Navigation – Plan du site
2007

Oloron-Sainte-Marie – Rue du Soleil, Groupe scolaire Saint-Cricq

Responsable(s) des opérations : Grégory-Henry Artigau
Notice rédigée par : Grégory-Henry Artigau

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 025228

Date de l'opération : 2007 (SU)

1Historique

2 La ville d’Oloron-Sainte- Marie (Iluro)est connue pour son occupation et ses vestiges antiques et médiévaux. Pour la période antique, son étendue est très mal connue d’où une surveillance accrue dans ce secteur. De nombreuses fouilles ont déjà permis de démontrer la présence de cette occupation (voie, Domus,atelier, etc.), dans le quartier Sainte-Marie.Ces opérations ont été effectuées lors de travaux de voirie. Pour le quartier Sainte-Marie, plus exactement les rues Auguste-Peyre et la rue Saint-Cricq, il s’agit de l’implantation de systèmes d’écoulement d’eau pluvialequi a engendré une intervention à environ 3 m de profondeur. Cependant, seule l’avenue Saint-Cricq a livré des indices d’occupation.

3Un niveau de galets posés à plats, sur une largeur de 8 m environ, d’une orientation nord-ouest - sud-est et à une profondeur de 0,70 m, laisse entrevoir l'existence d'une voie et peut-être même la voie principale en direction du sud (localisation : 10 av. Saint-Cricq). À son extrémité ouest, le 1/3 d’une tegulaeposée à la verticale suivi d’un niveau de sol constitué de galets et de brique (Imbrex, tegulae)compact pourrait être quant à lui un niveau de chaussée ou un sol d’habitat. Le matériel prélevé est de facture antique (sigillée, céramique à pâte grise et engobe noire, céramique peignée, deux pesons, fragments d’amphore, etc.) daté par F. Réchin du Haut-Empire. Pour la rue Auguste-Peyre, le secteur a été extrêmement perturbé par les aménagements antérieurs (égout, gaz, électricité, etc.), et donc n’a livré aucun indice pour sa partie sud, la partie nord n’ayant pas été touchée.

4Rue du Soleil, l’intervention a été liée à la mise en conformité du réseau de gaz. Le début de la tranchée est situé au 4 rue du Soleil. Lors de cette surveillance, dès les premiers coups de pelle, un niveau de galets de taille moyenne a été mis au jour sur une longueur d’1 m environ et à 0,40 m de profondeur. Cependant, il n’a pas livré de réels indices quant à sa fonction. À noter que l’emplacement de la voie antique évoquée précédemment est attendu à proximité. Par la suite, sur presque toute la longueur de la tranchée, est apparue à une profondeur de 0,40 m une couche de 0,20 m d’épaisseur constituée d’éléments de terre cuite architecturale de facture antique, ainsi qu’une grande quantité de céramique (sigillée, céramique à engobe noire et pâte grise, céramique peignée du Haut-Empire).

5 Ce niveau d’occupation serait très vraisemblablement un niveau d’assainissement. À noter aussi que le niveau de sol donne l’impression d’avoir été tronqué à l'extrémité ouest, peut-être dû à l'aménagement de la rue perpendiculaire (rue des Oustalots).

6Parmi le matériel prélevé, une pièce en bronze en bon état de conservation a pu être sauvée. Il s'agit d’une pièce augustéenne frappée dans la colonie romaine espagnole de Celsa et frappée vers 13 av. J.-C.

7 Après ces travaux, il est possible de penser que la ville d’Iluros’étend vers le sud de la ville médiévale soit vers le sud de la rue du Soleil. Cependant, même en utilisant les cartes représentant les axes des voies, nous ne pouvons pas affirmer que les voies découvertes lors de ces interventions, sont les axes principaux de la ville antique d’Iluro.Il faudra donc continuer à surveiller ces secteurs et les parcelles encore nombreuses et non construites à ce jour afin de mieux comprendre les occupations.

8 (Fig. n°1 : Carte de localisation (n° 133))

9 (Fig. n°2 : Monnaies en bronze augustéennes, frappe de Celsa)

10Artigau Grégory-Henry

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Carte de localisation (n° 133)

Fig. n°1 : Carte de localisation (n° 133)

Bigot Olivier, SRA Aquitaine et IGN (2007)

Fig. n°2 : Monnaies en bronze augustéennes, frappe de Celsa

Fig. n°2 : Monnaies en bronze augustéennes, frappe de Celsa

Auteur(s) : Artigau, Grégory Henry (BEN). Crédits : Artigau Grégory Henry, BEN (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Carte de localisation (n° 133)
Crédits Bigot Olivier, SRA Aquitaine et IGN (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7631/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 588k
Titre Fig. n°2 : Monnaies en bronze augustéennes, frappe de Celsa
Crédits Auteur(s) : Artigau, Grégory Henry (BEN). Crédits : Artigau Grégory Henry, BEN (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7631/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 177k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Grégory-Henry Artigau, « Oloron-Sainte-Marie – Rue du Soleil, Groupe scolaire Saint-Cricq », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 14 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7631

Haut de page

Responsable d'opération

Grégory-Henry Artigau

BEN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals