pour les fossés délimitant et organisant le cœur de l’habitat. Au contraire, on peut constater que l’enclos s’articule parfaitement au nord de ces derniers.

4À la fin du ixe-début du xe s., de nouveaux segments fossoyés sont creusés afin de réorganiser l’habitat. Leur agencement indique un déplacement des structures domestiques (sous réserve des découvertes liées à la fouille des tranches 2) puisqu’ils sont implantés sur une partie de l’habitat antérieur et viennent recouper les fossés d’enclos. Toutefois leur ordonnance tient en partie compte du tracé de l’enclos carolingien qui, bien que comblé, devait être toujours visible dans le paysage. Cette période est également marquée par un nouveau style architectural caractérisé par les vestiges d’un bâtiment aux fondations empierrées accompagné d’un niveau de cour.

5Dans le courant du xe s., l’organisation de l’habitat carolingien se poursuit au travers de l’aménagement de nouvelles trames fossoyées qui forment divers espaces. Le maillage parcellaire est plus développé que pour les périodes précédentes. On note également l’implantation de secteurs de chauffe accueillant des fours et des bâtiments sur poteaux dont un grand bâtiment à trois nefs de plus de 100 m2.

6Enfin, d’après les recoupements stratigraphiques, les derniers aménagements relatifs à cette période correspondent à de grands faisceaux fossoyés qui indiquent nettement nouvelle parcellarisation du territoire. Ils semblent également marquer un abandon de l’habitat domestique sur ce secteur. Cette hypothèse est appuyée par la présence d’une très grande fosse dont les remblais comportent une importante couche stratigraphique (sur près d’1 m de profondeur) composée de centaine de tessons de céramique dont l’agencement laisse entendre « un coup de balais » sur le secteur.

7La troisième phase d’occupation du site est marquée par la pérennisation du système parcellaire mis en place à la fin du xe s. et ce jusqu’au du xve s. Après l’abandon de l’habitat à la fin du xe s. aucun bâtiment ne sera dressé sur ces parcelles situées au cœur du village d’Audrieu. Leur vocation restera agro-pastorale pendant un millénaire puisque la dernière phase du site correspond à la période contemporaine et est matérialisé dans le sous-sol par de grandes fosses liées aux conflits de la Seconde Guerre mondiale, entre autres à la libération de la Normandie à l’été 1944.

8Le décapage de la tranche 3, d’une surface nettement plus petite que la tranche 1, a permis l’exploration de la périphérie sud du site où quelques bâtiments sur poteaux et un chemin rural ont été fouillé. L’organisation parcellaire de ce secteur met en évidence les limites sud de l’habitat. À ce niveau, les bâtiments sur poteaux sont moins nombreux et plus épars. Par ailleurs, on note une multiplication des fosses dont la vocation reste à déterminer. Le chemin rural dessert l’habitat, toutefois en l’absence des données de la fouille de la tranche 2, on ne saurait dire s’il traverse le site ou s’il s’arrête sur les limites fossoyées sud de l’habitat.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Élise Séhier, « Audrieu – Les Grands Jardins (tranche 3) » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Normandie, mis en ligne le 02 juin 2021, consulté le 18 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/70754

Haut de page

Auteur

Élise Séhier

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Élise Séhier

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search