Navigation – Plan du site
2007

Argences – Domaine du Décauville

Responsable(s) des opérations : Agnès Hérard
Notice rédigée par : Agnès Hérard

Entrées d’index

Chronologique :

âge du Bronze, âge du Fer

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 2007 (EX)

1La société Francelot ayant reçu l’autorisation de construire un lotissement sur les parcelles n° 81 et 82 de la section cadastrale B de la commune d’Argences, une opération de diagnostic archéologique a été confiée à l’INRAP en préalable à la réalisation de ce projet. Ce dernier concerne une surface de 49 797 m² située au nord-ouest de la commune.

2Située à une vingtaine de kilomètres au sud-est de l’agglomération caennaise, la commune d’Argences se trouve aux limites nord-est de la plaine de Caen qui constitue le grand domaine agricole de la Basse-Normandie. Entre les rives de l’Orne et de la Dives, elle se voit partagée en deux, avec à l’est des paysages de marais qui caractérisent les alentours de la Dives, et à l’ouest l’ openfieldcéréalier typique du sud de Caen.

3Peu de sites sont actuellement recensés sur la commune d’Argences. Cependant, directement au nord des parcelles concernées par le projet, un enclos curvilinéaire protohistorique a été repéré par prospection aérienne. À environ 800 m à l’ouest du secteur, un enclos circulaire de l’âge du Bronze est localisé vers « l’Orme de la Vierge ».

4Deux sites sont également connus comme représentants du Moyen Âge classique. Il s’agit de l’église du village, et d’une chapelle située au lieu-dit « Saint-Gilles », à environ deux kilomètres à l’Est. Plusieurs indices de sites sont également recensés, notamment néolithiques et du Moyen Âge, mais ne présentant aucune localisation précise.

5Au terme de ce diagnostic, deux sites ont été découverts dont l’importance est variable (Fig. n°1 : Plan général des tranchées et des vestiges archéologiques ) :

6- un petit enclos circulaire, au nord de l’emprise, ne semble pas pouvoir apporter d’informations nouvelles sur ce genre d’installation, son emprise étant réduite et ses alentours vierges de structures annexes. Ce type de structure est généralement attribué à la fin de l’âge du Bronze et au début de l’âge du Fer ;

7- une partie d’enclos cloisonné, limitant un espace renfermant une concentration de trous de poteau, est située au centre de l’emprise. Au vu du nombre de trous de poteau, il semble possible de parler d’habitat. Le peu de mobilier recueilli ne permet pas d’établir de datation précise, mais il est attribuable a prioriau début de la période antique. L’état d’arasement de l’ensemble limite toutefois les possibilités d’interprétation.

8Il est tout de même intéressant de constater la structuration du paysage à une époque probablement ancienne et d’imaginer une installation de l’habitat dans la parcelle située à l’ouest de manière peut-être plus significative.

9HÉRARD Agnès

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan général des tranchées et des vestiges archéologiques

Fig. n°1 :       Plan général des tranchées et des vestiges archéologiques

INRAP (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan général des tranchées et des vestiges archéologiques
Crédits INRAP (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7327/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 105k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Agnès Hérard, « Argences – Domaine du Décauville », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Basse-Normandie, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 15 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7327

Haut de page

Responsable d'opération

Agnès Hérard

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals