Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBourgogne-Franche-Comté200139 – JuraMoissey – Tuilerie antique

2001
39 – Jura

Moissey – Tuilerie antique

Fouille préventive (2001)
Responsable d’opération : Fabrice Charlier

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Afan

Texte intégral

1La mise en place d’un pipeline d’éthylène entre Carling (Moselle) et Viriat (Ain) a conduit en janvier 2001 à la découverte, sur la commune de Moissey (Jura), d’un site totalement inédit. Le décapage effectué immédiatement après la découverte a permis de détecter la présence de fours de potiers et de tuiliers gallo-romains, ainsi que des structures associées (fig. 1). Suite à une convention entre le maître d’ouvrage, la société ATOFINA, l’Afan et le service régional de l’archéologie de Franche-Comté, une fouille archéologique préventive s’est déroulée durant l’été 2001.

Fig. 1 – Fours 7 et 6

Fig. 1 – Fours 7 et 6

Cliché : F. Charlier (Afan).

2Cette opération, qui portait sur une surface d’environ 9 ares, a permis de reconnaître, immédiatement sous une voie, des drains et quelques murs d’époque moderne, un grand nombre de structures de production de terre cuite gallo-romaines.

3La production de matériaux de construction peut être décomposée chronologiquement en quatre grandes périodes, chacune ne comportant qu’un four. Le four des deux premières périodes est particulièrement remarquable. De grande taille, il présente la particularité unique pour un four de tuiliers d’époque romaine, de posséder deux alandiers opposés. La chambre de chauffe est divisée en deux parties égales par un mur plein sous la sole. Durant les cuissons, deux foyers étaient donc alimentés simultanément par les deux alandiers. Le niveau de la nappe d’eau, qui est légèrement au-dessus de celui du fond du four dans son premier état, a permis une conservation exceptionnelle du plancher en bois des aires de chauffe. Une première étude dendrochronologique, réalisée sur ces bois, a livré la date de 41‑44 apr. J.-C.

4Associées aux fours de tuiliers, d’autres structures ont été également reconnues, notamment des fossés et des aires aménagées sous la forme de dallage de tuiles (fig. 2).

Fig. 2 – Aire dallée 3001

Fig. 2 – Aire dallée 3001

Cliché : F. Charlier (Afan).

5Une production de poteries se met en place ensuite en bordure de ruisseau. De cette activité ne subsistent que deux fours et un drain, et il est probable que les autres structures et les dépotoirs ont été emportés par l’érosion. La fouille n’a livré qu’une poignée de poteries.

6En revanche, de la production de matériaux de construction, reste un mobilier important, d’autant plus que tous les fours et les dallages utilisent les tuiles comme matériau de base. Grâce aux observations stratigraphiques, il est possible de proposer une restitution de l’agencement des tuileries successives, de déterminer la gamme de production de chacune d’elles, ainsi que les caractéristiques techniques de cette production.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Fours 7 et 6
Crédits Cliché : F. Charlier (Afan).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/8456/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,8M
Titre Fig. 2 – Aire dallée 3001
Crédits Cliché : F. Charlier (Afan).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/8456/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 478k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Fabrice Charlier, « Moissey – Tuilerie antique » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bourgogne-Franche-Comté, mis en ligne le 01 mars 2001, consulté le 19 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/8456

Haut de page

Auteur

Fabrice Charlier

Afan

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Fabrice Charlier

Afan

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search