Navigation – Plan du site
2007

Treschenu-Creyers

Domaine de Belle Motte
Responsable(s) des opérations : Yannick Teyssonneyre
Notice rédigée par : Yannick Teyssonneyre

Entrées d’index

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 229392

Date de l'opération : 2007 (SD)

1Le site, à proximité du col de Jiboui au lieu-dit La Terre, consiste en un ensemble de structures en pierre sèche localisé sur un replat juste en dessous d’un pierrier contre le flanc ouest de la montagne de Belle Motte. Une source pérenne jaillit à 50 m en contrebas. Cernée d’une forêt de conifères, la topographie du lieu offre une large vision du secteur des hauts plateaux du Vercors entre le Trièves et le Diois.

2L’ensemble du secteur, déjà fouillé par les préhistoriens, s’est révélé sensible d’un point de vue archéologique. En effet, plusieurs campagnes de fouilles, de sondages et de prospections ont révélé une occupation s’échelonnant des périodes préhistoriques à la période médiévale.

3Plusieurs axes de recherche ont été soulevés : la durée et le type d’occupation, les activités qui y sont liées, la recherche des axes de circulation traversant le site. L’objectif était donc d’essayer de cerner une zone d’habitat des Hauts-Plateaux du Vercors afin d’envisager, sous un regard nouveau, l’organisation de l’occupation d’un territoire montagnard.

4C’est pour répondre à ces différentes problématiques que quatre des structures les mieux conservées ont été sondées.

5La première structure présente un aspect vaguement rectangulaire. La partie la mieux conservée du mur mesure 12,3 m de long pour une hauteur maximum de 1,08 m. Le mur s’effondre en son milieu sur plus d’un mètre de longueur. Cette structure s’est avéré être un terrassement sur lequel on a pratiqué différentes activités de charbonnier. Deux foyers ont été mis en évidence.

6Au sud de celle-ci deux structures bien préservées ont été sondées. Malheureusement les sols étaient complètement lessivés et la rareté du matériel céramique n’a pas permis de donner des indications de type chronologique.

7Situé à proximité immédiate de la première, une quatrième structure était la plus arasée du secteur. Elle a révélé un sol archéologique dans lequel des clous d’origine antique ont été mis au jour ainsi qu’une faible quantité de tessons. L’absence caractéristique typologique du matériel céramique empêche d’être catégorique, mais la couleur et la pâte des tessons évoque plutôt des céramiques dérivées de sigillées paléochrétiennes. Il semble également que cette structure ait été démontée pour réaliser le terrassement de la charbonnière situé juste au-dessus.

8Des prospections ont également été réalisées avec M. Bois sur les flancs ouest de la montagne de Belle-Motte, et plus particulièrement sur les ruptures de pentes hautes de 2 m à 3 m sur plus d’une centaine de mètres de long auxquelles mènent d’anciens chemins traversant les pierriers. C’est sur l’un deux qu’Alain Jourdan avait trouvé un coin de carrier en métal. Malgré une topographie qui rappellent singulièrement des fronts de tailles et un calcaire dur et granuleux qui aurait pu être utilisé pour la fabrications de meules, aucune marque significative de taille n’a été découverte.

9TEYSSONEYRE Yannick

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Yannick Teyssonneyre, « Treschenu-Creyers », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 19 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7086

Haut de page

Responsable d'opération

Yannick Teyssonneyre

BEN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals