Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes202003 – AllierCoulanges – A79, zone D39

2020
03 – Allier

Coulanges – A79, zone D39

Opération préventive de diagnostic (2020)
Responsable d’opération : Guy Alfonso

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Alfonso G. 2020 : Coulanges (Allier, Auvergne-Rhône-Alpes) A79, zone D39, rapport de diagnostic, Clermont-Ferrand, Inrap.

Texte intégral

1Cette opération s’inscrit dans le cadre du diagnostic archéologique mis en œuvre préalablement à l’aménagement de l’autoroute A79 réalisé par la société Alliae, et plus précisément de sa section Sazeret-Digoin. Elle concerne la zone D39, située dans la commune de Coulanges (Allier), qui regroupe un ensemble discontinu de parcelles réparties sur une longueur de 2 km environ. À l’exception d’une vaste zone de dépôt de près de 2,5 hectares, il s’agit d’emprises relativement réduites liées à l’élargissement de la route actuelle ou à des travaux associés (bretelles d’accès, etc.). 51 tranchées linéaires couvrant une surface totale de 7 480 m2 (11,12 % de la superficie prescrite) ont été ouvertes (fig. 1).

Fig. 1 – Plan général des tranchées ouvertes dans les zones 1 à 7

Fig. 1 – Plan général des tranchées ouvertes dans les zones 1 à 7

DAO : B. Oury (Inrap).

2Dans la plus grande partie de l’emprise, située sur des plateaux, le substrat constitué par les sables et argiles du Bourbonnais (FL) se trouve à quelques dizaines de centimètres seulement sous le sol actuel. Une épaisseur de colluvions plus importante est présente sur le versant ouest de la vallée du ruisseau Le Pin. Dans le fond du talweg de la vallée, le substrat est surmonté de niveaux argileux à sableux hydromorphes.

3Hormis les nombreux drains contemporains rencontrés en particulier dans les zones 3 et 6, 72 structures ont été mises au jour dans l’ensemble des tranchées. Il s’agit uniquement de structures en creux, et, pour la majorité d’entre elles, de fossés : 49. Les autres faits enregistrés correspondent à des paléochenaux (cinq), des fosses indéterminées ou des chablis (huit) et des trous de poteaux (dix). Outre les fossés contemporains déjà mentionnés, onze fossés contenaient du mobilier permettant de les rattacher à la période moderne/contemporaine. Parmi les 61 structures restantes, seules quatorze ont livré des éléments mobiliers, qui se réduisent à quelques fragments de terre cuite architecturale et/ou de céramique, l’ensemble totalisant 42 fragments. Si l’on considère, en outre, qu’une partie de ce mobilier, généralement très érodé, n’est pas identifiable, il existe au final seulement sept structures pour lesquelles une datation peut être proposée. Et encore, celle-ci est-elle bien fragile, dans la mesure où le rare mobilier qui fonde cette datation pourrait être largement résiduel.

4La zone 3 a livré les principaux vestiges datés du diagnostic. Les vestiges les plus anciens consistent en douze petits tessons de céramique non tournée colluvionnés, découverts dans la partie centrale de cette zone. Aux côtés de fragments de panse, figure un bord de vase protohistorique ou néolithique (Néolithique moyen probable).

5Dans la partie nord-ouest de la zone 3, se localisent trois structures antiques : deux trous de poteaux avec calages de pierres et/ou de fragments de terre cuite architecturale (fig. 2), espacés de 1,80 m, et une fosse oblongue à comblement argileux (fig. 3). Toujours dans la zone 3 a été mis en évidence un réseau dense de fossés qui drainent le terrain vers le point bas de la pente situé au sud-est. Parmi ces structures, quatre fossés peuvent être attribués, très hypothétiquement, à la période gallo-romaine sur la base de quelques rares tessons de terre cuite architecturale et de céramique. Ces vestiges antiques avérés ou supposés procurent un maigre témoignage de l’occupation rurale de ce secteur, proche du tracé supposé d’un itinéraire routier reliant Clermont à Autun via Vichy et Vouroux.

Fig. 2 – Trou de poteau oblong de 0,50 m de longueur, avec calage de pierre et fragments de terre cuite architecturale

Fig. 2 – Trou de poteau oblong de 0,50 m de longueur, avec calage de pierre et fragments de terre cuite architecturale

Vers le nord (zone 3, tranchée 16).

Cliché : M. Pallares (Inrap).

Fig. 3 – Fosse oblongue comblée d’argile beige, vers le nord (zone 3, tranchée 20)

Fig. 3 – Fosse oblongue comblée d’argile beige, vers le nord (zone 3, tranchée 20)

Cliché : M. Pallares (Inrap).

6Aucun mobilier ne permet de dater les structures mises au jour dans les autres zones d’investigation, comme par exemple deux groupes de trous de poteaux, présents dans les zones 4 et 5.

7Enfin, dans la zone 1, qui révèle également un réseau assez dense de fossés, une bonne partie de ces structures est datée de la période moderne ou contemporaine, et c’est probablement le cas des autres fossés qui n’ont pas fourni de mobilier. Ils drainent les terrains vers un point bas situé au nord-ouest, occupé par un étang.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général des tranchées ouvertes dans les zones 1 à 7
Crédits DAO : B. Oury (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/82089/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 677k
Titre Fig. 2 – Trou de poteau oblong de 0,50 m de longueur, avec calage de pierre et fragments de terre cuite architecturale
Légende Vers le nord (zone 3, tranchée 16).
Crédits Cliché : M. Pallares (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/82089/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 407k
Titre Fig. 3 – Fosse oblongue comblée d’argile beige, vers le nord (zone 3, tranchée 20)
Crédits Cliché : M. Pallares (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/82089/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 371k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Guy Alfonso, « Coulanges – A79, zone D39 » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 juillet 2021, consulté le 22 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/82089

Haut de page

Auteur

Guy Alfonso

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Guy Alfonso

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search