Navigation – Plan du site
2001

Secteur de Petit-Noir (Jura)

Responsable(s) des opérations : Alain Daubigney
Notice rédigée par : Alain Daubigney

Entrées d’index

Géographique :

Franche-Comté, Jura (39)

Nature des opérations :

Prospection (PR)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 2001 (PR)

1Cette opération 2001 prend la suite de la prospection systématique que nous avons engagée dans la basse vallée du Doubs au sud de la plaine alluviale du Finage. Elle concerne essentiellement Petit-Noir pour ce qui regarde les gisements archéologiques, Petit-Noir et ses environs pour l’approche du système viaire.

2Sur Petit-Noir ouest, une première série de sites romains est articulée à une grande coursière, dont l’origine provient sans doute d’un ruisseau courant de Longwy à Annoire. Ces sites, de taille à priori relativement modeste, sont assez densément répartis. En position plus centrale, une nébuleuse tourne autour du gisement très important de La Beuvillière également concerné par une occupation laténienne. Ce vaste ensemble est placé entre les voies Annoire – Beauvoisin et Chemin – Petit-Noir. En marge ouest, une voie conduisant à Beauchemin a pu jouer un rôle attractif pour des sites relevant du Moyen Âge. Un autre ensemble, romain et médiéval, se place au sud-ouest de la commune entre des voies conduisant d’une part à Annoire et d’autre part à Lays-sur-le-Doubs. Enfin, s’isole au sud un ensemble caractérisé par une forte occupation médiévale en direction de Fretterans.

3Sur Petit-Noir est, au nord, la coursière communale retrouve son rôle organisateur quant aux établissements. Deux gros gisements de l’époque romaine et du haut Moyen Âge (dont l’un a pu être fouillé à l’occasion de la pose d’une conduite d’éthylène) se détachent des autres par leur importance. Ils s’appuient sur une grande voie transversale Annoire – Longwy. Au centre et notamment au centre-est, une série de sites principalement romains est liée à l’autre grande transversale Annoire – Beauvoisin déjà citée. Au centre et au sud, ce sont des voies méridiennes provenant de Chemin, Moussières et Dole, qui jouent un rôle structurant. Cette dernière focalise un des gisements parmi les plus importants (sinon le plus important) de toute la commune.

4Sur Petit-Noir sud, l’époque médiévale est très bien représentée par le bourg de Petit-Noir lui-même et par Charmoncel (Beauvoisin), ces deux points étant placés sur un grand transect ouest-est, actif à l’époque médiévale et peut-être dès l’époque romaine. Au sud de Petit-Noir village, une occupation, principalement romaine et secondairement médiévale, se retrouve et doit être mise en relation avec la problématique du (des) franchissement(s) du Doubs en direction de Neublans et au-delà. Une prospection aquatique conduite dans le lit de la rivière a permis de reconnaître du matériel flotté, mais aussi d’identifier deux gisements érodés par la rivière. Sur le talus bressan, une nouvelle coupe de bois (Bois des Dutartre) a permis de nouveaux repérages dans ce secteur assez riche d’une occupation antique et médiévale (voie et sites). Enfin, la découverte d’une importante nécropole dans le Bois de Chaussemourot illustre, en même temps que la place de la Protohistoire dans le peuplement, le rôle conservatoire de la forêt pour les vestiges archéologiques.

5En ce qui concerne le système viaire, les exemples donnés plus haut montrent la densité du réseau antique et médiéval. Le secteur apparaît drainé par des grands axes d’orientation nord-sud ou d’orientation ouest-est. L’ensemble du réseau dessine un faisceau convergent en direction de Petit-Noir sud-sud-est. Ce point joue en quelque sorte un rôle d’entonnoir pour les communications qui proviennent du Finage et se dirigent vers la Bresse, via une zone où le Doubs a pu se trouver confiné par le talus bressan et être ainsi plus aisément franchi.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Alain Daubigney, « Secteur de Petit-Noir (Jura) », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Franche-Comté, mis en ligne le 01 mars 2001, consulté le 04 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/8421

Haut de page

Responsable d'opération

Alain Daubigney

SUP

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals