Navigation – Plan du site
2001

Nancy

Musée historique lorrain (64, Grande-Rue) et jardin du Palais du Gouverneur (rue Jacquot)
Responsable(s) des opérations : Amaury Masquilier
Notice rédigée par : Amaury Masquilier

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : F1354200100038

Date de l'opération : 2001 (EV)

1La réflexion engagée sur la rénovation du Musée historique lorrain a conduit la ville de Nancy à engager des recherches sur le site du palais des ducs de Lorraine. Fondé à la fin du XIIIe s., le complexe palatal est très mal connu avant le début du XVIIe s. Afin de déterminer les potentialités de mises en valeur de vestiges archéologiques, trois sondages ont été réalisés. Le bilan de l'organisation et de l'état de conservation des vestiges pour chaque période montre assurément des potentialités archéologiques de tout premier plan.

2 (Fig. n°1 : Implantation des sondages par rapport aux différents états du palais ducal et des fortifications urbaines)

3La période qui s'étend de 1300 à 1475-1525 environ correspond au château médiéval construit par le duc Ferry III et modifié jusque sous René II et peu après. Le premier sondage, au nord de la cour du musée, a permis la mise au jour de la courtine nord du château, à 0,40 m de profondeur seulement. Il limitait au sud une cave équipée de placards et au nord une dépression interprétée comme le fossé du château, ainsi qu'un bâtiment flanquant la courtine (tour quadrangulaire ?). Dans le deuxième sondage, au sud de la cour du musée, des bâtiments avec solterrazzoet des pavages extérieurs ont été mis au jour. Le croisement des données archéologiques, historiques, ainsi que l'interprétation de plans du début du XVIIIe s., permet d'avancer l'hypothèse selon laquelle le château médiéval était un quadrilatère cantonné de tours carrées dont les fondations furent utilisées lors de la construction du palais renaissance. Les vestiges médiévaux semblent très bien conservés au droit des sondages 1 et 2. Le troisième sondage, localisé dans l'ancien jardin du palais du Gouverneur militaire, n'a pas livré de vestiges médiévaux, probablement plus enfouis. À son emplacement était située la tour médiévale du trésor qui appartenait à l'origine à une enceinte extérieure. Celle-ci était séparée du château proprement dit par des lices et devait se raccorder au nord-est et au sud-ouest au système défensif urbain.

4La période comprise entrecirca1475-1525 et 1725-1750 voit la construction, l'occupation et la destruction (en grande partie) du palais renaissance. Ce dernier est bien connu par les représentations à partir du début du XVIIe s. Le sondage 1 a permis de préciser la chronologie et les modalités de construction du palais renaissance : chemisage de la courtine au début du XVIe s., installation de latrines doubles surplombant l'ancien fossé, comblement de ce dernier, construction à la fin du XVIe s. de l'aile nord du palais en avancée par rapport au mur médiéval. Dans le sondage 2, une loge de tailleur de pierres fut installée pour le chantier de construction dans les bâtiments médiévaux désaffectés.

5MASQUILIER Amaury

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Implantation des sondages par rapport aux différents états du palais ducal et des fortifications urbaines

Fig. n°1 : Implantation des sondages par rapport aux différents états du palais ducal et des fortifications urbaines

Auteur(s) : (INRAP). Crédits : INRAP (2001)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Implantation des sondages par rapport aux différents états du palais ducal et des fortifications urbaines
Crédits Auteur(s) : (INRAP). Crédits : INRAP (2001)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/8670/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 107k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Amaury Masquilier, « Nancy », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Lorraine, mis en ligne le 01 mars 2001, consulté le 19 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/8670

Haut de page

Responsable d'opération

Amaury Masquilier

AFAN

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals