Navigation – Plan du site
2008

Périgny – Le Fief des quatre Chevaliers

Responsable(s) des opérations : Ludovic Soler
Notice rédigée par : Ludovic Soler

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204429

Date de l'opération : 2008 (EX)

1Le projet d’extension de la zone industrielle des quatre Chevaliers de La Rochelle, sur la commune de Périgny, a conduit à la prescription d’un diagnostic archéologique sur une vingtaine d’hectares réalisé par le Service départemental d’archéologie de la Charente-Maritime (Fig. n°1 : Plan de la moitié nord de la zone sondée) .

2La zone diagnostiquée est une large avancée de terre, à substrat calcaire, dominant les anciens marais de Villeneuve. Délimitée par deux petits cours d’eau, elle forme une pointe suffisamment vaste pour accueillir des installations à différentes époques ; ce qui a en partie suscité la réalisation des sondages archéologiques.

3En outre, l’éperon ainsi formé fut utilisé pour construire un des forts encerclant la ville de La Rochelle lors de son siège en 1626-1627 (le fort des Salines). Il n’en fut retrouvé aucune trace car il semble bien après comparaison des données topographiques et des cadastres anciens que ce dernier fut situé à l’emplacement des premiers aménagements de la zone industrielle au cours des années 1960.

4Cependant,des vestiges témoignent encore de l’occupation des lieux et de l’évolution du paysage (modification du parcellaire) entre les XVIIe  s. et XIXe  s. ; présence de fosses détritiques contenant outils, céramique, faune consommée, éléments de construction dont certains peuvent correspondre à la présence du fort au début du XVIIe  s.

5Enfin, une vaste enceinte néolithique non répertoriée jusqu’à ce jour fut découverte. Bien qu’elles soient relativement fréquentes, ces enceintes sont pour la plupart révélées par photographie aérienne et restent mal connues.

6L’enceinte des quatre chevaliers de Périgny tournée sur la façade atlantique, est à rapprocher de celles réparties sur le pourtour sud du marais poitevin où seuls les sites du Rocher à Villedoux, l’Angle à Longèves, La Mastine et Pied-Lizet à Nuaillé d’Aunis ont fait l’objet de fouilles restreintes.

7Au nord du marais, citons les enceintes de Champ-Durand à Neuil-sur-l’Autise et des Loups à Echiré. Les quatre Chevaliers présente la particularité d’être une enceinte à fossé interrompu unique, ce qui, sans être exceptionnel, est relativement rare. À Périgny, l’homogénéité apparente du mobilier attribuable au Néolithique récent, laisse penser que nous avons affaire à une enceinte fréquentée sur un laps de temps relativement court et non perturbée lors des périodes suivantes. Ceci est également suggéré par la régularité du mode de remplissage des fossés. À cela s’ajoute l’intérêt de la présence d’un dépôt humain au sein du fossé.

8SOLER Ludovic

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan de la moitié nord de la zone sondée

Fig. n°1 : Plan de la moitié nord de la zone sondée

Auteur(s) : Soler, Ludovic (Col). Crédits : Soler, Ludovic (2008)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan de la moitié nord de la zone sondée
Crédits Auteur(s) : Soler, Ludovic (Col). Crédits : Soler, Ludovic (2008)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/814/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 217k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Ludovic Soler, « Périgny – Le Fief des quatre Chevaliers », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 21 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/814

Haut de page

Responsable d'opération

Ludovic Soler

COL

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals