Navigation – Plan du site
2007

Saint-Cyr-la-Roche – Place des Ormeaux

Responsable(s) des opérations : Jacques Roger
Notice rédigée par : Jacques Roger

Entrées d’index

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 2757

Date de l'opération : 2007 (SD)
Inventeur(s) : Roger Jacques (SDA)

1La fouille archéologique réalisée au 4, place des Ormeaux au printemps 2007 fait suite à la découverte par le propriétaire du lieu d’une fosse sépulcrale. Un premier examen a rapidement montré que d’autres sépultures l’accompagnaient. Plusieurs campagnes de fouille se sont donc succédé durant l’année 2007, parallèlement aux travaux de rénovation de la maison d’habitation et de ses dépendances.

2La zone de fouille, avec plus de 190 m2 décapés, se situe à l’intérieur d’une grange et d’un garage, ainsi qu’à l’extérieur dans le jardin. Elle révèle une première occupation humaine caractérisée par une nécropole où quarante-neuf creusements sépulcraux ont pour l’instant été repérés (Fig. n°1 : Vue des sépultures 13, 14, 15, 16 et 19 et du mur médiéval). Leur organisation et leur répartition montrent qu’ils ont été creusés au cours d’un laps de temps très court, comme le confirme l’absence de recoupement entre eux. Bien que d’autres tombes se développent au nord (sous la route actuelle) et à l’ouest (actuellement sous des jardins), il n’a pour l’instant pas été repéré de bâtiment religieux associé, l’église actuelle (datée du XIVe-XVIe s.) étant située à plus de 200 m à l’est.

3L’installation de ces tombes dans le terrain naturel (du grès en l’occurrence) a permis une excellente conservation des creusements sépulcraux, où des traces d’outils sont encore visibles. Ils présentent la même morphologie, bien que certains soient plus arasés que d’autres : la partie supérieure de la fosse prend une forme rectangulaire, alors que la partie inférieure se singularise par son adaptation au corps du défunt, prenant ainsi en compte le volume de la tête (réserve céphalique), la largeur des épaules et du tronc pour se rétrécir au niveau des pieds. L’individu était donc déposé au fond du creusement puis recouvert par un couvercle en matière périssable (planche de bois par exemple), la partie supérieure de la fosse étant ensuite comblée de terre. Aucun objet associé au défunt n’a été découvert, ce qui ne facilite pas la datation. Dans l’attente d’analyses complémentaires (14C notamment), on peut placer le fonctionnement de ce petit cimetière au cours de la période carolingienne.

4Le site sera ensuite réinvesti au XIIIe s. (?) par la construction d’une longue bâtisse de 15 m de long pour une largeur non encore établie. Elle présentait au nord des contreforts externes ainsi qu’une large ouverture. À ce bâtiment médiéval semble s’appuyer un large fossé à l’ouest dont la fonction est peut-être défensive. D’autres aménagements en creux pouvant être associés à cette phase chronologique du site ont été reconnus, ainsi qu’une salle souterraine à proximité.

5Parallèlement à la fouille, la rénovation de la maison d’habitation a nécessité une étude du bâti et une fouille des niveaux dans la cave. Les premiers éléments architecturaux permettent semble-t-il de placer sa construction au XVIe s., comme l’indiquent les trois baies encore visibles sur la façade septentrionale. Cependant, cet état de construction prend appui sur le mur oriental du bâtiment médiéval, comme en témoigne encore l’ouverture en arc brisé sur le pignon ouest et qui permet aujourd’hui d’accéder au sous-sol.

6La poursuite de la fouille en 2008 du côté occidental devrait permettre de mieux cerner l’emprise du cimetière carolingien et les aménagements associés à la maison médiévale.

7ROGER Jacques

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Vue des sépultures 13, 14, 15, 16 et 19 et du mur médiéval

Fig. n°1 : Vue des sépultures 13, 14, 15, 16 et 19 et du mur médiéval

Auteur(s) : Roger Jacques. Crédits : Roger Jacques (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Vue des sépultures 13, 14, 15, 16 et 19 et du mur médiéval
Crédits Auteur(s) : Roger Jacques. Crédits : Roger Jacques (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7230/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 34k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jacques Roger, « Saint-Cyr-la-Roche – Place des Ormeaux », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Limousin, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 25 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7230

Haut de page

Responsable d'opération

Jacques Roger

SDA

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals