Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté200139 – JuraBeffia – Sur Magne

2001
39 – Jura

Beffia – Sur Magne

Fouille programmée (2001)
Responsable d’opération : Dominique Vuaillat

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Ministère de la Culture

Texte intégral

1Le tumulus de Sur Magne est situé sur la commune de Beffia, à quelques dizaines de mètres de la « Nécropole de Chavéria ». Depuis la fouille de la nécropole (1964-1969), il a été labouré durant une dizaine d’années entraînant une modification de sa morphologie : hauteur diminuée, allongement du volume, dalles calcaires en surface suggérant une architecture interne. Avant sa fouille, il mesurait 1,12 m de hauteur pour une longueur de 35 m et une largeur de 15 m. La surface fouillée est de 244 m2.

La construction du tumulus

2Un film d’argile de décalcification, moucheté de particules de charbons de bois, témoigne de la préparation de l’aire d’implantation du tertre.

3Au centre de l’espace funéraire, un galgall de pierres scellées d’argile est construit avec un dispositif de pierres plus ou moins calcinées, disposées en couronne de la base du monument jusqu’à son sommet. Les pierres sont calibrées et leur majorité ont un volume inférieur à un litre Quelques grosses dalles, dont la longueur varie de 0,31 m à plus de 0,40 m, jalonnent la base du galgall.

4Une couche d’argile est ensuite étendue de la périphérie de l’espace funéraire jusqu’au galgall. Ce niveau recouvre en partie la base de celui-ci. Charbons de bois, tessons, éclats de silex ou de chaille parsèment ce niveau.

5Enfin, clôturant l’espace funéraire, une couronne de dalles plus ou moins jointives est posée sur cette couche.

La sépulture

6Elle est centrale, à inhumation, orientée à 340° N, tête au sud. Déposé à l’intérieur du galgall, le squelette en décubitus dorsal est entouré de blocs. Aucune dalle, ni dallette de couverture ne ferme la sépulture.

Son mobilier

7Une épée en fer hallstattienne, peut-être du type de Mindelheim, repose le long du côté droit du squelette, l’extrémité proximale au niveau de la tête. Côté gauche, un bracelet en fer est posé horizontalement à la partie supérieure du thorax. Proche du bracelet, une pointe de flèche au pendage oblique est fichée dans le sédiment pointe en bas. En l’état actuel de nos connaissances, il n’est pas possible de trancher entre le dépôt rituel ou symbolique de cet objet et son rôle dans le décès de l’individu.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Dominique Vuaillat, « Beffia – Sur Magne » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 mars 2001, consulté le 22 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/8444

Haut de page

Auteur

Dominique Vuaillat

Drac Franche-Comté (service régional de l’archéologie)

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Dominique Vuaillat

Drac Franche-Comté (service régional de l’archéologie)

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search