Navigation – Plan du site
2005

Cauverville-en-Roumois – L’église

Responsable(s) des opérations : David Breton
Notice rédigée par : David Breton

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 27 134 007

Date de l'opération : 2005 (EX)

1Situé sur le plateau du Roumois dans l’Eure, l’emprise du projet totalise une surface d’environ 1,1 ha. La proximité de l’église médiévale et l’absence de données archéologiques pour ce secteur ont motivé la réalisation de ce diagnostic.

2Six tranchées et fenêtres complémentaires ont révélé la présence de fossés, d’une incinération isolée et d’un ensemble de quatre trous de poteau. Le parcellaire rencontré se compose de deux fossés parallèles, de deux autres plus irréguliers et légèrement décalés et d’un plus petit orthonormé. Aucun ne présente des similitudes d'orientation avec les parcelles du cadastre napoléonien. Seul un fossé a livré des tessons de céramique protohistorique. Le corpus est relativement homogène, il présente un traitement de surface assez grossier et n’est que peu fragmenté. On peut situer ces vestiges dans le dernier quart du Iers. av. J.-C.

3Les deux fossés qui présentent un axe légèrement différent du parcellaire gaulois ont quant à eux livré du mobilier céramique en très faible quantité. Néanmoins, des fragments d’un pot à cuire et d’une oule à col en bandeau qui arborent une surface avec des décors cannelés sont caractéristiques de la fin XIes. début XIIes. De même, un fragment d’anse creuse de cruche ou de pichet, typique du département s’intègre parfaitement dans cette période.

4Au sud de l’emprise, une petite fosse a été identifiée. Elle contenait une céramique de tradition indigène archéologiquement complète. Associée à celle-ci, quelques tessons appartenant à un autre individu ont été récupérés ainsi qu’un objet en fer (longueur de 25 cm pour une section ronde de 2 cm). Les tessons présentent des traces d’altération par le feu. De nombreux ossements brûlés, principalement des diaphyses, ont permis de conclure qu'il s'agissait d'un individu adulte (Fig. n°1 : L'incinération (extrait du DFS)). Quelques rares esquilles d’os de faune calcinées ont également été repérées.

5Le mobilier céramique indique une crémation à La Tène finale, voire la transition des périodes gauloise et gallo-romaine.

6Enfin, un plan de grenier sur quatre poteaux a été repéré au nord-ouest. Le décapage à proximité de cet ensemble a livré un tesson protohistorique qui ne permet pas d’affiliation avec l’occupation gauloise que l’on peut supposer enclose.

7BRETON David

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : L'incinération (extrait du DFS)

Fig. n°1 : L'incinération (extrait du DFS)

Auteur(s) : Breton, David (INRAP). Crédits : Breton, David (2005)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : L'incinération (extrait du DFS)
Crédits Auteur(s) : Breton, David (INRAP). Crédits : Breton, David (2005)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/8078/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 98k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

David Breton, « Cauverville-en-Roumois – L’église », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Haute-Normandie, mis en ligne le 01 mars 2005, consulté le 10 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/8078

Haut de page

Responsable d'opération

David Breton

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals