Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNormandie201850 – MancheGranville, Saint-Pair-sur-Mer, Sa...

2018
50 – Manche

Granville, Saint-Pair-sur-Mer, Saint-Aubin-des-Préaux – Route départementale 973

Opération préventive de diagnostic (2018)
Responsable d’opération : Élise Séhier

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Le projet d’aménagement d’un contournement routier à Saint-Pair-sur-Mer, déposé par le Conseil départemental de la Manche, a donné lieu à l’émission d’une prescription de diagnostic archéologique. Ce diagnostic couvre une superficie de 475 760 m2 sur près de 5 km. Il traverse les villages et hameaux de La Limanderie, Mallouet, Genvresse, La Boitardière, Village Touzé (Granville), La Vallée, La Couperie, Gatigny, Le Sap, Les Merais, La Maréchallerie (Saint-Pair-sur-Mer), La Huberdière et Cran (Saint-Aubin-des-Préaux) et concerne plus d’une centaine de parcelles.

2L’emprise du diagnostic concerne plusieurs routes départementales, chemins ruraux encore actifs, bois, zones humides et marécageuses, ruisseaux ainsi que la rivière la Saigne. Les entités archéologiques observées correspondent à des segments fossoyés fossiles, des drains, des fosses, des trous de poteau, des vestiges d’axes de communication fossiles, des chablis et des remblais de destruction. Le mobilier archéologique collecté est faible au regard de la surface de l’emprise. Le phasage chronologique des résultats s’appuie, d’une part, sur la datation apportée par l’étude céramologique et, d’autre part, sur la datation relative issue de l’analyse stratigraphique des structures. Le mobilier met en évidence sept périodes d’occupation allant du Néolithique à nos jours avec un hiatus concernant la période médiévale.

3Sept périodes d’occupations ont donc été caractérisées au sein de l’emprise. La Protohistoire ancienne (du Néolithique à l’âge du Bronze) est attestée à Saint-Pair-sur-Mer. Le Néolithique est illustré par une fosse et la découverte d’un fragment de bracelet en schiste hors contexte. L’âge du bronze est représenté par de la céramique découverte hors contexte. Le premier âge du fer est illustré par un petit ensemble de fosses et trous de poteau (habitat en aire ouverte). La Tène (moyenne et finale) a été mise en évidence à Granville avec une petite portion d’enclos associée à un parcellaire. Quelques fosses et trous de poteau sont associés à l’ensemble. La Protohistoire, sans plus de distinction possible est attestée dans plusieurs secteurs de Granville et de Saint-Pair-sur-Mer par la présence de fossés parcellaires et quelques fosses isolées. La période antique a aussi été reconnue dans plusieurs secteurs, caractérisée par des fossés parcellaires et des axes de communications fossiles, dont une piste se dirigeant vers la rivière de la Saigne et un chemin rural primaire.

4Les vestiges des périodes moderne et contemporaine se rapportent aux parcellaires, aux systèmes de drainage, à des travaux d’aménagements (routiers ou hydrauliques), ainsi qu’à la destruction d’un bâtiment figuré sur le cadastre de 1825.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Élise Séhier, « Granville, Saint-Pair-sur-Mer, Saint-Aubin-des-Préaux – Route départementale 973 » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Normandie, mis en ligne le 04 juin 2021, consulté le 18 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/75508

Haut de page

Auteur

Élise Séhier

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Élise Séhier

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search