Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNormandie201727 – EurePîtres – 19A rue de l’Église

2017
27 – Eure

Pîtres – 19A rue de l’Église

Opération préventive de diagnostic (2017)
Responsable d’opération : Pierre Wech

Entrées d’index

Année de l'opération :

2017

Numéro d’opération :

172961

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Département de l’Eure

Texte intégral

1La parcelle diagnostiquée se situe au cœur de l’agglomération actuelle de Pîtres, dans un secteur riche en découvertes protohistoriques, antiques et médiévales. Le site offre en premier lieu une épaisseur de « terres noires » assez conséquente (entre 0,7 et 0,9 m), mais sans stratification interne. Leur caractérisation ne peut donc pas être précisée ici. Leur datation, sur la base des rares éléments mobiliers qui y ont été découverts, semble en revanche s’établir au plus tôt au haut Moyen Âge et se poursuivre jusqu’à la période contemporaine.

2Ces « terres noires » recouvrent un anthroposol, plus ou moins bien conservé selon l’emplacement, matérialisé a minima par une anthropisation de surface du substrat limoneux. Dans ce substrat et, pour autant que nous ayons pu en juger, dans cet anthroposol, plusieurs structures fossoyées ont été creusées. On observe parmi elles un mur maçonné large de 0,8 m a priori antique, fortement récupéré et dont seule la fondation est conservée. Ce mur appartient sans doute à une construction assez importante au vu de ses mensurations.

3Deux fossés parallèles, dont l’un de dimensions assez importantes et qui recoupe une fosse antérieure, semblent également attribuables à l’Antiquité, ou tout du moins à l’Antiquité tardive. Le fossé le plus conséquent livre en effet quelques éléments céramiques antiques à tardo-antiques (iie-ive s.) et semble perdurer jusqu’à la période mérovingienne. Deux éléments de forme récoltés dans son comblement supérieur semblent en effet alto-médiévaux et attestent, au-delà de la permanence du fossé jusqu’à cette date, une occupation de cette période à proximité immédiate de la parcelle diagnostiquée.

4En résumé, les ouvertures réalisées complètent notre perception de la ville antique de Petromantalum, dans son extension et sa structuration. Nous nous situons ici probablement aux marges du secteur le plus densément urbanisé, dans une zone péri-urbaine sans doute ponctuellement réoccupée durant le haut Moyen Âge.

Fig. 1 – Dégagement en plan des fondations d’un mur maçonné antique

Fig. 1 – Dégagement en plan des fondations d’un mur maçonné antique

Cliché : P. Wech (Made).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Dégagement en plan des fondations d’un mur maçonné antique
Crédits Cliché : P. Wech (Made).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/73283/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 2,1M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre Wech, « Pîtres – 19A rue de l’Église » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Normandie, mis en ligne le 02 juin 2021, consulté le 30 mars 2023. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/73283

Haut de page

Auteur

Pierre Wech

Made

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Pierre Wech

Made

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search