Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes202003 – AllierMolinet – A79, zone D41B

2020
03 – Allier

Molinet – A79, zone D41B

Opération préventive de diagnostic (2020)
Responsable d’opération : Laurence Lautier

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Lautier L. 2020 : Molinet (Allier, Auvergne-Rhône-Alpes) A79, diagnostic 41B, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Texte intégral

1Dans le cadre de l’évaluation sur les emprises associées à la mise en deux fois deux voies de la route Centre-Europe Atlantique, future A79, une évaluation archéologique a été réalisée à Molinet sur un terrain de plus de 3 ha, implanté sur la terrasse alluviale de la Loire. Elle a permis de mettre en évidence plus d’une centaine de structures, qui paraissent se déployer sur la totalité de l’emprise, avec, par endroits, une apparition des vestiges à une trentaine de centimètres sous le niveau du sol. Certains de ces aménagements pourraient correspondre à l’extension d’un ou de plusieurs établissements, mal datés, mis au jour au début des années 2000 dans le proche voisinage (Le Grand Pré) (Liégard, Fourvel 2001 ; Baraton 2018, p. 49, fig. 86).

2L’occupation antique centrée sur le Haut-Empire est prouvée au moins dans sa forme funéraire :

  • Plusieurs structures cinéraires (trois bûchers et plus d’une demi-douzaine de dépôts charbonneux en fosse), installées peut-être dans le courant du ier s., ont été détectées sur une superficie de plus de 90 m de long dans le sens nord-sud et 60 m dans le sens est-ouest (fig. 1). L’observation des prélèvements atteste la conservation d’esquilles osseuses, au moins dans les bûchers.
  • Un fossé parcellaire d’orientation nord-est – sud-ouest (fig. 2), qui a pu fonctionner dans un réseau orthonormé, est présent.

Fig. 1 – Localisation des aménagements parcellaires et funéraires

Fig. 1 – Localisation des aménagements parcellaires et funéraires

DAO : S. Dohr, F. Muller (Inrap).

Fig. 2 – Vue en coupe du fossé FO11007

Fig. 2 – Vue en coupe du fossé FO11007

Cliché et DAO : S. Binninger, M.-J. Henry (Inrap).

3Par ailleurs, 19 négatifs de poteaux, associés à 23 fosses, dont certaines contiennent des rejets de foyer et une structure peut-être artisanale, attestent de la présence d’un habitat sur poteaux porteurs. Les très rares tessons (33), très roulés, sont difficilement datables. Toutefois, la proximité spatiale de cet ensemble avec l’habitat du Grand Pré, juste à l’est du secteur, est à souligner.

4L’ensemble des aménagements, quelle que soit leur période d’implantation, s’étend sur une superficie minimale de 2,5 ha. Ces aménagements en creux correspondent peut-être à des bâtiments à vocation agricole ou artisanale. Ainsi, l’occupation de ce terroir, actuellement voué massivement à l’élevage bovin, est caractérisée par une très forte densité des vestiges dont l’appartenance aux périodes antique ou médiévale est davantage supposée qu’établie, en raison de la très faible quantité de mobilier associée aux structures. L’environnement archéologique, dans un rayon de quelques centaines de mètres (sites de Paquier des Joncs, de la Rozière au sud, du Bois Bedu à l’ouest) renvoie toutefois à une dense occupation antique, constituée d’aménagements peu luxueux aux fonctions agro-pastorales : une mare d’une superficie de 3 000 m2 fréquentée entre la fin du ier et le iie s. apr. J.‑C., des habitats légers associés à des clôtures, des enclos ou des appentis.

5Enfin, dans l’emprise du diagnostic, sans aucun élément datant, une partie importante des vestiges découverts résultent d’aménagements agraires, liés à des pratiques culturales, telles l’arboriculture et, de manière plus certaine, la viticulture, qui nous a été confirmée de manière orale. Non datées pour la moitié d’entre elles, en dehors des traces viticole, leur rattachement aux périodes les plus récentes n’est pas prouvée de manière indéniable.

Haut de page

Bibliographie

Baraton S. 2018 : Étude de l’impact archéologique le long de la RCEA, entre Montmarault et Digoin, étude documentaire, Conseil départemental de l’Allier, Sapda, Moulins.

Liégard S., Fourvel A. 2001 : RCEA Allier, Route Centre Europe Atlantique, Molinet, piste entre la zone d’emprunt et le tracé, document final de synthèse de l’opération préventive de fouille d’évaluation archéologique no 2001/19 du 25 janvier au 13 février 2001.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Localisation des aménagements parcellaires et funéraires
Crédits DAO : S. Dohr, F. Muller (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/82250/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 515k
Titre Fig. 2 – Vue en coupe du fossé FO11007
Crédits Cliché et DAO : S. Binninger, M.-J. Henry (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/82250/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 617k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Laurence Lautier, « Molinet – A79, zone D41B » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 juillet 2021, consulté le 16 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/82250

Haut de page

Auteur

Laurence Lautier

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Laurence Lautier

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search