Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNormandie201227 – EureHeudebouville – Écoparc 3

2012
27 – Eure

Heudebouville – Écoparc 3

Opération préventive de diagnostic (2012)
Responsable d’opération : Caroline M. Renard

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Département de l’Eure

Texte intégral

1La prescription de diagnostic a porté sur une surface de 175 745 m2, en périphérie de l’agglomération actuelle d’Heudebouville, sur une future zone d’aménagements communautaires dite « Écoparc 3 ». Cette zone a déjà fait l’objet de deux tranches de diagnostic par l’Inrap, en 2006 et 2008. Elles ont conduit à la fouille d’une partie d’un enclos de la fin de l’âge du Fer et du Haut-Empire, et de deux secteurs d’activités métallurgiques gallo-romaines. En 2009, un diagnostic réalisé par la Made a permis de reconnaitre l’extension nord-est de l’enclos déjà en partie fouillé, et de déterminer la présence de deux autres, plus au nord, datés de La Tène moyenne-finale.

2Le diagnostic de 2012 a mis en évidence une fréquentation protohistorique (âge du Bronze ?) et antique (Haut-Empire). Le mobilier céramique indique très clairement que les vestiges de ces deux époques sont situés dans deux secteurs distincts. Dans le réseau de fossés des sondages 5 et 6 se concentrent la plupart des artefacts antiques (à proximité de la Mare du Motté), tandis que la fréquentation protohistorique se situe au sud-ouest, dans les sondages 23 et 27 principalement.

3Les structures protohistoriques se résument à un four « en 8 » à proximité duquel se trouve une zone de mobilier épars composée d’artefacts céramiques et lithiques attribuables à cette époque. Une autre structure de combustion (celle-ci en fosse) pourrait aussi se rapporter à cette époque, mais l’absence de mobilier ne permet pas de le prouver.

4Au vu de la distance qui sépare ces vestiges de ceux découverts par les opérations archéologiques menées par l’Inrap, il est délicat de se prononcer sur le lien qui pourrait exister entre eux. En effet, le bois et la Mare du Motté, non diagnostiqués, se trouvent au cœur des sondages réalisés par l’Inrap et la Made. Cela ne permet pas d’avoir une vision globale et claire des fossés associés à l’enclos découvert par l’Inrap par rapport au réseau de fossés mis au jour au printemps 2012.

5Les autres découvertes présentent un intérêt moindre. On notera cependant la présence d’un chemin de pierres, de vestiges de parcellaire non datés et d’une probable mare comblée récemment.

Fig. 1 – Plan de répartition des découvertes dans la zone nord-est

Fig. 1 – Plan de répartition des découvertes dans la zone nord-est

DAO : A. Billaux, C. Renard (Made).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan de répartition des découvertes dans la zone nord-est
Crédits DAO : A. Billaux, C. Renard (Made).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/77248/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 430k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Caroline M. Renard, « Heudebouville – Écoparc 3 » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Normandie, mis en ligne le 10 juin 2021, consulté le 08 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/77248

Haut de page

Auteur

Caroline M. Renard

Made

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Caroline M. Renard

Made

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search