Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNormandie201661 – OrneVal-au-Perche – Theil-sur-Huisne,...

2016
61 – Orne

Val-au-Perche – Theil-sur-Huisne, place des Teilleuls

Opération préventive de diagnostic (2016)
Responsable d’opération : Denis Thiron

Entrées d’index

Année de l'opération :

2016

Numéro d’opération :

163773

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Le diagnostic a été réalisé dans l’ancienne commune du Theil-sur-Huisne avant travaux sur la place de l’église. Les témoins d’occupation mis en évidence correspondent d’une part au niveau sépulcral autour de l’église paroissiale (avant 1842) et d’autre part, aux fondations d’un bâtiment médiéval et moderne, actuellement détruit, avec cave voûtée, plusieurs fois remanié entre le xiiie et le xixe s.

2L’ancien cimetière paroissial du Theil-sur-Huisne, abandonné en 1842, s’est avéré en grande partie détruit par les nombreux travaux d’aménagement de la commune (passage des différents réseaux, installation de mobilier urbain, réfection des voiries) réalisés au sud de l’église (seule zone funéraire testée lors de ce diagnostic). Toutefois, lorsque le niveau d’inhumation n’est pas atteint par ces remaniements divers, il témoigne d’une bonne conservation des sépultures et des squelettes, indépendamment des recoupements entre tombes.

3Comme c’est fréquemment le cas dans ce type de cimetière, les limites des fosses sépulcrales n’étaient pas observables dans l’encaissant ; celui-ci, très homogène, a livré de très nombreux restes humains épars témoignant de l’intense utilisation de ce lieu. De même, les tessons céramiques découverts aussi bien dans le remplissage des sépultures que dans l’encaissant, ainsi que les fragments d’un pot à encens témoignent de l’utilisation du lieu à l’époque médiévale (xiiie-xive s.). Ils suggèrent un remaniement important des sépultures les plus anciennes. Les quelques sépultures fouillées sont à rapprocher de l’époque moderne, telle la sépulture 4001 pour laquelle la présence d’un rosaire permet une datation plus précise (xviiie-xixe s.).

4Les défunts du cimetière paroissial sont classiquement inhumés en décubitus dorsal, les membres inférieurs en extension. Ils sont orientés la tête vers l’occident, plus spécifiquement ici vers le sud-ouest, suivant en cela une orientation correspondant à celle de l’église, comme on l’observe dans le cas des inhumations chrétiennes réalisées auprès de ces édifices. L’inhumation des corps enveloppés dans des linceuls est attestée par la présence de quelques épingles en bronze, ainsi que par l’analyse taphonomique du cadavre. La présence de cercueil est envisagée, mais n’a pu être démontrée clairement dans le cas des quelques tombes fouillées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denis Thiron, « Val-au-Perche – Theil-sur-Huisne, place des Teilleuls » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Normandie, mis en ligne le 02 juin 2021, consulté le 26 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/72100

Haut de page

Auteur

Denis Thiron

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Denis Thiron

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search