Navigation – Plan du site
2001

La Wantzenau – Lotissement Kirchacker

Responsable(s) des opérations : Muriel Roth-Zehner
Notice rédigée par : Muriel Roth-Zehner

Entrées d’index

Géographique :

Alsace, Bas-Rhin, La Wantzenau

Nature des opérations :

Sauvetage urgent (SU)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique :

Date de l'opération : 2001 (SU)

1[ (Fig. n°1 : La Wantzenau, lotissement Kirchacker - Amphores Dr 1a et 1b découvertes dans le chenal) ] [ (Fig. n°2 : La Wantzenau, lotissement Kirchacker - Céramique fine grise à décor ondé) ]

2Le projet d'aménagement d'un lotissement au lieu-dit Kirchacker a motivé la fouille d'évaluation archéologique menée par l'AFAN à la fin de l'année 2000 (Schneikert 2005). Les sondages se sont avérés positifs sur une partie du site avec une importante concentration dans la frange est du projet. Ce secteur a révélé une occupation de La Tène finale : une série de trous de poteau, un paléochenal concentrant un important mobilier et une incinération appartenant à la même période.

3D'autres phases étaient également présentes sur le site : le Bronze final/Hallstatt et la période romaine. À noter aussi la présence d'un second paléochenal localisé à l'extrême ouest du site. Beaucoup plus imposant que celui concerné par nos travaux, il semblait encore actif pendant la période protohistorique et romaine à en juger par les quelques fragments de tessons découverts dans son remplissage. Il accusait la même orientation et n'a été définitivement comblé que récemment.

4Les prescriptions scientifiques du SRA ont donné lieu à une fouille restreinte se limitant à deux parcelles conjointes localisées sur les vestiges d'habitat et le chenal. La zone funéraire n'a pas été considérée comme essentielle pour la compréhension du site et n'a donc fait l'objet d'aucune recherche approfondie. Le décapage (1053 m²) a été réalisé sur une profondeur de 20 à 50 cm. Les buttes de graviers apparaissaient immédiatement sous la terre arable, tandis que la plage limoneuse et le chenal étaient "masqués" par une couche argilo-limoneuse brune-grise, vestige de la zone marécageuse qui existait à cet endroit pendant l'Antiquité.

5L'habitat gaulois de La Wantzenau est établi sur une terrasse limoneuse à limons de débordements holocènes d'épaisseur variable et de couleur beige-jaune provenant du Rhin recouvrant des cailloutis rhénans würmiens. Cette terrasse est continue de La Wantzenau à Drusenheim. Ces limons de débordements sont importants pour la localisation ancienne de l'habitat et pour l'agriculture. En effet, ils concentrent l'essentiel des cultures (de nos jours, cultures céréalières principalement) et de l'habitat : on note la présence d'un chapelet de villages installés au sec, entre la zone humide du Ried et la zone inondable des bords du Rhin. Le site de La Wantzenau - Kirchacker profite de cette zone moins hydromorphe. Les indices d'habitations (trous de poteau) se trouvaient strictement sur des buttes de graviers. Les limons beiges-jaunes n'ont pas été investis et constituaient encore une zone humide dans le secteur que nous avons fouillé. Le site semble avoir été entouré d'un paléochenal le délimitant.

6Pour comprendre l'aspect topographique du site gaulois, il nous faut observer la micro-région de La Wantzenau, ces multiples bras d'eau dont une grande partie est aujourd'hui asséchée en raison de la canalisation du Rhin et des cours d'eau alentour. Il existe de fortes présomptions sur les caractéristiques aujourd'hui oubliées du ruisseau appelé Grossaltrhein Rau qui était sans aucun doute un bras d'eau navigable à l'époque romaine (IIIe s.). La découverte d'une barque à cet endroit le laisse supposer (Forrer 1911). La dépression de ce chenal est encore visible dans le paysage. Il est donc assuré que La Wantzenau était une île pendant l'Antiquité et certainement aussi pendant la période gauloise.

7Le village laténien s'est ainsi établi dans une zone humide : les étendues d'eau étaient probablement utilisées comme moyens de protection contre les prédateurs - il fallait protéger les greniers à céréales -, et contre d'éventuels ennemis, ainsi qu'une voie de circulation menant au Rhin qui ouvrait une opportunité évidente aux échanges de part et d'autre du fleuve.

8Les deux parcelles fouillées ont livré dix-huit trous de poteau et un paléochenal. Du point de vue architectural, le site n'a pas répondu à nos attentes. Les éventuelles constructions localisées sur la butte de gravier étaient trop arasées et de fait aucun bâtiment n'a été mis au jour. Une structuration de l'espace est pourtant tangible avec de part et d'autre des rives du chenal - sorte de ru, probablement partiellement actif à La Tène finale - des aménagements sur poteaux localisés sur la rive ouest et une incinération côté est. Nous ne pouvons que regretter l'absence de fouilles dans cette zone funéraire qui pouvait révéler une petite nécropole familiale à proximité de l'habitation.

9Les mobiliers mis au jour dans le chenal correspondent bien à un dépotoir d'habitat comme le montrent les restes osseux - reliefs de repas -, les haches en fer, les meules et les fragments de plaques foyères qui illustrent les activités agricoles et artisanales présentes sur le site. Une concentration importante de vestiges est localisée au nord du décapage et prouve la proximité immédiate d'une habitation que pourtant nous n'avons pas découverte.

10Malgré la pauvreté apparente des découvertes, le site de La Wantzenau s'avère particulièrement intéressant pour l'étude du mobilier céramique. La zone charnière entre la fin de La Tène D2 et le début de l'époque augustéenne est encore aujourd'hui difficile à cerner. Cependant, nous pouvons désormais souligner les relations et les échanges existants entre les différents "groupes culturels" localisés le long du Rhin et la présence encore très discrète des mobiliers italiques dans ces contrées à la fin de La Tène finale.

11Les seules importations reconnues sur le site sont les amphores vinaires de type Dressel 1. Le lot restreint à notre disposition ne permet pas de dater le site avec précision, mais nous constatons comme souvent ce "mélange" entre Dressel 1A et 1B. La mise en évidence d'une "phase transitoire" entre les productions de Dressel 1A et 1B admise par E. Lyding Will (Lyding Will 1987) et démontrée par J. Metzler (Metzler 1991 et 1995), commence à mieux être cernée et datée. La fourchette chronologique que J. Metzler propose aujourd'hui pour cette "phase transitoire" est fondée essentiellement sur l'ensemble clos de la tombe de Clemency datée de La Tène D2a (80/70 - 60/50 av. J.-C.). Le lot de La Wantzenau, modeste mais pourtant très comparable à la fameuse tombe aristocratique, pourrait bien correspondre à cette même fourchette chronologique.

12Les céramiques indigènes découvertes sur le site de La Wantzenau constituent un ensemble homogène. Les bols carénés à décor ondé, les fragments de tonnelets à décor de dents de loup, les bords de pots à pâte claire orangée se retrouvent dans des ensembles bien datés de la région et notamment parmi les rejets du four de potier n° 2 de Benfeld-Ehl (Zehner 2000). Ces éléments ont été découverts en association avec des imitations sigillées. Ces formes datent ainsi au plus tôt de la transition La Tène finale - début de l'époque romaine située dans les années 40-30 av. J.-C. Compte tenu de ces données chronologiques et en comparaison avec des ensembles indigènes voisins bien datés, le site de La Wantzenau date certainement des années 60-30 av. J.-C.

13L'habitat de La Wantzenau n'est pas isolé. De nombreux autres sites d'habitat ou de nécropoles aménagés pendant la même période occupent le territoire au nord de Strasbourg, jusqu'à Brumath. Les habitats qui côtoient celui de La Wantzenau font partie du même groupe culturel. Des pots de stockages avec des bords en forme de massue et un dégraissant à partir de sédiments fossiles pilés ont également été mis au jour dans l'ensemble fouillé (Zehner 2002). Les échanges avec le groupe culturel sud sont marqués par la découverte de fragments de meule en "Rotliegend Brekzie" dont les carrières d'exploitation ont été mises au jour à Schweigmatt dans le sud du Bade (Joos 1975). Certains fragments en roche volcanique grise pourraient également provenir de carrières localisées dans le massif du Kaiserstuhl.

14L'habitat de La Wantzenau montre une fois de plus que les zones inondables de la plaine du Rhin étaient habitées durant La Tène finale et au début de l'époque romaine. Les deux chenaux découverts sur le site étaient actifs pendant l'Antiquité. Le chenal localisé au niveau de notre décapage est modeste et a été comblé à la fin de La Tène finale et au début de l'époque romaine, tandis que le chenal repéré à l'ouest du projet d'aménagement est bien plus imposant et n'a été comblé qu'à la période moderne. Des tessons protohistoriques, dont certains appartiennent à La Tène finale, ont d'ailleurs été découverts dans le remplissage. L'habitat, probablement dispersé, devait donc occuper une zone relativement vaste.

15La fouille limitée à deux parcelles à l'est du chenal n'a pas livré de structures intéressantes alors que le potentiel du site, compte tenu de l'importante concentration de mobilier, devait être favorable à une étude plus étendue. Il est notamment dommage de ne pas avoir pu fouiller autour de l'incinération. Une tombe isolée n'est pas impossible à imaginer puisque ce scénario est connu par ailleurs (Zehner 2005). Pourtant la présence d'une nécropole familiale ne pouvait être exclue.

16Bibliographie

17Forrer 1991 : FORRER Robert. Ein versunkener spätantiker Mühlstein-transport in Wanzenau bei Strassburg. Anzeiger für elsässische Altertumskunde, 1911, 7-8, p. 131-143.

18Joos 1975 : JOOS Marcel. Eine permische Brekzie aus dem Südschwarzwald und ihre Verbreitung als Mühlstein im Spätlatène und frührömischer Zeit. Archäologisches Korrespondenzblatt, 1975, 5,3, p. 197-199.

19Lyding Will 1987 : LYDING WILL Elizabeth. The roman amphoras from Manching : a reappraisal. Bayerische Vorgeschichtsblätter, 1987, 52, p. 21-36.

20Metzler et al. 1991 : METZLER Jeannot, WARINGO Raymond, BIS Romain et METZLER-ZENS Nicole Clemency et les tombes aristocratiques en Gaule Belgique. Dossiers d'archéologie du Musée national d'histoire et d'art, 1991, 1, 182 p.

21Metzler 1995 : METZLER Jeannot. Das treverische Oppidum auf dem Titelberg : zur Kontinuität zwischen der spätkeltischen und der frührömischen Zeit in Nord-Gallien. Dossiers d'archéologie du Musée national d'histoire et d'art, 1995, 3, 2 vol. 789 p., 405 pl.

22Roth-Zehner 2004a : ROTH-ZEHNER Muriel. L'habitat rural dans la plaine d'Alsace à La Tène finale. Archaeologia mosellana, 2004, 6, p. 153-166.

23Roth-Zehner 2004b (à paraître) : ROTH-ZEHNER Muriel. Sites et structures d'habitat à La Tène finale et au début de l'époque romaine dans la plaine d'Alsace. In : MARTIN-KILCHER Stefanie, WILD Dölf et KAENEL Gilbert. Sites, structures d'habitat et trouvailles du 1er siècle av. J.-C., entre le Haut-Danube et la moyenne vallée du Rhône : actes du colloque de Zürich, 17-18 janvier 2003. Lausanne : Cahiers d'archéologie romande, 2004. (Cahiers d'archéologie romande).

24Roth-Zehner 2005 (à paraître) : ROTH-ZEHNER Muriel. Hatten - Rothsmatt et La Wantzenau - Kirchacker : deux habitats de La Tène finale dans le nord de l'Alsace. Cahiers de l'Association pour la promotion de la recherche archéologique en Alsace, 20, 2005.

25Schneikert 2005 : SCHNEIKERT François. La Wantzenau : lotissement Kirchacker. Bilan scientifique de la région Alsace 2000, 2005, p. 24-26.

26Zehner 2000 : ZEHNER Muriel. Etude de la céramique de La Tène finale et du début de l'époque romaine en Alsace. Th. doct. NR : Histoire et civilisation de l'Europe : Strasbourg : 2000. 3 vol., 343 p., 249 p., 274 pl. Comprend : Vol. 1, Texte ; Vol. 2, Catalogue ; Vol. 3, Planches.

27Zehner 2002 : ZEHNER Muriel. Groupes culturels dans la plaine du Rhin supérieur à La Tène finale et au début de l'époque romaine. In : GARCIA D. et VERDIN Fl. (dir.). Territoires celtiques : espaces ethniques et territoires des agglomérations protohistoriques d'Europe occidentale : actes du XXIVe colloque international de l'AFEAF, Martigues, 1er-4 juin 2000. Paris : Ed. Errances, 2002, p. 329-337.

28Zehner 2005 : ZEHNER Muriel. Hatten : lieu-dit Rothsmatt. Bilan scientifique de la région Alsace 2001, 2005, p.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : La Wantzenau, lotissement Kirchacker - Amphores Dr 1a et 1b découvertes dans le chenal

Fig. n°1 : La Wantzenau,  lotissement Kirchacker - Amphores Dr 1a et 1b découvertes dans le chenal

Auteur(s) : Roth-Zehner , Muriel. Crédits : ADLFI - Roth-Zehner, Muriel (2001)

Fig. n°2 : La Wantzenau, lotissement Kirchacker - Céramique fine grise à décor ondé

Fig. n°2 : La Wantzenau,  lotissement Kirchacker - Céramique fine grise à décor ondé

Auteur(s) : Roth-Zehner , Muriel. Crédits : ADLFI - Roth-Zehner, Muriel (2001)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : La Wantzenau, lotissement Kirchacker - Amphores Dr 1a et 1b découvertes dans le chenal
Crédits Auteur(s) : Roth-Zehner , Muriel. Crédits : ADLFI - Roth-Zehner, Muriel (2001)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/8306/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 12k
Titre Fig. n°2 : La Wantzenau, lotissement Kirchacker - Céramique fine grise à décor ondé
Crédits Auteur(s) : Roth-Zehner , Muriel. Crédits : ADLFI - Roth-Zehner, Muriel (2001)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/8306/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 19k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Muriel Roth-Zehner, « La Wantzenau – Lotissement Kirchacker », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Alsace, mis en ligne le 01 mars 2001, consulté le 29 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/8306

Haut de page

Responsable d'opération

Muriel Roth-Zehner

Antea SARL

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals