Navigation – Plan du site
2007

Le Bugue – Grotte Mikolas, Le Piale

Responsable(s) des opérations : Antoine Chancerel
Notice rédigée par : Antoine Chancerel et Patrice Courtaud

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 025207

Date de l'opération : 2007 (FP)

1Cette grotte funéraire a été découverte lors de prospections systématiques en novembre 2005 par des spéléologues du G3S qui en ont tout de suite mesuré l’intérêt scientifique et en ont aussitôt assuré la conservation en signalant la découverte aux services compétents. Elle se présente sous la forme d’une étroite galerie rectiligne de 50m de long, 1,50 m de large et 0,50 m à 0,80 m de haut. Une datation sur os humain, effectuée à la suite de la déclaration de découverte au SRA et après les premières visites d’expertises, a fournit un âge Néolithique moyen (4990 BP, soit 3950 BC–3650 BC). La campagne de fouille de 2007 avait pour but d’en évaluer le potentiel archéologique.

2Le choix de cette cavité comme lieu de sépulture n’est certainement pas aléatoire. Elle possède, à moins de deux mètres de l’accès extérieur, un véritable sas d’entrée limité par une chatière autorisant tout juste le passage d’un homme. Celle-ci isole donc une sorte de vestibule et évoque à s’y méprendre les dalles percées de certains monuments mégalithiques.

3Au niveau de l’entrée actuelle, la fouille n’a révélé pour le moment aucune structure pouvant traduire un aménagement quelconque ni aucun reste de dispositif de fermeture architecturé. Il n’y a pas non plus été recueilli d’artefacts de quelque époque que ce soit.

4A l’intérieur, les vestiges visibles avant la fouille étaient en majorité des os humains qui se concentraient près des parois sur une douzaine de mètres de long en association avec de la litière de blaireaux. Les travaux ont consisté à prélever ces vestiges apparents et à pratiquer plusieurs sondages dans le remplissage. Ceux qui ont été implantés hors de la concentration n’ont pas livré de vestiges en place. Dans la concentration en revanche, la localisation préférentielle des restes le long des parois, liée au phénomène de gonflement des argiles, s’est révélée uniquement superficielle. Elle semble indiquer un lieu de dépôt initial des défunts d’une surface d’un peu plus de 3 m². La dispersion observée en direction du fond sur près de 10 m apparaît secondaire, en relation avec l’activité des blaireaux. Vers l’entrée, le sol vierge de tout vestige se compose d’un éboulis pierreux en pente ascendante jusqu’à l’extérieur.

5Pour le moment, en l’absence de connexions anatomiques, il est difficile de se prononcer sur l’aspect primaire des sépultures. Un dépôt superficiel combiné à l’activité animale a sans aucun doute contribué à la dislocation des relations anatomiques. Le NMI provisoire établi sur la base des fémurs indique cinq sujets dont trois adultes, un grand adolescent de 18 ans ± 2 ans et un enfant dont l’âge est estimé à 11 ans ± 30 mois. Le mobilier se compose de tessons appartenant tous, en première analyse, à un même récipient qui semble être une grande marmite à bords droits et fond rond, munie d’au moins une anse en ruban large. Quelques éclats divers et un couteau à dos à retouches unilatérales abruptes ont été recueillis. L’ensemble s’intègre pour le moment entièrement dans le Néolithique moyen et il ne semble pas que d’autres périodes soient représentées.

6 (Fig. n°1 : Eléments du mobilier découvert)

7CHANCEREL Antoine et COURTAUD Patrice

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Eléments du mobilier découvert

Fig. n°1 : Eléments du mobilier découvert

(2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Eléments du mobilier découvert
Crédits (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7726/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 162k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Antoine Chancerel et Patrice Courtaud, « Le Bugue – Grotte Mikolas, Le Piale », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 11 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7726

Haut de page

Responsables d'opération

Antoine Chancerel

MCC

Articles du même responsable de fouilles

Patrice Courtaud

SUP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals