Navigation – Plan du site
2007

Isle-Saint-Georges

Responsable(s) des opérations : Thierry Mauduit
Notice rédigée par : Thierry Mauduit

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 022281

Date de l'opération : 2007 (PR)

1La campagne de prospection 2007 s’est inscrite dans la continuité des opérations menées depuis 2003 sur ce site. Limitées dans le temps, les prospections, effectuées cette année, ont surtout concerné des parcelles connaissant un changement d’affectation agronomique. Il s’agit au lieu-dit « Dorgès », de deux pièces de vigne dans lesquelles les campagnes précédentes et les trouvailles d’Olivier Coussillan, inventeur sur site, ont montré une occupation humaine depuis le Bronze final jusqu’au IVe s. de notre ère.

2 Ce secteur a aussi livré les témoins d’une activité artisanale liée à la métallurgie (principalement alliages cuivreux et plomb). L'arrêt de l'exploitation viticole de ces parcelles et le remembrement en une seule pièce a conduit au démantèlement de cette seconde vigne, le reste ayant presque en totalité été arraché en 2006.

3L’ensemble ainsi constitué a été transformé en prairie. C’est au court de ces travaux que la collecte de mobilier a été effectuée. La vocation métallurgique du site a nécessité l’emploi d’un détecteur de métaux en complément du ramassage de surface. Dans les parcelles concernées, du fait de leur exploitation agricole et de l’usage intensif d’outils de travail du sol, on constate la fragmentation et la disparition progressive de la céramique, pourtant abondante sur cette zone une trentaine d’année auparavant. Un ensemble de tessons mis au jour lors de l’arrachage a toutefois pu être prélevé. Il s'agit surtouit de débris d’amphores (Dressel 1A et Pascual 1), de céramiques communes attribuables au second âge du Fer et à l’époque augustéenne ainsi que de quelques rares fragments de sigillées.

4Le mobilier métallique, quant à lui, s’est révélé assez pauvre du point de vue quantitatif, ces parcelles ayant déjà été prospectées à deux reprises. Toutefois, la présence d’un artisanat du bronze et du plomb a une nouvelle fois été mis en évidence par la collecte de nombreux résidus de métallurgie.

5 L’essentiel du mobilier recueilli concerne surtout le monnayage romain (4 exemplaires du Ier s. et 1 denier républicain) et gaulois (2 drachmes à la croix, Cadurques et Pétrocores), le reste étant constitué de monnaies médiévales et modernes (4 exemplaires).

6Autre élément intéressant, un fragment d’une fibule qui semble inachevée pourrait, si cela était confirmé, apporter une indication quant au type de production issu de ces ateliers.

7À signaler également, aux Gravettes, la surveillance de travaux de construction d’une piscine non enterrée mais dont la mise à niveau du sol a nécessité un décapage sur une vingtaine de centimètres de profondeur. Les niveaux archéologiques n’ont donc pas été touchés mais une collecte de mobilier céramique ainsi qu’une monnaie (as indéterminé) et une fusaïole en terre cuite a pu être effectuée. Sans surprise, la fourchette chronologique concerne surtout le second âge du Fer et l’époque augustéenne essentiellement avec de la céramique commune, en majorité non tournée, conformément à ce qui est connu sur ce site.

8Mauduit Thierry

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Thierry Mauduit, « Isle-Saint-Georges », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 09 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7861

Haut de page

Responsable d'opération

Thierry Mauduit

Bénévole

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals