Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNormandie201850 – ManchePortbail – Le Genestel

2018
50 – Manche

Portbail – Le Genestel

Opération préventive de diagnostic (2018)
Responsable d’opération : Laurent Paez-Rezende
Notice rédigée avec Magali Heppe

Entrées d’index

Année de l'opération :

2018

Numéro d’opération :

164138

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Le diagnostic effectué sur la parcelle ZP 304 est un complément au projet initial, portant sur la réalisation d’un pavillon individuel, qui impacte une surface totale de 1 040 m2 sur la parcelle ZP 306. Il a livré près d’une cinquantaine unités d’observation (unités stratigraphiques et structures) s’étageant dans une stratigraphie conforme et complémentaire de celles des interventions précédentes, notamment les fouilles de 2012 et de 2017-2018.

2Ainsi, comme attendu, au regard du contexte d’intervention, des vestiges en relation avec ce quartier de l’agglomération gallo-romaine ont bien été répertoriés dans cette parcelle. Il s’agit à la fois de niveaux d’occupation et de destruction ainsi que des structures, principalement fossoyées, situées dans la continuité des thermes et de la domus, accompagnés de quelques mobiliers.

3En complément de ces vestiges, les témoins d’une réoccupation du site pendant le premier Moyen Âge, peut-être sur deux périodes, constituent la plus-value indéniable de ce diagnostic. Cette réoccupation prend la forme d’unités d’habitat dont les architectures apparaissent très légères et fragiles quant à leurs états de conservation. Pour autant, ces vestiges sont fondamentaux pour mieux comprendre le devenir des vestiges antiques, postérieurement à leur abandon, et appréhender l’évolution du quartier comme la constitution du hameau ou village médiéval autour de la chapelle Saint-Marc. En 2012, des vestiges d’habitat ou de bâtiments fonctionnels postérieurs au iiie s., et dont l’activité principale semblait tournée autour de la démolition des édifices antiques, avaient déjà été identifiés mais non datés précisément. Cette nouvelle découverte illustre donc une perduration de l’occupation sur le secteur après le iiie s., au travers de ces spots que représentent ici le viie s. et en 2012, les trois sépultures du ixe s.

Fig. 1 – Vestiges « légers » de murs correspondant à un angle de bâtiment du viie s.

Fig. 1 – Vestiges « légers » de murs correspondant à un angle de bâtiment du viie s.

Cliché : L. Paez-Rezende (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vestiges « légers » de murs correspondant à un angle de bâtiment du viie s.
Crédits Cliché : L. Paez-Rezende (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/75639/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,9M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Laurent Paez-Rezende, Magali Heppe, « Portbail – Le Genestel » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Normandie, mis en ligne le 04 juin 2021, consulté le 28 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/75639

Haut de page

Auteurs

Laurent Paez-Rezende

Inrap

Articles du même auteur

Magali Heppe

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Laurent Paez-Rezende

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search