Navigation – Plan du site
2007

Mazerolles – Petit Arguence

Responsable(s) des opérations : Bernard Gellibert
Notice rédigée par : Bernard Gellibert

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 025073

Date de l'opération : 2005 (SD)

1Découverte en 2005, la nécropole à incinération de Petit Arguence a fait l’objet d’un diagnostic d’évaluation en 2005. Lors de cette opération, avait été mis au jour un espace sépulcral composé de dix tombes, associées dans trois cas à des fosses charbonneuses, avec des entourages de pierres en forme d’arc de cercle. L’ensemble est attribuable au début du premier âge du Fer. À quinze mètres du groupe principal de tombes, avait été dégagée partiellement une construction de pierres, ayant les apparences d’une murette éboulée, avec une sole en terre cuite (Gellibert, 2007). L’opération de 2007 vient compléter le diagnostic en élargissant l’espace ouvert, avec pour objectifs de dégager en totalité les structures partiellement mises au jour: alignements de pierres, « murette », débris de sépultures.

2Au total (2005 et 2007), la superficie décapée est de 419 m². L’élargissement du sondage principal a permis d’appréhender une surface de 302 m², suffisante pour observer l’organisation des structures archéologiques rencontrées dans cette partie du cimetière. Ont été mis au jour dans cette zone : dix-huit tombes en fosses, dix fosses charbonneuses et onze alignements de pierres. Chaque sépulture est composée d’un vase ossuaire contenant des ossements brûlés et parfois un petit vase d’accompagnement, le tout coiffé par un plat renversé. L’étude anthropologique complète des restes osseux a été réalisée par Sandrine Lenorzer. Dans six cas la sépulture est associée à une fosse charbonneuse composée des restes d’un bûcher funéraire. Les arcs de cercles sont parfois sécants et on n’a jamais un cercle complet. Rien n’indique que des tumulus auraient surmonté les sépultures, au contraire divers arguments font pencher pour l’absence de tertres.

3Les autres sondages, destinés à évaluer l’étendue de la nécropole, ont rencontré seulement deux tombes supplémentaires. Les limites du cimetière n’ont pas été cernées par la présente opération : cela aurait nécessité l’ouverture de nombreux sondages sachant de toute façon qu’une partie, à l’ouest, a été détruite par les travaux agricoles.

4La « murette » de pierres a été découverte en totalité et relevée pierre à pierre. Elle est associée à une sole en terre cuite, mais l’absence de mobilier domestique ou funéraire significatif empêche de reconnaître la fonction de cet ensemble. Si l’hypothèse d’un dispositif parafunéraire est plausible, d’autres propositions sont envisageables.

5Les pratiques funéraires, la typologie des vases, l’absence de mobilier métallique, orientent la chronologie vers le début du premier âge du Fer. Des comparaisons utiles peuvent être faites avec la nécropole contemporaine de Mouliot, commune de Laglorieuse, distante seulement de quatre kilomètres, fouillée récemment (Gellibert et Merlet, 2007). Les analogies sont évidentes, au niveau des modes funéraires en particulier, même si quelques légères différences sont perceptibles. La présence de deux cimetières communautaires contemporains – au moins en partie – à quatre kilomètres de distance, suppose une certaine densité de population. Il reste à localiser les habitats correspondants qui n’ont pas été repérés à ce jour.

6 (Fig. n°1 : Mobilier céramique des sépultures S 17, S 18, S 20)

7GELLIBERT Bernard

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Mobilier céramique des sépultures S 17, S 18, S 20

Fig. n°1 : Mobilier céramique des sépultures S 17, S 18, S 20

Auteur(s) : Gellibert, Bernard (BEN). Crédits : Gellibert Bernard BEN (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Mobilier céramique des sépultures S 17, S 18, S 20
Crédits Auteur(s) : Gellibert, Bernard (BEN). Crédits : Gellibert Bernard BEN (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7738/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 162k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Bernard Gellibert, « Mazerolles – Petit Arguence », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 06 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7738

Haut de page

Responsable d'opération

Bernard Gellibert

BEN

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals