Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes202003 – AllierToulon-sur-Allier – A79, zone D16...

2020
03 – Allier

Toulon-sur-Allier – A79, zone D16A : occupations protohistoriques en plaine alluviale de l’Allier

Opération préventive de diagnostic (2020)
Responsable d’opération : Kevin Dixon

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Département de l’Allier

Dixon K. 2020 : Toulon-sur-Allier, A 79, zone D16a, occupations protohistoriques en plaine alluviale de l’Allier Auvergne-Rhône-Alpes, Allier, 03286, rapport de diagnostic, Moulins, Sapda.

Texte intégral

1Le diagnostic archéologique nommé D16A s’est déroulé dans la commune de Toulon-sur-Allier dans le département de l’Allier, en amont de l’aménagement de l’autoroute A79. L’intervention a eu lieu du 11 au 28 août 2020, de part et d’autre du tracé actuel de la RCEA. L’emprise de l’opération est segmentée en deux zones (D16A1 et D16A2) et recouvre une superficie totale de 106 426 m2. La zone D16A1, d’une superficie de 73 399 m2 se situe au lieu-dit Sannes et se délimite au nord par le cours d’eau la Sonnante, à l’ouest par la voie de chemin de fer et au sud et à l’est par la RN 7 et la voie d’accès la reliant à la RCEA. Cette zone enserre, à l’est, l’actuelle ferme de Sannes. La zone D16A2 , d’une superficie de 33 027 m2 se situe au sud de la RCEA et à l’est de la RN 7. Elle est bordée au nord par l’échangeur reliant les deux voies mentionnées plus haut. Les 58 sondages réalisés ont permis de sonder 10,10 % de l’ensemble du diagnostic.

2Ce diagnostic a mis en avant la présence d’une occupation rurale protohistorique. Deux concentrations datées du Hallstatt C ont été détectées sur l’emprise de D16A1. Une troisième, associée à La Tène ancienne, a été reconnue en D16A2.

3L’occupation de D16A1 se compose de deux zones de concentrations regroupant des trous de poteaux et des fosses détritiques. La plus conséquente des deux comporte trois trous de poteaux pouvant délimiter un bâtiment de 30 m2 bordé à l’est par une douzaine de fosses. La fouille de trois de ces fosses a livré de nombreux fragments de céramiques, plusieurs éléments de torchis, de pesons et de fusaïoles ainsi que la tige d’une épingle en alliage cuivreux (fig. 1).

Fig. 1 – Échantillons des fragments de terre rubéfiée et éléments en terre cuite artisanaux retrouvés dans le comblement des structures protohistoriques

Fig. 1 – Échantillons des fragments de terre rubéfiée et éléments en terre cuite artisanaux retrouvés dans le comblement des structures protohistoriques

Clichés : équipe de fouille (Sapda).

4La seconde concentration, 100 m au sud de la première, se définit par deux fosses détritiques et trois trous de poteaux. Une des fosses a été fouillée d’un quart et a livré de nombreux fragments de céramiques présentant des formes et des décors variés. Les trois trous de poteaux sont trop distants les uns des autres pour former un bâtiment mais il est possible qu’ils s’associent à d’autres, non reconnus ou en dehors des tranchées réalisées, pour former différents bâtiments.

5L’étude céramologique regroupe les deux concentrations sous la même période, le Hallstatt C. L’ensemble pourrait former un habitat synchrone, à maillage relativement lâche, se décomposant en plusieurs modules « bâtiment-fosses domestiques ».

6Les vestiges découverts en D16A2 correspondent à un bâtiment (fig. 2), défini par cinq trous de poteaux et un foyer central. L’habitat fait 15 m2. Au centre de celui-ci, la fosse-foyer, arasée, a livré quelques fragments de sole ainsi que des reliquats de repas sous la forme de nombreux cotylédons de glands. Cette occupation, datée de La Tène ancienne, se situe à l’extrémité nord de l’emprise de D16A2. Aucune autre structure de la même période n’a été identifiée dans les tranchées avoisinantes.

Fig. 2 – Vue générale de l’édifice protohistorique

Fig. 2 – Vue générale de l’édifice protohistorique

Cliché et DAO : équipe de fouille (Sapda).

7Un fossé arasé du Haut-Empire a été observé à l’extrémité sud de D16A1. Il est bordé d’un trou de poteau et d’une fosse (fig. 3). Le comblement du fossé comprend de nombreux fragments de céramiques à vocation culinaire. De ce fait, ces structures pourraient témoigner de la présence proche d’un habitat antique au sud de l’emprise du diagnostic.

Fig. 3 – Concentration de faits antiques dans le sondage 127

Fig. 3 – Concentration de faits antiques dans le sondage 127

DAO : K. Dixon (Sapda).

8Quelques autres structures en creux ont été enregistrés, mais, faute de mobilier, elles n’ont pu être associées à une période précise. Pour certaines d’entre elles, en particulier celles bordant la ferme actuelle en D16A1, l’hypothèse d’annexes dont la fonction semble être liée à l’exploitation des terres dépendantes de la ferme de Sannes est privilégiée.

9La partie nord de D16A1, bordée par le cours d’eau la Sonnante, est marquée par la présence de plusieurs paléochenaux qui semblent converger vers le cours d’eau actuel.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Échantillons des fragments de terre rubéfiée et éléments en terre cuite artisanaux retrouvés dans le comblement des structures protohistoriques
Crédits Clichés : équipe de fouille (Sapda).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/82480/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 803k
Titre Fig. 2 – Vue générale de l’édifice protohistorique
Crédits Cliché et DAO : équipe de fouille (Sapda).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/82480/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Titre Fig. 3 – Concentration de faits antiques dans le sondage 127
Crédits DAO : K. Dixon (Sapda).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/82480/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 136k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Kevin Dixon, « Toulon-sur-Allier – A79, zone D16A : occupations protohistoriques en plaine alluviale de l’Allier » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 juillet 2021, consulté le 24 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/82480

Haut de page

Auteur

Kevin Dixon

Service d’archéologie préventive du département de l’Allier

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Kevin Dixon

Service d’archéologie préventive du département de l’Allier

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search