Navigation – Plan du site
2001

Hatten – Lieu-dit Rothsmatt

Responsable(s) des opérations : Muriel Roth-Zehner
Notice rédigée par : Muriel Roth-Zehner

Entrées d’index

Géographique :

Alsace, Bas-Rhin, Hatten

Nature des opérations :

Sauvetage urgent (SU)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique :

Date de l'opération : 2001 (SU)

1[ (Fig. n°1 : Hatten, lieu-dit Rothsmatt - Plan de la zone 2 : ferme indigène de La Tène finale) ] [ (Fig. n°2 : Hatten, lieu-dit Rothsmatt - Plan du bâtiment à abside de La Tène finale) ]

2Le projet d'aménagement d'une zone industrielle au lieu-dit Rothsmatt a motivé la fouille d'évaluation archéologique menée par l'AFAN à la fin de l'année 2000 (Werlé 2005). Les sondages se sont avérés positifs sur la majeure partie du site révélant deux occupations protohistoriques principales : la fin du Hallstatt/début de La Tène ancienne et La Tène finale. La fouille de sauvetage se limite à quatre secteurs distincts : deux zones hallstattiennes/La Tène ancienne localisées au sud du lieu-dit (zones 1 et 4) et deux zones laténiennes finales situées au nord-est (zones 2 et 3).

3 L'occupation hallstattienne finale/La Tène ancienne

4L'occupation hallstattienne finale/La Tène ancienne est principalement localisée au sud du site (zones 1 et 4) avec une importante concentration de vestiges dans le quart sud-ouest de la zone concernée par nos travaux (zone 4). L'habitat semble structuré. On constate en effet l'aménagement de fosses oblongues dans la zone 4, toutes orientées dans la même direction. Les remplissages identiques supposent l'existence d'une activité particulière liée au feu. Cette activité est confirmée par le remplissage d'autres structures, de forme subquadrangulaire, offrant également la même orientation que les fosses oblongues. Certaines recèlent de nombreux fragments d'argile cuite. Les parois des structures sont également rubéfiées. Les fragments d'argile incendiée n'appartiennent pas à des pans de torchis. Aucune adjonction d'éléments végétaux n'a été constatée sur les fragments recueillis, ni aucune trace de clayonnage. L'interprétation de ces structures est pour l'instant délicate. Plusieurs critères rappellent les structures de combustion connues surtout pour la période du Bronze final : standardisation des aménagements fossoyés ; des fosses en enfilade ou parallèles qui apparaissent en groupe et ne se recoupent jamais ; des fosses toujours orientées dans le même sens, à quelques exception près - souvent dans le sens des vents dominants ; remplissage identique de toutes les fosses : présence de parois rubéfiées et grande quantité de charbons de bois et de cendres. Il manque pourtant l'élément principal : les galets chauffés. Aucun aménagement particulier n'a été observé dans le fond des fosses.

5Les fosses quadrangulaires pourraient éventuellement être interprétées comme des fours (domestiques ?). Aucune paroi de four n'a pourtant pu être clairement identifiée.

6La pauvreté du site ne permet pas de dater les structures avec précision. Aucun élément métallique n'a été mis au jour. L'étude de la céramique permet de proposer une fourchette chronologique large : Hallstatt D2/D3 - La Tène ancienne. Des éléments caractéristiques du Hallstatt final manquent dans l'ensemble étudié : la céramique graphitée, la céramique peinte, quelques formes caractéristiques bien reconnues. Les quelques écuelles carénées font leur apparition au Hallstatt final mais perdurent encore au début de La Tène ancienne. Une seule forme pourrait appartenir plus volontiers à un ensemble Hallstatt D2.

7On note surtout la présence importante d'écuelles à bord rentrant, ce qui témoignerait d'une appartenance de cet ensemble à la transition du Hallstatt final et de La Tène ancienne. Les quelques fragments de bouteilles carénées confirment également ce point de vue.

8 L'occupation laténienne finale

9La partie nord du lieu-dit Rothsmatt a livré des structures apparentées à une "ferme indigène" de La Tène finale (fig. 1). Seule une infime partie de l'enclos, longeant les habitations côté ouest, a été mise au jour. Son tracé s'interrompt au sud. Des concentrations de mobiliers ont régulièrement été observées le long du tracé. Ce sont des zones de dépotoir qui témoignent de l'activité de chacune des habitations à proximité.

10La faible profondeur du fossé, notamment par rapport aux bâtiments, prouve qu'il ne s'agissait pas là d'un fossé aux allures défensives mais d'un simple fossé de délimitation. Ce dernier circonscrivait la butte de sable sur laquelle les bâtiments s'étaient installés, c'est-à-dire une zone moins sujette aux inondations. Le fossé servait peut-être de drain (?).

11Un second tracé, postérieur au premier, a été décapé immédiatement à l'est du premier. Une datation à La Tène finale est difficile à prouver. Les quelques tessons découverts dans son remplissage peuvent provenir des structures qu'il a recoupées. De surcroît on ne note aucune concentration de mobiliers comme dans la structure précédente. Les habitations ne devaient plus être fonctionnelles au moment de son aménagement.

12Les bâtiments sont orientés nord-nord-ouest - sud-sud-est. Il est donc fort probable qu'ils étaient tous contemporains. Au centre du dispositif se trouve le bâtiment principal qui présente un plan en abside (fig. 2).

13Ce modèle architectural, déjà connu dans la vallée de l'Aisne, la vallée de l'Oise ou encore en Seine et Yonne, est actuellement recensé dans notre région. Les premières découvertes datent de 1999 à Matzenheim (Roth-Zehner 2003a ; Zehner 2000).

14Hatten est le second site à livrer ce type de maison. Il faut souligner ici la surface importante du bâtiment (env. 100 m²). Tout comme la maison de Matzenheim, celle de Hatten est orientée sud-nord. Le porche/abside se trouve par contre à l'opposé : à Hatten il est situé au sud, à Matzenheim au nord. On observe ainsi une "standardisation" d'un modèle architectural à La Tène finale tout comme celui des aménagements des poteaux. Les fosses de creusement carrées (env. 70/100 cm de côté) sont caractéristiques pour cette période dans la région. La présence de trous de poteaux carrés suppose nécessairement la présence de bâtiment laténien, au moins dans la sphère appartenant au Groupe Culturel Nord. Les plans de maisons reconnues jusqu'alors dans la partie sud de l'Alsace ne répondent pas du tout à ce standard (Houssen-Colmar, Sierentz) ; les plans sont à une nef à 6 ou 8 poteaux, plans "classiques" des habitations de plain-pied pour toute la Protohistoire.

15Les aménagements à l'ouest de l'enclos Z2-A ne sont pas structurés et sont très espacés. Nous nous trouvons certainement à l'extérieur du dispositif. L'incinération se trouvait donc probablement à une centaine de mètres à la périphérie de l'habitat. Cette tombe est totalement isolée. Les fosses et trous de poteau découverts de part et d'autre de la structure funéraire n'ont pu être datés faute de mobilier. A priori, il ne s'agit pas d'une nécropole mais simplement d'un dépôt isolé. Un phénomène similaire a été observé à La Wantzenau (Bas-Rhin) (Schneikert 2005 ; Zehner 2001).

16L'habitat de Hatten appartient au Groupe Culturel Nord, localisé dans la partie septentrionale du Bas-Rhin à La Tène D1 (Roth-Zehner 2003). Les pots de stockage/à cuire sont nombreux et présentent les caractéristiques morphologiques et techniques (dégraissant à base de sédiments fossiles) retenues pour ce groupe.

17Hatten est donc à ce jour le site alsacien le plus septentrional du Groupe Culturel Nord. La découverte d'une incinération sur le site conforte l'idée que l'on se fait des traditions funéraires de ce groupe notamment l'isolement des tombes. Une seconde incinération a été mise au jour dans la nécropole de Hatten-Hesselbusch. Datée de La Tène D2, elle peut être mise en relation avec le site de Seltz-Eglise daté de la même période. La contrée est donc fréquentée pendant toute La Tène finale.

18Bibliographie

19Zehner 2000 : ZEHNER Muriel. Un habitat de La Tène finale à Matzenheim (Bas-Rhin). Cahiers de l'association pour la promotion de la recherche archéologique en Alsace, 2000, 16, p. 119-138.

20Zehner 2001 : ZEHNER Muriel. Les nécropoles de La Tène moyenne au début de l'époque romaine en Alsace. Cahiers alsaciens d'art d'archéologie et d'histoire, 2001, 44, p. 13-31.

21Roth-Zehner 2003a : ROTH-ZEHNER Muriel. Matzenheim : lotissement Les Berges du Panama. Bilan scientifique de la région Alsace 1999, 2003, p. 29-31.

22Roth-Zehner 2003b : ROTH-ZEHNER Muriel. Groupes culturels dans la plaine du Rhin Supérieur de la fin de La Tène finale au début de l'époque romaine. In : Zwischen Rhein und Rhone : verbunden und doch getrennt ? = Entre Rhin et Rhône : liens et ruptures : actes du colloque de Zürich (4-7 décembre 2001). Zürich : Schwegler, 2003, p. 43-52 (Revue suisse d'art et d'archéologie du Musée national suisse ; 60,1).

23Roth-Zehner 2004a : ROTH-ZEHNER Muriel. L'habitat rural dans la plaine d'Alsace à La Tène finale. Archaeologia mosellana, 2004, 6, p. 153-166.

24Roth-Zehner 2004b (à paraître) : ROTH-ZEHNER Muriel. Sites et structures d'habitat à La Tène finale et au début de l'époque romaine dans la plaine d'Alsace. In : MARTIN-KILCHER S., WILD D. et KAENEL G. Sites, structures d'habitat et trouvailles du 1er siècle av. J.-C., entre le Haut-Danube et la moyenne vallée du Rhône : actes du colloque de Zürich, 17-18 janvier 2003. Lausanne : Cahiers d'archéologie romande, 2004. (Cahiers d'archéologie romande).

25Roth-Zehner 2005 (à paraître) : ROTH-ZEHNER Muriel. Hatten - Rothsmatt et La Wantzenau - Kirchacker : deux habitats de La Tène finale dans le nord de l'Alsace. Cahiers de l'association pour la promotion de la recherche archéologique en Alsace, 2005, 20.

26Schneikert 2005 : SCHNEIKERT François. La Wantzenau : lotissement Kirchacker. Bilan scientifique de la région Alsace 2000, 2005, p. 24-26.

27Werlé 2005 : WERLÉ Maxime. Hatten : lieu-dit Rothsmatt. Bilan scientifique de la région Alsace 2000, 2005, p. 19-20.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Hatten, lieu-dit Rothsmatt - Plan de la zone 2 : ferme indigène de La Tène finale

Fig. n°1 : Hatten,  lieu-dit Rothsmatt - Plan de la zone 2 : ferme indigène de La Tène finale

Auteur(s) : Roth-Zehner , Muriel. Crédits : ADLFI - Roth-Zehner, Muriel (2001)

Fig. n°2 : Hatten, lieu-dit Rothsmatt - Plan du bâtiment à abside de La Tène finale

Fig. n°2 : Hatten,  lieu-dit Rothsmatt - Plan du bâtiment à abside de La Tène finale

Auteur(s) : Roth-Zehner , Muriel. Crédits : ADLFI - Roth-Zehner, Muriel (2001)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Hatten, lieu-dit Rothsmatt - Plan de la zone 2 : ferme indigène de La Tène finale
Crédits Auteur(s) : Roth-Zehner , Muriel. Crédits : ADLFI - Roth-Zehner, Muriel (2001)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/8182/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 24k
Titre Fig. n°2 : Hatten, lieu-dit Rothsmatt - Plan du bâtiment à abside de La Tène finale
Crédits Auteur(s) : Roth-Zehner , Muriel. Crédits : ADLFI - Roth-Zehner, Muriel (2001)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/8182/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 21k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Muriel Roth-Zehner, « Hatten – Lieu-dit Rothsmatt », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Alsace, mis en ligne le 01 mars 2001, consulté le 20 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/8182

Haut de page

Responsable d'opération

Muriel Roth-Zehner

Antea SARL

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals