Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNormandie201714 – CalvadosTour-en-Bessin – La Moinerie 2

2017
14 – Calvados

Tour-en-Bessin – La Moinerie 2

Opération préventive de diagnostic (2017)
Responsable d’opération : Emmanuel Ghesquière
Notice rédigée avec Érik Gallouin

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Le diagnostic réalisé avant l’installation d’une zone pavillonnaire portait sur une surface de 18 669 m2. Il a livré de nombreuses structures appartenant à plusieurs locus partiellement superposés. Le premier locus consiste en une succession de fossés préférentiellement orientés sur les points cardinaux. Leur remplissage brun très anthropisé se distingue très nettement des structures de la période moderne. Les trous de poteaux associés à ces fossés sont très nombreux (plus de 30) tout particulièrement dans les tranchées 1, 2 et 3. Plusieurs extensions ont été réalisées qui permettent de proposer la présence de plusieurs bâtiments distincts. L’ensemble a été interprété comme une succession d’occupations installées le long d’un axe routier identifié comme d’origine au moins antique, partant de l’actuelle N13 (voie antique Bayeux-Cherbourg) pour rejoindre Port-en-Bessin à 6 km (port antique). Le mobilier est assez clairsemé dans les fossés mais permet de proposer une attribution chrono-culturelle entre la fin de la période gallo-romaine (tuiles, fibule, chaux de construction…) et le début du haut Moyen Âge (céramique saxonne ?). Le second locus consiste en une petite fosse interprétée comme une sépulture à incinération dans la partie sud de l’emprise, à 40 m du fossé identifié comme un probable axe de circulation. Au niveau du décapage, les éléments d’un petit gobelet gallo-romain (ier s.) ont été cassés et déplacés par les labours ; la zone entourant les restes du vase contiennent des charbons et quelques esquilles d’os brûlé. Une extension en croix autour de cette structure n’a pas permis de mettre au jour d’autres éléments potentiellement funéraires.

2Le troisième locus consiste selon les tranchées en un fossé unique (st 2-20), un double fossé (st 1-2) ou une large bande entre 3 et 5 m de largeur (st 3-31), comprenant une accumulation de plusieurs ornières et/ou de fossés bordiers. Le mobilier peu abondant découvert relève de la période gallo-romaine et suggère une utilisation comme axe viaire au moins durant une partie de cette période, sans exclure les périodes postérieure et antérieure.

3L’ensemble de l’emprise a révélé quelques fossés larges et peu profonds (le sous-sol constitué de silex est difficile à creuser), qui ont livré un peu de mobilier céramique du xvie s. (un liard de France de 1601, au détecteur). Ces fossés ne se retrouvent pas sur le cadastre ancien et correspondent à des limites cadastrales s’étendant exclusivement sur la période moderne. Plusieurs drains en céramique ont également été installés dans la partie haute de la parcelle (au sud). Ils sont peu nombreux et affichent des directions divergentes, témoignant de multiples périodes de pose durant le xxe s.

4Enfin, la partie est de l’emprise comprend de nombreux chablis dispersés dans les tranchées.

Fig. 1 – Plan masse de l’opération

Fig. 1 – Plan masse de l’opération

DAO : E. Ghesquière (Inrap).

Fig. 2 – Possibles bâtiments sur poteaux de la tranchée 3

Fig. 2 – Possibles bâtiments sur poteaux de la tranchée 3

DAO : E. Ghesquière (Inrap).

Fig. 3 – Céramiques attribuées à la période tardo-antique

Fig. 3 – Céramiques attribuées à la période tardo-antique

L’exemplaire du haut, non tourné, pourrait appartenir à un gobelet de type saxon. La petite fibule issue de la structure 2-10 est étamée.

DAO : E. Ghesquière (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan masse de l’opération
Crédits DAO : E. Ghesquière (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/73003/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 290k
Titre Fig. 2 – Possibles bâtiments sur poteaux de la tranchée 3
Crédits DAO : E. Ghesquière (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/73003/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 373k
Titre Fig. 3 – Céramiques attribuées à la période tardo-antique
Légende L’exemplaire du haut, non tourné, pourrait appartenir à un gobelet de type saxon. La petite fibule issue de la structure 2-10 est étamée.
Crédits DAO : E. Ghesquière (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/73003/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 169k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Emmanuel Ghesquière, Érik Gallouin, « Tour-en-Bessin – La Moinerie 2 » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Normandie, mis en ligne le 02 juin 2021, consulté le 06 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/73003

Haut de page

Auteurs

Emmanuel Ghesquière

Inrap

Articles du même auteur

Érik Gallouin

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Emmanuel Ghesquière

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search