Navigation – Plan du site
2007

Aureilhan – Au Bourg, Derrière l’Église

Responsable(s) des opérations : Luc Wozny
Notice rédigée par : Luc Wozny

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 025045

Date de l'opération : 2007 (EX)

1C’est en réponse à un projet immobilier au lieu-dit Le Bourg, derrière l’Église d’Aureilhan, qu’un diagnostic archéologique a été mis en place sur une surface de 284 440 m². Sur trente sondages, quatorze sont positifs, huit sont moins représentatifs ou porteurs d’indices faibles, et sept sont strictement négatifs

2La carte archéologique signalait des découvertes mobilières dans le cimetière et les parcelles voisines. Par ailleurs, des photographies aériennes laissaient apparaître des anomalies de terrain sous forme de traces linéaires claires ou sombres. Pourtant, le gisement archéologique ne s’est révélé très densément qu’au sud immédiat de l’église, et non à l’endroit précis de ces traces.

3Le diagnostic a permis de cerner un gisement archéologique principal et de pointer un de ses satellites distant de plus de 100 m. Le potentiel archéologique du secteur est important. Le contexte général d’un artisanat de la terre cuite architecturale se fait ressentir par de nombreux rebuts et leur utilisation à contre-emploi, dans des maçonneries par exemple. Presque tous les sondages de la parcelle 154 située juste à l’est de l’église ont révélé des vestiges d’une architecture sobre mais soignée installée sur des remblais formant une plateforme de 0,30 m à 0,60 m d’épaisseur, visant à modeler le terrain et à le mettre hors des contraintes liées à l’eau.

4Les vestiges découverts appartiennent à des bâtiments à galerie exposée à l’est. Les sols sont conservés. Ils sont en argile ou en terre cuite pilée. Leur apprêt soigné est presque systématiquement constitué de grands fragments de tuiles disposés à plat. Il en est de même pour certaines fondations intégralement construites à l’aide de fragments de tuiles (voir photo).

5Un conduit hydraulique a été réalisé à 80 % par des fragments de tuiles accompagnant des pilettes et briques claveaux (voir figure 2 et 3). Lorsque ce n’est pas le cas, il est fréquent de trouver des fondations en pierre de fer des marais ou en garluche, matériau local particulier du sud Gironde et des landes littorales.

6Le mobilier céramique est relativement abondant, mêlant des productions d’Aquitaine méridionale et du nord de la région. L’examen de ce mobilier montre une occupation forte durant les Ier s. et IIe s. apr. J.-C.et des indices nettement plus maigres d’une persistance au IVe s. apr. J.-C. Malgré la proximité de l’église dédiée à Sainte Ruffine et son appropriation d’une partie du site antique bâti, aucune trace d’une occupation médiévale ancienne ou récente n’a été révélée par le diagnostic.

7La présence de fragments de grandes jarres à poix n’est pas étonnante mais elle est à signaler ici car l’archéologie locale abonde en ces restes d’objets liés à un artisanat  très particulier, produisant de la poix issue de l’arbre mort (pin maritime) à distinguer de la résine issue de l’arbre vivant. Cet artisanat et le commerce qui en découle ont fait une partie de la renommée et de la richesse des Boïates installés en ces territoires. L’hypothèse actuelle est que le site de transit de Biganos-Lamothe fut l’un des principaux lieux de diffusion de ces produits très particuliers.

8 (Fig. n°1 : Fondation en tuile)

9 (Fig. n°2 : Plan de détail de la structure 30 du sondage 30)

10 (Fig. n°3 : Plan général des sondages)

11WOZNY Luc

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Fondation en tuile

Fig. n°1 : Fondation en tuile

INRAP (2007)

Fig. n°2 : Plan de détail de la structure 30 du sondage 30

Fig. n°2 : Plan de détail de la structure 30 du sondage 30

INRAP (2007)

Fig. n°3 : Plan général des sondages

Fig. n°3 : Plan général des sondages

INRAP (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Fondation en tuile
Crédits INRAP (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7800/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 307k
Titre Fig. n°2 : Plan de détail de la structure 30 du sondage 30
Crédits INRAP (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7800/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 48k
Titre Fig. n°3 : Plan général des sondages
Crédits INRAP (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7800/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 143k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Luc Wozny, « Aureilhan – Au Bourg, Derrière l’Église », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 10 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7800

Haut de page

Responsable d'opération

Luc Wozny

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals