Navigation – Plan du site
2007

Portets – Château

Responsable(s) des opérations : Thierry Mauduit
Notice rédigée par : Thierry Mauduit

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 025174

Date de l'opération : 2007 (PR)

1Durant l’année 2007, une prospection a été menée sur la propriété du château de Portets. Celui-ci marque à la fois la présence de l’ancienne forteresse des seigneurs de Gascq, le port de Portets et l’ancienne église du village, détruite en 1862 pour être reconstruite dans le bourg.

2 Par sa situation géographique et géologique, le site est également prometteur d’un point de vue archéologique. La propriété se trouve en effet à la pointe d’un éperon s’avançant dans les palus à la rencontre d’une courbe du fleuve. L’utilisation d’un détecteur de métaux a été rendue possible par les nombreux labours qu’a subi la propriété. Cette opération ne concernait que la collecte de mobilier hors stratigraphie et avait également pour objectif de comparer le monnayage éventuellement recueilli avec celui déjà connu sur des sites proches et ainsi établir des chronologies d’occupations humaines dans des contextes similaires.

3Au total, quatre-vingt-quinze monnaies ont été collectées, presque en totalité sur l’éperon où se trouve le château. En effet, les vignes situées au nord de la propriété n’ont livré que de rares monnaies modernes et quelques tessons de céramiques très fragmentés par les activités agricoles (probablement XVIIIe s. ou XIXe s.). Les terres basses des palus de l’ancien lit de Garonne, quant à elles, ayant été comblées artificiellement vers le XIXe s., se sont révélées « polluées » par toutes sortes de matériaux hors contexte.

4Les datations du monnayage font état d’une petite occupation à l’époque gallo-romaine (huit exemplaires couvrant une période allant du Ier s. au IVe s.) confirmée par la présence de quelques fragments de tegulaesans qu’il soit possible de déterminer ou de situer l’emplacement d’un quelconque établissement ou habitat. L’essentiel du corpus monétaire se situe en grande partie du XVIe s. au XVIIIe s. (quarante six unités) puis au XIXe s. (une dizaine), le reste étant constitué par un monnayage récent (une trentaine). Une seule monnaie est médiévale, antérieure au XVIe s. (indéterminée, XIIIe s. ou XIVe s. ?).

5Mauduit Thierry

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Thierry Mauduit, « Portets – Château », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 10 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7767

Haut de page

Responsable d'opération

Thierry Mauduit

BEN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals