Navigation – Plan du site
2001

Franche-Comté

Responsable(s) des opérations : Gérard Aimé
Notice rédigée par : Gérard Aimé

Texte intégral

Date de l'opération : 2001 (PR)

1La campagne de prospection 2001 a concerné les quatre départements de Franche-Comté, mais surtout le Doubs (douze cantons) et le Jura (deux cantons). Diachroniques, ces investigations ont porté sur diverses périodes chronologiques et ont intéressé des vestiges de toute nature (mobilier archéologique ou structures). Le mobilier archéologique a été recueilli dans des parcelles labourées, notamment à Saint-Lothain et à Bracon pour le Jura et Étrelles-et-la-Montbleuse pour la Haute-Saône. Dans chacune de ces communes, des parcelles nouvelles ont été visitées, livrant un mobilier intéressant : biface, silex et céramique gallo-romaine à Saint-Lothain aux lieux-dits Sur Vau et Pré Carré, produits de débitage et grattoirs à Bracon, près de la Croix d’Ivory, produits de débitage et outils (grattoirs, racloirs, etc.) à Étrelle-et-la-Montbleuse au lieu-dit Grande Mange.

2Les structures inventoriées n’étaient pas toujours inconnues mais souvent mal localisées et non topographiées. Il s’agit d’habitats de hauteur : Colombier-Fontaine (Doubs) au lieu-dit Jellot Baraillot (Protohistoire ?) ; éperon barré de Montfaucon (Doubs), au-dessus du lieu-dit Côte d’Arbois (époque médiévale) ; éperon barré à Saizenay (Jura) au lieu-dit Les Aiguillons (Protohistoire). Une visite à l’éperon barré de Provenchères (Doubs) au lieu-dit Les Lardons a permis la découverte d’une fouille clandestine ayant mis au jour un mur de pierre appareillé à l’intérieur du vallum.

3Des portions de voies anciennes à ornières, en général médiévales, ont aussi été relevées à Montfaucon et Montperreux dans le Doubs et à Saizenay dans le Jura. Des secteurs à forte densité de tertres ont été en partie cartographiés, notamment à Chenecey-Buillon (Doubs) aux lieux-dits Granges du Sapin, Combe de la Fougère, Combe à la Natoire (quatre-vingt-neuf tertres mesurés) ; à Saraz (Doubs) au lieu-dit Le Fourney (trente-huit tertres) ; à Pretin (Jura) au lieu-dit Bois du Chaumois d’Amont (quatre-vingt-sept tertres).

4D’autres structures, inédites ou à localisation incertaine, ont été mises en évidence. À Hérimoncourt (Doubs) au lieu-dit Bois de la Bouloye, le puits gaulois, mentionné dans d’anciennes publications, a pu être précisément localisé et topographié ainsi que l’aqueduc qui le jouxte, reconnu sur plusieurs dizaines de mètres, et le menhir présent dans le même périmètre. Dans le Jura, deux structures inédites sont à signaler : à La Chapelle-sur-Furieuse au lieu-dit Le Champ Rond, découverte d’une étonnante doline aménagée avec murs de pierres sèches échelonnés en deux étages formant gradins, comme un mini amphithéâtre construit dans un site naturel. À Aresches, au lieu-dit Champ du Moulin, levé topographique des ruines d’un bâtiment de forme trapézoïdale ayant livré de nombreux restes de chevaux et des tessons vernissés verts typiques des XVIe s. et début XVIIe s., contemporains peut-être, en l’occurrence, de la guerre de Dix Ans.

5Les prospections ont permis, en outre, d’autres découvertes de moindre importance et des vérifications sur des sites déjà mentionnés. Tous ces résultats ont été rendus possibles grâce à l’active participation d’une équipe nombreuse et motivée, secondée par des sympathisants toujours prompts à fournir des informations.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Gérard Aimé, « Franche-Comté », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Franche-Comté, mis en ligne le 01 mars 2001, consulté le 23 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/8510

Haut de page

Responsable d'opération

Gérard Aimé

Bénévole

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals