Navigation – Plan du site
2005

Saint-Léonard-de-Noblat – Rue du Maréchal Foch

Responsable(s) des opérations : Patrice Conte
Notice rédigée par : Patrice Conte

Entrées d’index

Chronologique :

Temps Modernes

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 122395

Date de l'opération : 2005 (SD)

1Une précédente opération d’urgence (BSR, 2000, p. 56-57), avait révélé la conservation de plusieurs vestiges à l’emplacement de l’une des portes de la ville médiévale de Saint-Léonard-de-Noblat (porte Fontpinou), attestée dès le XIIIe s. Le projet de la ville d’aménager un parking immédiatement à l’est de cette zone, en contre-haut sur une terrasse, a nécessité la réalisation de sondages afin de vérifier la conservation éventuelle de témoins associés aux fortifications ou à l’habitat ancien dans cette partie de la cité.

2Trois sondages ont été ouverts mécaniquement sur l’emprise du futur projet. Le sondage septentrional a révélé une puissante stratigraphie sur plus de 2 m de haut sans que le sol géologique ne soit atteint. Quelques éléments mobiliers céramiques montrent que cet important remblaiement a été effectué à l’époque moderne en plusieurs étapes.

3Le second sondage, établi au sud de la parcelle, a révélé la présence du socle géologique à environ 1,60 m sans qu’aucun vestige archéologique ne soit rencontré. Les fondations du bâtiment mitoyen au sud n’apparaissent pas anciennes et selon toute vraisemblance relèvent d’une construction au plus tôt de l’époque moderne.

4La dernière tranchée, ouverte à l’ouest, est la seule a avoir livré les restes d’un massif de maçonnerie situé vers un mètre de profondeur. Aucun élément de datation ne vient préciser la chronologie de ce seul témoin archéologique d’une occupation probablement antérieure à l’époque moderne.

5L’examen des parements extérieurs des murs soutenant la terrasse n’a livré aucune présence d’éléments lapidaires en remploi.

6En conclusion, cette terrasse située au contact immédiat des vestiges de la porte fortifiée semble avoir été aménagée à une période relativement récente. L’examen des documents cartographiques et les quelques éléments céramiques recueillis lors des sondages permettent de proposer une réalisation postérieure à 1824. Seul l’élément maçonné repéré dans le sondage ouest traduit la présence d’un vestige archéologique probablement d’origine ancienne, il ne peut, malheureusement, être plus précisément caractérisé. Situé en limite de la profondeur prévue du projet d’aménagement, il sera en revanche conservé.

7Patrice Conte 

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Patrice Conte, « Saint-Léonard-de-Noblat – Rue du Maréchal Foch », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Limousin, mis en ligne le 01 mars 2005, consulté le 11 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7962

Haut de page

Responsable d'opération

Patrice Conte

SDA

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals