Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNormandie201814 – CalvadosAsnelles – Rue de l’Abbé-Galopin

2018
14 – Calvados

Asnelles – Rue de l’Abbé-Galopin

Opération préventive de diagnostic (2018)
Responsable d’opération : Karine Jardel

Entrées d’index

Année de l'opération :

2018

Numéro d’opération :

164156164157

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Département du Calvados

Texte intégral

1Deux diagnostics archéologiques conjoints ont été conduits à Asnelles, rue de l’Abbé-Galopin, préalablement à la construction d’un lotissement par la SARL Lotixial, sur trois parcelles. Les deux emprises sont contiguës, séparées par un chemin communal. La première concerne un terrain de 2 950 m2 et la seconde une surface de 20 128 m2.

2Ces diagnostics ont mis au jour des vestiges de différentes périodes : du Néolithique, de l’âge du Bronze/premier âge du Fer, de La Tène finale, des périodes moderne et contemporaine avec quelques témoins de la Seconde Guerre mondiale.

3En premier lieu, une fosse isolée du Néolithique a été découverte au sud-est de l’emprise. La céramique à dégraissant végétal suggère le Néolithique moyen II. Des vestiges attribués à la période comprise entre la toute fin de l’âge du Bronze et le premier âge du Fer révèlent, selon toute vraisemblance, un habitat qui prend la forme d’un parcellaire loti se développant au sud d’un axe de circulation. Les découvertes concernent des fossés de taille modeste, des fosses et quelques trous de poteau. Le comblement de ces différentes structures a livré de la céramique, de la faune et de nombreuses pierres chauffées. La densité de fossés, qui structurent l’habitat, témoigne probablement d’une succession de réaménagements de l’espace domestique au cours du temps. L’implantation du premier âge du Fer pourrait ainsi avoir perduré sur un temps relativement long, contrairement à l’occupation du vie s. av. J.‑C. de Cagny au « Carrefour Philippe ». Certaines formes céramiques découvertes dans un des fossés rappellent plutôt des productions de la fin de l’âge du Bronze ou le début du premier âge du Fer.

4L’angle d’un enclos fossoyé, au nord de la parcelle AE 238, révèle une autre forme d’habitat protohistorique. Au sud de l’emprise du diagnostic, différentes structures (fossés et fosses) associées à une forte densité de mobilier archéologique témoignent d’une implantation de la fin de l’époque gauloise.

5À l’ouest de la parcelle AE 238, deux vastes excavations creusent le substrat calcaire sur 2,20 m de profondeur. Le comblement ne recèle que très peu de mobilier céramique, qui permet toutefois de situer le terminus post quem à l’époque médiévale.

6Les tracés linéaires mis au jour dans la parcelle AE 275 suggèrent des chemins de circulation modernes.

7Enfin, les indices de la Seconde Guerre mondiale sont représentés par deux fossés au fond desquels ont été placés des câbles de transmission, l’un dans la parcelle AE 238, l’autre dans la parcelle AE 275. Par ailleurs, deux filtres de masques anti-gaz supposés ont été mis au jour à l’ouest de l’emprise de diagnostic.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Karine Jardel, « Asnelles – Rue de l’Abbé-Galopin » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Normandie, mis en ligne le 04 juin 2021, consulté le 18 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/74503

Haut de page

Auteur

Karine Jardel

Service archéologie, Département du Calvados

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Karine Jardel

Service archéologie, Département du Calvados

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search