Navigation – Plan du site
2007

Seyresse – Piqueport, Tartas, Vieux-Bourg

Responsable(s) des opérations : Marc Rimé
Notice rédigée par : Marc Rimé

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 025074

Date de l'opération : 2007 (EX)

1Dans le cadre d’un projet de lotissement, sis aux lieux-dits « Piqueport », « Tartas », « Vieux-Bourg », une opération de diagnostic archéologique a porté sur une superficie de 10,6 ha.

2Sur le plan archéologique, aucun site n’est localisé dans l’emprise du projet immobilier. En revanche, la commune de Seyresse constitue, avec celles de Tercis-les-Bains et d’Oeyreluy un territoire d’implantation humaine dense et ancienne. Le terrain, objet de notre étude, se trouve en contrebas du bois communal de Seyresse où furent mis au jour et fouillés une occupation du Paléolithique supérieur (Arambourou, R., 1970) et un fond de cabane de l’âge du fer (Marembert, F. et Merlet, J.C., 2002).

3De plus, l’observation des fondations de la nef de l’église de Seyresse montre une construction en petit appareil, caractéristique de la période gallo-romaine. La proximité de cet édifice peut induire la présence en périphérie d’occupations de cette époque.

4Ainsi, le secteur apparaît-il sensible pour l’archéologie.

5Cent dix-sept sondages ont été réalisés dans l’emprise du projet. Tous ont livré du mobilier archéologique moderne et/ou contemporain (du XVIIe s. au XXe s.) inclus dans d’épaisses colluvions récentes.

6Un abondant mobilier lithique et céramique, rapportable à la Préhistoire, à la Protohistoire, à l’époque antique et au Moyen Âge a été récolté dans un même contexte stratigraphique, à savoir un niveau de sol érodé et brunifié qui apparaît sous les colluvions supérieures. Ces découvertes mobilières présentent donc une forte diachronie.

7Seule une structure en creux a été mise au jour et semble dater de l’âge du Fer. Elle est l’unique témoin construit d’une probable tentative de mise en valeur agricole de ce terrain durant les périodes protohistoriques.

8Il faut également souligner la découverte de deux concentrations de galets de quartz thermofracturés, en position secondaire, interprétées comme des vestiges de foyers. Aucun mobilier archéologique n’est associé à ces structures, mais elles sont antérieures au début des Temps Modernes.

9RIMÉ Marc

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Marc Rimé, « Seyresse – Piqueport, Tartas, Vieux-Bourg », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 10 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7599

Haut de page

Responsable d'opération

Marc Rimé

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals