Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNouvelle-Aquitaine200587 – Haute-ViennePeyrat-de-Bellac – Beau Site

2005
87 – Haute-Vienne

Peyrat-de-Bellac – Beau Site

Fouille préventive (2005)
Responsable d’opération : Assumpció Toledo i Mur

Entrées d’index

Année de l'opération :

2005

Numéro d’opération :

122393

Chronologie :

Protohistoire, âge du Fer

Nature de l'opération :

fouille préventive
Haut de page

Texte intégral

1L’enclos circulaire de Beau-Site, de 16 m de diamètre, avait été découvert pendant la campagne de diagnostic archéologique sur l’emprise de la future déviation de la RN 147 (Toledo i Mur 2004).

2La fouille du fossé délimitant l’enceinte, conservé sur une profondeur de 0,45 m maximum, témoigne de l’existence d’une palissade aménagée sur l’axe médian de celui-ci. L’agencement de la palissade s’interrompt à trois reprises. Ces « ouvertures » présentent les mêmes orientations solsticiales observées sur deux tumuli en Limousin : de Puy Lafont (Saint-Priest-de-Gimel, Corrèze) et du Bois de Bessac (Saint-Maurice-la-Souterraine, Creuse) (Lintz 1981 ; Beausoleil et al. 2002).

3L’enclos circulaire palissadé correspondrait aux fondations d’un dispositif pour agencer et maintenir le tertre de terre abritant le(s) dépôt(s) funéraire(s). Il s’agirait donc du premier exemple d’un type d’architecture funéraire inédit en Limousin. En effet, l’éventuel tertre n’est pas délimité par un muret de pierres, comme dans la plupart des tumuli du groupe Limousin-Périgord, mais par une palissade.

4La plupart des neuf vases céramiques, à profil tronconique, exhumés dans le remplissage du fossé ont conservé un décor à motifs géométriques « graphités ».

55Huit d’entre eux ont été localisés aux interruptions de la palissade. Ils sont de petites dimensions et ont été très soigneusement manufacturés. Sauf une forme globulaire, les autres sont des vases à profil tronconique, dont trois sont munis d’un petit pied. La datation de l’ensemble céramique est à placer vers la fin du viiie s.-début du viie s. av. J.-C.

6En outre, le décapage de 5 000 m2 autour de l’enclos a mis au jour un enclos quadrangulaire et un bâtiment sur poteaux à dater du xive s.-xve s. 

Fig. 1 – Plan de l’enclos circulaire, niveau supérieur

Fig. 1 – Plan de l’enclos circulaire, niveau supérieur

Relevé : E. Barbier, E. Galtié, G. Pouponnot, J.-S. Torchu, A. Toledo i Mur (Inrap) ; relevé topographique : R. Bernard ; DAO : S. Julien ; maquette : N. Busseuil (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan de l’enclos circulaire, niveau supérieur
Crédits Relevé : E. Barbier, E. Galtié, G. Pouponnot, J.-S. Torchu, A. Toledo i Mur (Inrap) ; relevé topographique : R. Bernard ; DAO : S. Julien ; maquette : N. Busseuil (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/7971/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 221k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Assumpció Toledo i Mur, « Peyrat-de-Bellac – Beau Site » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nouvelle-Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2005, consulté le 21 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/7971

Haut de page

Auteur

Assumpció Toledo i Mur

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Assumpció Toledo i Mur

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search