Navigation – Plan du site
2007

Champcevinel – Foncrose, aire d’accueil des gens du voyage

Responsable(s) des opérations : Hervé Gaillard
Notice rédigée par : Arnaud Barbeyron et Hervé Gaillard

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 025090

Date de l'opération : 2007 (SD)

1La découverte fortuite d’une structure de combustion a été déclarée par les services de la communauté d’agglomération périgourdine, maître d’ouvrage d’un projet d’aire d’accueil des gens du voyage, dans le vallon encaissé en face du lieu-dit Foncrose et en contrebas du château de Borie-Brut. La structure est apparue en coupe lors de l’aménagement d’un talus par les engins mécaniques.

2Une intervention sur deux jours a donc été conduite pour fouiller la moitié du remplissage, relever la structure, la dater éventuellement et appréhender son contexte d’implantation.

3Même si le terrassement général de la zone a gêné la perception de la topographie originelle, l’examen de la stratigraphie de ce talus, ménagé perpendiculairement à la pente, sur une dizaine de mètres a permis de mettre en évidence autour de cet élément une succession complexe correspondant à l’alternance de niveaux d’occupation et de colluvions.

4Deux séquences d’occupation ont été individualisées :

5     • un horizon argilo-sableux brun (profondeur : 2,60 m), homogène, bioturbé par l’activité de lombrics, comprenant de nombreux petits charbons. La présence d’au moins un trou de poteau (0,15 m x 0,15 m) exclurait a priorila présence d’un horizon agricole ancien, au profit d’un espace occupé ;

6     • un autre niveau brun clair (profondeur : 1,65 m) argilo-limoneux avec inclusions de petits silex roulés, niveau dans lequel est creusée la structure de combustion.

7La structure s’apparente à un four à chaux, installé volontairement dans une pente et dans le comblement argileux d’une diaclase. Cette implantation est sensée faciliter l’enfournement de blocs calcaires par le haut.

8Le terrassement à l’origine de la découverte a entamé la structure sur plus d’un tiers. Celle-ci a subi en outre la pression de fortes colluvions de silex roulés, qui ont écrasé sa paroi occidentale.

9La chambre de chauffe (hauteur conservée 1,30 m) se présente depuis l’intérieur comme un cylindre (Ø : 1,50 m), terminé à la base par une cuvette (Ø : 1 m). Les vestiges d’une couronne de pierres liées à l’argile appuyée sur l’encaissant sont encore visibles au sud de la structure (largeur : 0,35 m). Au-delà de l’amorce de cette structure radiale, les flancs argileux portent une forte rubéfaction de l’argile sur une épaisseur de 0,20 m au sud à près de 0,70 m au nord. Cette largeur divergente provient d’un empattement de la paroi en base de structure au nord-est, correspondant probablement à la bouche d’alimentation du four en combustible. Cette dernière a dû être amputée lors des travaux de terrassement.

10À l’intérieur, un niveau de chaux résiduel est retrouvé, qui recouvre un lit de charbons dont les digitations semblent désigner de petits fagots de branches. Sous le charbon englué de chaux une épaisse couche de chaux tapisse le fond et la base des flancs de la chambre, preuve d’une utilisation répétée.

11Un prélèvement de chaux a été confié pour étude pétroarchéologique à Arnaud Coutelas (chercheur associé ARTeHIS, UMR 5594, Dijon). Selon son analyse, « l’échantillon correspond à un petit bloc de chaux compact bien que tendre, peu dense, blanc, à la surface craquelée. Les figures de cristallisation semblent résulter d’une extinction in situdes restes de chaux vive, au contact de l’air humide, puis d’une carbonatation lente par absorption du CO2 atmosphérique ».

12Le four à chaux comme les niveaux d’occupation relevés alentour n’ont livré aucun indice chronologique. Cependant, deux tessons de céramique ramassés sur les déblais de travaux, l’un de panse en pâte micacée de type « rouge polie », l’autre de fond en pâte blanche, fournissent des éléments de datation, pour l’instant bien vagues, d’une fréquentation du secteur au cours du Moyen Âge central.

13Une datation radiocarbone des charbons de la structure, prévue dans le programme Artemis, devrait permettre d’affiner cette interprétation hâtive.

14 (Fig. n°1 : Vue en coupe du four à chaux depuis l’Est) et (Fig. n°2 : Vue de détail en plan illustrant du sud au nord, l’encaissant rubéfié, la couronne de pierre, la couche de chaux et le charbon de la dernière chauffe)

15GAILLARD Hervé, BARBEYRON Arnaud

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Vue en coupe du four à chaux depuis l’Est

Fig. n°1 : Vue en coupe du four à chaux depuis l’Est

(2007)

Fig. n°2 : Vue de détail en plan illustrant du sud au nord, l’encaissant rubéfié, la couronne de pierre, la couche de chaux et le charbon de la dernière chauffe

Fig. n°2 : Vue de détail en plan illustrant du sud au nord, l’encaissant rubéfié, la couronne de pierre, la couche de chaux et le charbon de la dernière chauffe

(2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Vue en coupe du four à chaux depuis l’Est
Crédits (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7627/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 546k
Titre Fig. n°2 : Vue de détail en plan illustrant du sud au nord, l’encaissant rubéfié, la couronne de pierre, la couche de chaux et le charbon de la dernière chauffe
Crédits (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7627/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 649k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Arnaud Barbeyron et Hervé Gaillard, « Champcevinel – Foncrose, aire d’accueil des gens du voyage », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 10 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7627

Haut de page

Responsables d'opération

Arnaud Barbeyron

COL

Articles du même responsable de fouilles

Hervé Gaillard

MCC

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals