Navigation – Plan du site
2007

Oloron-Sainte-Marie – Rue des Trams

Responsable(s) des opérations : Gérard Sandoz
Notice rédigée par : Gérard Sandoz

Entrées d’index

Chronologique :

âge du Fer

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 025103

Date de l'opération : 2007 (EX)

1La réalisation d’un programme immobilier sur une parcelle de 1,2 ha, située entre la rue des Trams et la rue Casemayor-Dufaur, a préalablement donné lieu à une intervention de diagnostic. Les récentes opérations archéologiques menées sur la commune d’Oloron-Sainte-Marie ont montré que l’implantation de la cité antique d’Iluroest à rechercher aux abords de l’ancienne cathédrale Sainte-Marie et sur le versant qui domine la rive gauche du Gave d’Aspe. Les limites précises de l’agglomération restent encore toutefois à définir. Le terrain d’assiette du projet étant situé à 200 m au nord-ouest de la cathédrale, son diagnostic devait contribuer à mieux cerner l’extension de la cité dans cette direction.

2Plus au nord-ouest, les sondages réalisés avenue de Lattre de Tassigny (Massan, 1996) ou sur un lot de la ZAC des Pyrénées (Réchin, 1993) avaient montré la présence de structures isolées (puisard, plaque foyère, etc.) associées à du mobilier allant pour l’essentiel du IIe s. au IVe s. de notre ère. Ces découvertes indiquent un espace péri-urbain à vocation agricole voire artisanale.

3À l’est de l’emprise, plusieurs découvertes ponctuelles de mobilier s’échelonnent le long de la rue Casemayor-Dufaur, qui reprend probablement peu ou prou le tracé de la voie antique autour de laquelle s’est créée et développée l’agglomération. Enfin, immédiatement au sud, les sondages réalisés sur le parking des Trams (Wozny, 2002) n’avaient révélé un niveau d’occupation antique qu’à l’extrémité est de la parcelle, le reste ayant manifestement été perturbé par des terrassements récents.

4La mise à bout de ces différentes données conduisait à penser que le terrain concerné par le projet immobilier marquait la transition entre espace urbain et espace rural à l’époque antique. On pouvait ainsi s’attendre à retrouver des vestiges bâtis dans les parcelles situées en front de la rue Casemayor (habitat aligné le long de la voie antique), le reste de l’emprise correspondant alors à des espaces arrières de bâtis (cours, jardins, etc.).

5La diagnostic a été contraint par l’impossibilité de sonder l’emplacement des futurs bâtiments, côté rue Casemayor-Dufaur. En dépit de cette zone aveugle, il apparaît néanmoins que l’on se situe probablement déjà aux marges de l’agglomération romaine. En effet, seules deux structures isolées, en l’occurrence un foyer en cuvette et une vidange de foyer, ont été mises en évidence. Elles sont associées à un mobilier céramique très pauvre (un peson, deux tessons d’amphore Dressel I) qui permettent néanmoins de proposer une datation au Iers. avant notre ère.

6 (Fig. n°1 : Carte de localisation (n° 132))

7Sandoz Gérard

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Carte de localisation (n° 132)

Fig. n°1 : Carte de localisation (n° 132)

Bigot Olivier, SRA Aquitaine et IGN (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Carte de localisation (n° 132)
Crédits Bigot Olivier, SRA Aquitaine et IGN (2007)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7804/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 588k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Gérard Sandoz, « Oloron-Sainte-Marie – Rue des Trams », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 09 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7804

Haut de page

Responsable d'opération

Gérard Sandoz

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals