Navigation – Plan du site
2007

La Rivière

Domaine départemental des Écouges, vallon de Fessole
Responsable(s) des opérations : Alain Belmont
Notice rédigée par : Alain Belmont

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 229453

Date de l'opération : 2007 (SD)

1D’une surface totale de 34 m2, les sondages programmés menés en 2007 au vallon de Fessole visaient à déterminer la nature et la chronologie d’occupation d’une structure en pierres sèches implantée à près de 1 300 m d’altitude dans la vallée des Ecouges, en partie nord du massif du Vercors et en lisière d’alpage et de forêt. Cette structure s’est avérée être une cabane de bûcherons des XIXe s. et XXe s., d’à peine 6 m sur 2 m, construite en bois sur solin de pierre. Elle a succédé à une longue série de charbonnières et aussi à un entrepôt de charbons de bois d’au moins 6 m sur 4 m, à structure de planches sur poteaux, construit entre la fin du XIVe s. et le début du XVIe s. (datation 14C Archéolabs). Ce type d’entrepôt est bien attesté par la documentation écrite ; il en existait tout un ensemble semé à travers la vallée, dans lesquels les nombreux charbonniers travaillant aux Ecouges stockaient les provisions de charbon de bois en attendant que des mulets, au rythme de 4 000 par an au XVIIIe s., viennent les chercher. Une fois chargés, les mulets descendaient alors le précieux combustible dans la vallée de l’Isère, où il alimentait la fonderie royale de canons de Saint-Gervais. Le mauvais état d’entretien des entrepôts et les difficiles conditions météorologiques provoquaient de fréquents effondrements des bâtiments et d’importantes pertes de combustible. Ces conditions expliquent probablement la présence sur le site de près de 0,70 m d’épaisseur de sédiments charbonneux, qui pourront nourrir d’éventuelles recherches anthracologiques ultérieures. Complétant un programme de prospections systématiques et plusieurs chantiers de fouilles programmées, la campagne 2007 aura ainsi révélé un type d’installation en milieu forestier – les étaux (entrepôts) – peu ou prou ignoré par la recherche. Elle témoigne aussi d’un développement de l’industrie charbonnière aux Ecouges antérieur d’au moins deux siècles à l’installation de la fonderie royale de Saint-Gervais, et qui a pu être contemporaine de la présence des Chartreux en ces lieux.

2BELMONT Alain

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Alain Belmont, « La Rivière », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 18 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7145

Haut de page

Responsable d'opération

Alain Belmont

SUP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals