Navigation – Plan du site
2009

Sarliac-sur-l’Isle – Combe-Saunière

Responsable(s) des opérations : Aurélie Ajas
Notice rédigée par : Aurélie Ajas

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 0225885

Date de l'opération : 2009 (FP)

1Étude pédo-stratigraphique du site paléolithique

2Le site de Combe-Saunière, situé à une quinzaine de kilomètres au nord-est de Périgueux, a livré une épaisse séquence stratigraphique qui couvre l’ensemble du Pléistocène supérieur et de l’Holocène. Les niveaux archéologiques les plus anciens, attribués au Paléolithique moyen, sont antérieurs à 84,4 ka ± 5,3 ka. La séquence moustérienne est surmontée par plusieurs niveaux de Paléolithique supérieur (Châtelperronien, Aurignacien, Gravettien et Solutréen).

3L’opération a consisté en l’étude pédo-stratigraphique de la séquence et les prélèvements ont été réalisés au sein de la coupe G16-G19.

4L’étude s’est basée sur diverses méthodes d’analyses : mesure de susceptibilité magnétique, dosage du carbone et des phosphates ainsi que l’analyse géochimique des niveaux châtelperroniens.

5L’étude de cette séquence a permis de mettre en évidence différents paléosols interstratifiés dans les dépôts détritiques et de les caractériser. Un horizon argilique (BT) légèrement humique et riche en précipitations phosphatées secondaires a été observé à la base de la stratigraphie dans les niveaux moustériens (unités 4 et 5). Il témoigne d’une longue période favorable à l’altération, à l’illuviation et aux processus d’accumulation, de dissolution et de reprécipitation des phosphates biologiques (guano, coprolithes). Ce paléosol s’est développé au cours du stade isotopique marin (MIS) 5. Le paléosol identifié dans le niveau châtelperronien (unité 2) se caractérise par une décarbonatation, l’accumulation de matière organique et de phosphates, mais ne présente pas de trace de transferts verticaux d’argile et de phosphates. Ils témoignent donc d’une période relativement brève favorable au développement d’un sol, probablement associée à un interstade de Dansgaard‑Oeschger contemporain du MIS 3. L’analyse géochimique de la matière organique de ce paléosol suggère qu’une forêt tempérée mixte existait à cette époque aux abords du site. Les paléosols contemporains de l’Aurignacien et du Gravettien se composent de simples horizons humifères partiellement décarbonatés, typiques des interstades du MIS 2.

6Ajas Aurélie

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Aurélie Ajas, « Sarliac-sur-l’Isle – Combe-Saunière », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 03 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7671

Haut de page

Responsable d'opération

Aurélie Ajas

SUP

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals