Navigation – Plan du site
2007

Falaise – Le Château

Responsable(s) des opérations : Joseph Mastrolorenzo
Notice rédigée par : Joseph Mastrolorenzo

Entrées d’index

Chronologique :

Moyen Âge

Nature des opérations :

Relevé architectural (RA)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 2007 (RA)
Inventeur(s) : Mastrolorenzo Joseph (ENT)

1Le château de Falaise bénéficie, durant une période de quatre années (2007‑2011), d’un programme de réflexion et de mise en valeur touchant une partie importante de l’enceinte. Les travaux concernent l’enceinte nord-est (du bastion à la porte Saint-Nicolas ainsi que le fossé), l’enceinte sud et l’enceinte sud-ouest (de la porte des Champs à la tour de la Reine). Un suivi archéologique des élévations et des parties enfouies affectées par les travaux est mené simultanément.

2Au cours de l’année 2007, des sondages d’évaluation ont été effectués dans le fossé est (trois dans le fossé et un autre au niveau de la rampe d’accès) afin de déterminer le profil originel du fossé et d’évaluer la puissance stratigraphique et monumentale du site (Fig. n°1 : Plan masse du dispositif d’entrée).

3Les premières observations archéologiques confirment que la partie est de l’enceinte du château est défendue par un fossé de plus de 20 m de large à l’ouverture et d’une profondeur d’environ 11 m à 12 m (Fig. n°2 : Profil du fossé nord). Ce dernier est composé d’un fond plat d’une largeur d’environ 7 m et présente une escarpe et une contrescarpe maçonnées avec un fruit d’environ 65 °. Les maçonneries sont construites principalement en moellons de calcaire et quelques moellons de grès grossièrement équarris disposés soigneusement en assise.

4La contrescarpe maçonnée a été également repérée de l’extrémité nord du fossé jusqu’au pied de l’angle nord-ouest de l’annexe de la mairie. Si le parement de l’escarpe est un habillage du rocher de l’éperon, la mise en œuvre de la contrescarpe est probablement artificielle. Ainsi, une levée des terres a dû être réalisée puis un mur de soutènement formant la contrescarpe a sans doute été construit afin de contenir le remblai. Seuls des sondages archéologiques dans le jardin, au nord de l’annexe, confirmeraient cette hypothèse.

5Le sondage au niveau de la rampe d’accès a permis de démontrer que l’escarpe maçonnée du fossé se trouve, quant à elle, à environ 20 m de la porte Saint-Nicolas (Fig. n°3 : Escarpe et ouvrage avancé au devant de la porte Saint-Nicolas), ce qui atteste la présence d’une avant-cour devant l’entrée actuelle. Les sondages ont également mis au jour un ouvrage rectangulaire (6 m x 5,50 m) construit postérieurement à l’escarpe et appuyé à cette dernière. Il est construit en moellons de grès et de calcaire pour le blocage et en pierre de taille de calcaire pour les parements. Il s’agit probablement des vestiges d’une tour carrée appartenant à une entrée composée de deux tours encadrant un passage. Même si une chronologie relative a pu être déterminée, il est difficile de proposer des dates absolues sans étude poussée (l’étude des vestiges sera réalisée durant l’année 2008 lors de leur restauration).

6Les sondages archéologiques ont donc apporté une plus grande connaissance sur l’aspect originel du fossé protégeant le front est de l’enceinte du château mais également de nouveaux éléments sur les différents systèmes de défense avancés qui en protégeaient l’entrée (avant-cour et ouvrage avancé). Ces découvertes confirment, une nouvelle fois, l’importance et la nécessité de réaliser un suivi archéologique des différents travaux de restauration menés sur un édifice.

7MASTROLORENZO Joseph

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan masse du dispositif d’entrée

Fig. n°1 : Plan masse du dispositif d’entrée

Auteur(s) : Mastrolorenzo, Joseph. Crédits : Mastrolorenzo, Joseph (2007)

Fig. n°2 : Profil du fossé nord

Fig. n°2 : Profil du fossé nord

Auteur(s) : Mastrolorenzo, Joseph. Crédits : Mastrolorenzo, Joseph (2007)

Fig. n°3 : Escarpe et ouvrage avancé au devant de la porte Saint-Nicolas

Fig. n°3 : Escarpe et ouvrage avancé au devant de la porte Saint-Nicolas

Auteur(s) : Mastrolorenzo, Joseph. Crédits : Mastrolorenzo, Joseph (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan masse du dispositif d’entrée
Crédits Auteur(s) : Mastrolorenzo, Joseph. Crédits : Mastrolorenzo, Joseph (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7363/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 160k
Titre Fig. n°2 : Profil du fossé nord
Crédits Auteur(s) : Mastrolorenzo, Joseph. Crédits : Mastrolorenzo, Joseph (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7363/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 60k
Titre Fig. n°3 : Escarpe et ouvrage avancé au devant de la porte Saint-Nicolas
Crédits Auteur(s) : Mastrolorenzo, Joseph. Crédits : Mastrolorenzo, Joseph (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7363/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 287k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Joseph Mastrolorenzo, « Falaise – Le Château », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Basse-Normandie, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 01 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7363

Haut de page

Responsable d'opération

Joseph Mastrolorenzo

ENT

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals