Navigation – Plan du site

AccueilRégionsHauts-de-France200802 – AisneSaint-Quentin – Rue d’Harly, rue ...

2008
02 – Aisne

Saint-Quentin – Rue d’Harly, rue du Docteur-Cailleret

Opération préventive de diagnostic (2008)
Responsable d’opération : Christophe Hosdez

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Les tranchées de sondage, réalisées sur 27 510 m2, ont permis la mise au jour d’une enceinte palissadée du Néolithique moyen, d’un angle d’enclos fossoyé rectiligne, d’un fossé d’époque romaine et de plusieurs autres structures.

2La tranchée de palissade de l’enceinte située sur le plateau en bord de La Somme a été observée sur une distance de 80 m. Dans la tranchée, des traces circulaires plus sombres indiquent l’emplacement des poteaux. Ces aires, d’un diamètre de 0,30 m à 0,60 m, sont espacées entre elles d’une distance de 0,20 m à 0,70 m. Placées respectivement à 8 m et 12 m à l’est de la palissade 5, deux autres structures palissadées (St. 17 et 18) ont été suivies sur une distance de 10 m. Le mobilier céramique à dégraissant de silex, avec ses très bonnes cuissons et finitions, découvert dans le comblement des tranchées de palissade, permet de les dater du Néolithique moyen II. Le lithique et la faune sont également représentés.

3Au cours probablement du ier s. av. J.‑C. ou peu après, un enclos fossoyé est réalisé à l’emplacement de l’enceinte néolithique. Son angle est matérialisé par deux fossés (St. 2 et St. 6) rectilignes et perpendiculaires qui délimitent un enclos quadrangulaire de 42 m de long et de 12 m de large minimum. Une interruption des fossés, située dans l’angle oriental de l’enclos, forme une entrée de 6 m où viennent s’implanter deux poteaux, espacés de 2,50 m. Parallèle au fossé St. 6 et distant de 23 m, un fossé St. 16 a été suivi sur une soixantaine de mètres. Tout comme le fossé 6, son extrémité nord-est a été mise en évidence.

4Une extrémité de fossé gallo-romain parallèle au fossé 6 a également été mise au jour ; le tesson récolté dans son comblement indique une datation du Haut-Empire. Plusieurs structures en creux ont été découvertes, à l’extérieur de l’enclos protohistorique mais, en partie à l’intérieur de l’enceinte néolithique. Aucun mobilier n’a permis de les dater.

5Enfin, les fondations et des caves de maisons qui servaient de logements aux ouvriers de la filature ont été relevées. Dans les parcelles contiguës (à l’ouest et au nord), des terrassements pour des constructions contemporaines ont fait disparaître définitivement la suite des vestiges mis en évidence dans le chantier et qui ne sont donc préservés que sur environ 1 ha.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Hosdez, « Saint-Quentin – Rue d’Harly, rue du Docteur-Cailleret » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Hauts-de-France, mis en ligne le 06 juillet 2021, consulté le 16 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/83134

Haut de page

Auteur

Christophe Hosdez

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Christophe Hosdez

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search